Mobilisation de solidarité avec les masses populaires !

0
185
Mobilisation devant le palais de justice de Port-au-Prince pour exiger la libération de toutes les personnes arrêtées suite des émeutes du 6 au 8 juillet

diktat du FMI d’augmenter les prix du carburant, Jovenel Moise, comme une revanche, est passé à l’action par l’arrestation massive de jeunes dans les milieux défavorisés.

En solidarité avec tous les jeunes arrêtés,  plusieurs organisations populaires avaient organisé le mardi 24 juillet 2018, une mobilisation devant le palais de justice de Port-au-Prince pour exiger la libération de toutes les personnes arrêtées à la suite des événements des 6 et 7 juillet 2018, dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince.

Au cours de cette mobilisation, l’arrestation des personnes impliquées dans la dilapidation des trois milliards de dollars des fonds Petro-Caribe avaient été exigée aussi bien que le départ du président Jovenel Moïse.

Dans cette même veine, le sénateur du Sud-est, Ricard Pierre a appelé le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Ocname Clamé Daméus à mettre un terme à ces actes de persécutions contre des citoyens issues des mêmes origines sociales que lui. Le sénateur n’a pas manqué de le souligner en ces termes « Ocname Clamé Daméus est un pauvre qui a vécu dans les bidonvilles, mais qui laisse aujourd’hui le gouvernement le manipuler et le transformer en bourreau des pauvres des quartiers populaires, sous prétexte qu’ils auraient  participé à des pillages, lors des émeutes du gaz, les 6, 7 et 8 Juillet 2018 »

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY