« Mache Kontre » propose !

0
257
Mache kontre » regroupe des partis socio-démocrates tels que Fusion des Socio Démocrates que préside Edmonde Supplice Beauzile, l’Organisation du Peuple en Lutte (OPL), d’Edgard Leblanc Fils; les plateformes, VERITE branche de Genard Joseph, VEYE YO et le mouvement chrétien pour une nouvelle Haïti (MOCHRENAH)

Attention, il ne faut pas confondre le regroupement Mache Kontre avec la proposition de solution à la crise qu’avait formulée « Platfòm peyizan 4G kontre » sous le nom de  « Mache kontre pou yon solisyon Ayisyen natif natal »

« Mache kontre » est une troisième formation politique que l’opposition contre Jovenel Moise vient de générer. Il s’agit d’un regroupement des partis socio-démocrates tels que Fusion des Socio Démocrates que préside Edmonde Supplice Beauzile,  l’Organisation du Peuple en Lutte (OPL), d’Edgard Leblanc Fils;  les plateformes, VERITE branche de Genard Joseph, VEYE YO et le mouvement chrétien pour une nouvelle Haïti (MOCHRENAH) qui ne veulent point rester  en dehors du partage du gâteau, quand le président Jovenel Moise aurait finalement décidé de démissionner.

Le porte-parole de la Passerelle le pasteur Lemèthe Zéphir

A cet effet, Mache kontre  prêche aux autres larrons une vision commune dans l’esprit d’une tête ensemble entre les protagonistes de l’opposition pour rompre la division qui règne au sein des partis d’opposition et qui force chaque groupe tels que l’Alternative et la Passerelle à se manifester pour le remplacement du Président Jovenel Moïse.

« Mache Kontre »  propose elle-même la formation d’un conseil de Transition qui aura la charge de nommer un président provisoire et un Premier Ministre. Proposition complètement différente de celle de l’Alternative pour la Refondation d’Haïti à la désignation d’un juge de la Cour de Cassation.

Les objectifs de la « Passerelle » consistent à faciliter le départ ordonné du pouvoir du président de la république, Jovenel Moïse, les conditions du retrait de tous les parlementaires de la 50e législature et la mise en place d’une structure citoyenne de contrôle de l’action gouvernementale c’est à dire la construction d’une entente politique de transition dans un délai ne dépassant pas un (1) mois, entre les forces sociales et politiques du pays engagées pour le changement.

Edmonde Supplice Beauzile

A ce compte, et la Passerelle et le Mache kontre, ont tous deux exprimés leur divergence contre la proposition de L’Alternative.

« Créer unilatéralement une commission et coopter des personnalités en demeurant respectables pour en faire partie, sans concertation préalable avec l’ensemble des acteurs clés de la vie nationale, ne saurait permettre de réaliser le consensus indispensable pour réaliser le changement de système et la rupture avec les mauvaises pratiques que tout le monde réclame »a dévoilé le Mache Kontre.

Edgard Leblanc Fils, Porte Parole de l’Organisation du Peuple en Lutte (OPL),  se prononce catégoriquement contre cette Commission de l’Alternative « puisqu’elle a été décidée de manière unilatérale puisque les autres partis de l’opposition n’ont pas été contactés à ce sujet »

Par ailleurs, une rencontre a eu lieu entre la commission de l’Alternative et la Passerelle. Il n’a pas été agréé par la Passerelle que le remplaçant de Jovenel Moïse soit choisi parmi l’un des juges de la Cour de cassation.  « Notre travail, c’est de chercher à harmoniser (sic), en vue d’arriver à développer un consensus politique plus large entre les acteurs » a tout bonnement déclaré le pasteur et porte-parole du regroupement « Passerelle », Lemète Zéphir. Est-ce dans cette optique que la Passerelle a rencontré le Mouvman twazyèm vwa de Reginald Boulos, et l’organisation politique Fanmi Lavalas de Jean Bertrand Aristide pour essayer de les convaincre à accepter leur proposition de sortie de crise avant  de rencontrer les alliés et membres du pouvoir.

La passerelle a été présentée  à la presse  le samedi 19 octobre 2019. Elle  a pour coordonateur Castel Germeil, et coordonnatrice adjointe Dre Sofia Loréus, du porte-parole le pasteur Lemèthe Zéphir, de la porte-parole adjointe, Carole Demesmin, de Bernard Craan, du Dr Charles Manigat et de Sabine Manigat.

Qu’il s’agisse de l’Alternative, de la Passerelle et du Mache Kontre, tous ces regroupements ne luttent que pour le partage du gâteau entre eux de sorte qu’ils continuent sous l’ombrelle des puissances impérialistes la même politique d’exclusion des masses populaires en les tenant dans une misère abjecte et atroce.

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY