Qui vivra verra

0
340
Hier Privert, aujourd'hui Jovenel. Est-ce que ce sera du pareil au même? Qui vivra verra.

Lorsque des élections frauduleuses contrôlées par le général Antonio ”Thompson” Kébreau eurent consacré, en 1957, la «victoire» de François Duvalier, le propagandiste Moril Figaro tonna, bêtement, au micro de la Radio nationale: « Les élections ont eu lieu. Elles ont eu lieu parce qu’elles devaient avoir lieu». En 2017, je le paraphraserai en disant: « Les élections ont eu lieu. Elles ont eu lieu, parce que Léopold Berlanger, de concert avec les forces d’argent, s’est arrangé, à la salle de tabulation des votes, pour qu’elles aient eu lieu au goût de la communauté internationale».

Les élections du 20 novembre 2017 ont eu lieu qui ont, berlangèrement et bananement, consacré la «victoire» de Jovenel Moïse, au grand dam de ses trois principaux compétiteurs qui n’y ont vu que du bleu. Ils y ont même vu rouge tant le décalage entre le pourcentage de votes obtenu par Jovenel et le leur était énorme. La démocratie garantie par les urnes est comme une mangue, un mango kòn. Le gagnant des élections est celui qui s’est arrangé pou tòtòt tout le jus du fruit, laissant la graine aux perdants. Voilà, Jovenel a gagné, les autres ont perdu. Qui vivra verra.

Qui vivra, verra comment le président Jovenel, fils politique légitime du PHTK, va s’organiser pour former un cabinet au goût de Micky et de la bourgeoisie tilolitarde qui a vu en lui la doublure par excellence, comme on n’en a jamais vu depuis bien des lustres. Qui vivra, verra si les Stéphanie Balmir Villedrouin, les Pierre Richard Casimir (de “mémoire uruguayenne”), les Wilson Laleau, les Florence Duperval Guillaume, les Marie Carmelle Jean Marie (Manman Tounen) ne seront pas invités à passer encore à table, pour ne pas dire à la mangeoire, sans oublier le journaliste “à tout dire” Guyler C. Delva. Qui vivra, verra si Jovenel n’accouchera pas d’un cabinet pléthorique de 30 ministres et de 27 secrétaires d’État. Il y a tant à faire… Le pauvre Jovenel!

Jovenel président : tous à la banane !
Jovenel président : tous à la banane !

Qui vivra, verra comment les perdants récalcitrants Maryse Narcisse et Moïse Jean Charles vont  s’unir (sic) pour mener une vie oppositionnelle dure au président, à leur président. Qui vivra, verra comment la Justice haïtienne va finalement s’en sortir avec le brûlant dossier de blanchiment d’argent dont le président nouvellement élu est accusé. Combien d’avocats compétents, sérieux, honnêtes, grassement rétribués, Jovenel devra-t-il aligner pour plaider sa cause? Dans le cas du président Jovenel en particulier, le grand public est-il bien imbu de la notion de présomption d’innocence? Qui vivra verra.

Le filon Petro Caribe apparemment épuisé, il faudra trouver de l’argent pour faire de nouveaux millionnaires. Jovenel n’aura pas le choix. Les ti lolit qui lui ont assuré les fonds nécessaires à une tapageuse publicité, et qui ont graissé la patte aux techniciens du Centre de tabulation du CEP pour sortir les “bons” résultats, ils doivent enfin “manger” et bien manger, pardieu!. N’est-ce pas leur droit le plus entier? Quelqu’un vous dira même que c’est «garanti par la constitution». Ha! Ha! Ha!

D’ailleurs, à ce qu’on dit, se pa mwen k di, non, Micky le débauché, pendant ses cinq années de siphonnage du puits pétrocaribéen, aurait facilité l’accès au club des millionnaires à un grand nombre de petits et grands vicieux. Les noms de ces nouveaux riches sont sans doute mal connus, mais je ne désespère pas de les dénicher un jour, jou chans mwen. Au nom de la sacro-sainte constitution, on ne saurait demander à Jovenel de ne pas suivre le… bon exemple. C’est vrai que Daniel Evinx a «disparu», mais les Roro Nelson, les Clifford Brandt et autres sont encore disponibles. Que Jovenel se mette à la tâche, qu’il les mette à la tâche. Et puis, qui vivra verra.

Jovenel Moïse prête serment. Légèrenent en retrait, son épouse arborant le rouge de la victoire.
Jovenel Moïse prête serment. Légèrenent en retrait, son épouse arborant le rouge de la victoire.

Il est de notoriété publique que ce fainéant de Martelly n’a pu devenir président d’Haïti que grâce aux diaboliques et champwellardes combines de Madame Hillary Clinton, elle qui croyait avoir sucé tout le jus de la mangue électorale américaine. On peut assumer que Jovenel étant de la même famille magouillarde que Micky, il serait en quelque sorte un “cousin germain” d’Hillary. Peut-être que cousin et cousine avaient déjà concocté des plans ténébreux pour faire main basse sur davantage de richesses du sous-sol haïtien.                 Mais voilà, c’est Donald Trump qui a gagné la mayòl. Or, avec le milliardaire de Manhattan, imprévisible et fantasque comme on le sait, personne ne sait sur quel pied danser. Que fera Trump? Trumpettera-t-il un quelconque décret exécutif qui menacerait, à tribord et à bâbord, le pouvoir des trafiquants et des “blanchisseurs” de tous bords? Fera-t-il des menaces à la Justice haïtienne si celle-ci n’enferme pas Jovenel (“lock him up!”) On ne sait jamais. Le bonhomme est crazy, il est dingue. Qui vivra verra.

