Manifestation des employés de l’OAVCT

0
1282
L’Office d’assurance véhicule contre tiers (OAVCT), situé à Tabarre est une entreprise d’Etat, un organisme public, d’assurance véhicule.

L’ancien député de Carrefour, Elie Blaise, continue de passer de mauvais moments à  l’Office d’assurance véhicule contre tiers (OAVCT), situé à Tabarre. C’est une entreprise d’Etat, un organisme public, d’assurance véhicule. Sa mission est de protéger et de sécuriser les usagers de la voie publique (piétons, véhicules) et tous ceux exposés aux aléas potentiels posés par barrières, maisons, pylônes électriques, en exigeant une couverture d’assurance à tous les véhicules à moteur circulant sur tout le territoire national.

Le nouveau directeur général Elie Blaise.

Le nouveau directeur général Elie Blaise qui n’a que 3 mois à ladite institution est cependant contesté par ses employés qui ont observé un arrêt de travail le lundi 22 Mai 2017. Il a tout bonnement été accusé de gabegie administrative et de mauvaise gestion.

Ainsi le lundi 29 mai les employés ont non seulement effectué un arrêt de travail ; mais ils ont bloqué le Boulevard du 15 octobre, la principale voie menant à l’institution pour exiger la révocation immédiate de M. Blaise. Pourtant,  ce dernier semble avoir voulu coller les deux bouts, quand dans un communiqué portant sa signature, il : « demande à tous les employés de regagner leur poste de travail dans le plus bref délai ». Il indique à « tous les Directeurs et responsables de service de prendre toutes les dispositions nécessaires en vue de faire fonctionner leurs Directions et services respectifs pour pouvoir continuer à servir la clientèle de l’OAVCT ». Quelle mâle ”assurance ” !

L’une des raisons qui ont paniqué les employés de cette boite, c’est la rumeur qui circule à l’effet qu’on veuille la privatiser. Et de plus on le critique du fait qu’en moins de deux mois, il a embauché plus de 425 nouveaux employés, une façon de rendre la pareille aux parlementaires qui l’avaient imposé à ce poste. Quelle pagaille !

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY