Nous dénonçons les raids et les arrestations de dominicains d’origine haïtienne à El Seibo !

0
570
Le Mouvement Reconocido exige la libération immédiate de toutes les personnes détenues dans le cadre des opérations illégales tôt lundi matin à El Seibo

Aux premières heures du lundi 18 septembre, des agents de la Direction générale de l’immigration (DGM) ont fait irruption dans des dizaines de maisons aux kilomètres 5, 6, 7, 8, 11 de l’autoroute El Seibo et dans les bateyes d’El Chucho, Santa Lucía, Goyito et La Higuera, défonçant les portes des maisons et arrêtant arbitrairement des dizaines de personnes, sans autorisation judiciaire ni soutien des procureurs du ministère public.

Parmi les personnes détenues illégalement et à des fins d’extorsion figurent des Haïtiens ayant un statut d’immigration régulier et des Dominicains d’origine haïtienne avec tous leurs papiers, y compris des mineurs et des personnes âgées. Les victimes de cette opération illégale de la DGM ont indiqué qu’il y avait des personnes attaquées et électrocutées avec des matraques électriques, et qu’au moins deux personnes ont perdu connaissance à cause de la violence exercée par les agents. Des biens tels que des téléphones portables ont été volés et les victimes ont été emmenées au centre de détention de Haina.

Le Mouvement Reconocido attire l’attention sur l’illégalité de ces opérations dans lesquelles les agents de la DGM, les militaires et la police qui interviennent manquent de pièces d’identité visibles et n’agissent pas conformément aux dispositions constitutionnelles et aux règlements de la loi sur la migration 285-04, qui prescrivent le obligation pour les agents d’être pleinement identifiés, d’indiquer les raisons légales de l’arrestation et de n’effectuer des perquisitions que dûment autorisées par un tribunal et en présence de procureurs du ministère public.

Les Dominicains d’origine haïtienne qui ont été dénationalisés de manière inconstitutionnelle par la décision 168-13 sont particulièrement vulnérables à la violence arbitraire

Les Dominicains d’origine haïtienne qui ont été dénationalisés de manière inconstitutionnelle par la décision 168-13 sont particulièrement vulnérables à la violence arbitraire et aux opérations illégales du DGM. Cependant, même des Dominicains d’origine haïtienne possédant leur carte d’identité dominicaine ont été arbitrairement détenus, battus et emmenés dans des casernes militaires et des centres de détention pour immigrants.

Le Mouvement Reconocido dénonce le manque de suivi de la part du Parquet Général de la République face à ces opérations illégales perpétrées sur tout le territoire national depuis 2021, sans que des procédures n’aient été engagées à ce jour pour faire intervenir les agents de l’immigration, policiers et militaires, responsable de ces opérations illégales et de violations des droits de l’homme. De même, le Mouvement Reconocido exprime sa déception face à l’inaction des groupes parlementaires autoproclamés démocrates ou progressistes qui n’ont jamais dénoncé cette situation au Congrès ni interrogé le directeur de la DGM ou le ministre de l’Intérieur et de la Police sur leurs violations permanentes des droits humains de la communauté immigrée et du peuple noir dominicain.

Le Mouvement Reconocido exige la libération immédiate de toutes les personnes détenues dans le cadre des opérations illégales tôt lundi matin à El Seibo et dans d’autres régions du pays et appelle les organisations internationales de défense des droits de l’homme telles qu’Amnesty International, Human Rights Watch et d’autres à dénoncer les persécutions racistes et les arrestations et expulsions massives et arbitraires en République dominicaine.

Le Mouvement Reconocido rejette que le gouvernement d’Abinader réprime et prenne en otage des garçons et des filles dominicains, des immigrants haïtiens et des personnes âgées face au conflit frontalier lié au canal d’irrigation haïtien de la rivière Masacre ou Dajabón. La population civile doit être respectée et tenue à l’écart de tout conflit binational.

Mouvement socialiste des travailleurs de la République dominicaine
19 septembre 2023

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here