À la vérité, on ne devrait pas vraiment s’inquiéter. Le linge sale se lave en famille, du moins c’est ce que j’ai toujours appris, depi m piti. Imaginez, faites travailler vos méninges. Sur deux plans bien spécifiques, Trump et Micky se ressemblent comme deux gouttes d’eau. Trump est un “ancien vakabon” et Martelly un vakabon permanent, toujours en état de grouilladance. Suivez ma plume. Ils peuvent faire un deal, un marché. Micky dirait à Trump quelque chose comme: mon cher camarade “de combat vakabon”, épargnez mon cousin Jovenel. Ce n’est pas un blanchisseur né (sic), c’est un blanchisseur d’occasion. En échange, nous vous faciliterons l’utilisation gratuite du Môle St. Nicolas pour votre prochain terrain de golf. Sait-on jamais? Qui vivra verra.

La malice populaire avait surnommé Mme Martelly “Gwo Soso”. On ne sait ce qu’elle réserve à l’épouse du nouveau président, Martine. Physiquement, elle n’a pas “l’ampleur” de la grimelle à Micky. Mais on sait toutefois que cette malice populaire ne manque pas d’imagination. Elle n’est jamais à court d’idées. Le rapport de l’UCREF mentionne le nom de la femme de Jovenel à propos de transactions présumées douteuses. En effet il y est fait mention de «14 comptes en banque de Jovenel Moïse, de sa femme et de ses entreprises: Omar Auto Parts, Agritrans et Comphener S.A.» Ledit rapport a été “transmis aux autorités compétentes pour les suites utiles, conformément à l’article 35 de la loi du 11 novembre 2013 relative au blanchiment et au financement du terrorisme». Est-ce que l’imagination populaire y trouvera de quoi alimenter ses fantaisies?   Qui vivra verra.

La prestation de serment du président Jovenel a permis à l’ineffable Youri Latortue de faire un peu de théâtre. Suivant une langue de bois et une grandiloquence coutumières aux politiciens véreux, il a invité tout un chacun à dépasser «les clivages idéologiques, les intérêts partisans », de façon à mieux cohabiter avec l’exécutif. Démagogue fieffé, il s’est lâché: « Nos amis (sic) de la MINUSTAH vont pouvoir continuer et achever tranquillement leur retrait progressif parce que les Haïtiens sont maintenant prêts à assurer pleinement leur responsabilité à travers la Police nationale d’Haïti et les forces armées haïtiennes […] Nous entrons dans une nouvelle ère de stabilité politique et de normalité institutionnelle.[…] M. Jovenel Moïse « marque la fin de la transition et nous permet de dire que celle-ci est la dernière de notre histoire politique ». Ah oui! Qui vivra verra.

Youri sait comment dorer la pilule: « Le peuple haïtien a parlé : il a choisi de confier les rênes du pouvoir à un homme jeune, un homme dynamique, un homme qui semble avoir des idées pour sortir le pays de la misère (sic) et de l’instabilité politique qui freinent depuis trop longtemps sa croissance et son développement », alors qu’il fait partie justement de la clique politicienne pourrie, corrompue, qui «freine depuis longtemps» l’épanouissement des masses populaires, pour être de mèche avec les ennemis du peule haïtien, les most repugnant élites, sans oublier la communauté internationale avec à sa tête l’impérialisme américain. La bande à Jovenel et Martelly qui va  “sortir le pays de la misère”? Qui vivra verra.

Youri Latortue ne manque pas d’audace: « Nous sommes déterminés à coopérer avec vous pour le renforcement des institutions.» Youri, un ex-proche conseiller d’un Martelly qui n’a fait que se moquer des institutions et de la constitution. Comment renforcer les institutions et coopérer avec le nouveau président? Très simple: rassembler Tèt kale, Lavalas et autres politiciens croupions. De façon étrange Youri n’a pas mentionné nommément LAPEH et Pitit Desalin. Amnésie de circonstance? Toujours de façon démagogique, Latortue a appelé à «concilier les contradictions et à engager une lutte sans merci contre la corruption». On aura tout entendu, Youri Latortue le politicien corrompu par excellence, plaidant pour combattre la corruption. Ma parole! Qui vivra verra.

Enfin, enfin, Séraphin pye fen. « C’est un grand jour pour notre pays », nous a susurré Youri. En effet, gade ki jan lamizè fini pou nou. Grâce à un “régime à la banane”, le peuple haïtien va pouvoir se nourrir: jus de banane, bouillie de farine de banane, bananes pesées, bananes bouillies, bananes frites, crème à la banane, bananes mûres frites, confiture de bananes mûres, bananes farcies, flan de banane, bananes flambées, beurre de banane, bananes fortifiantes et toutes autres préparations susceptibles de nourrir les familles. Selon les experts en nutrition formés à l’ombre des bananeraies de Jovenel, le compte en vitamines et autres éléments nutritifs de la banane est tel que le développement physique harmonieux des enfants est garanti. Quant aux adultes, se pa pale. Adieu aux petites tripes qui mangent les grosses. Il faut laisser faire la banane. Qui vivra verra.

Avec Jovenel Moïse au pouvoir, les ti lolit et Martelly dans l’ombre, je suis peur et même craint.  Les giraumons ne donnent pas de calebasses. Les cinq années de Micky ont été un avant-goût, c’était la troquette, la charge c’est bien Jovenel. Que tous mettent leur barbe à la trempe! C’est à peine si les plus justes seront épargnés par les retombées de la corruption, de la mal gouvernance, de la délinquance administrative qui s’annoncent avec Jovenel et son entourage. Qui vivra verra.

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY