Lutte pour la présidence provisoire

0
207
Les Forces nationales pour la démocratie disent s’accrocher au « protocole d’entente nationale » qui préconise le sénateur Joseph Lambert comme président provisoire et le Dr Ariel Henry, Premier ministre.

Certaines organisations comme les Forces nationales pour la démocratie (FND) et la Commission pour la recherche d’une solution haïtienne à la crise (CRSHC), sans oublier le Secteur Démocratique et Populaire SDP, sont très actives dans leurs manœuvres de campagne pour mettre un président au Palais National pouvant succéder à Jovenel Moise.

Des membres des Forces nationales pour la démocratie (FND)

Selon les représentants du FND, ils disent s’accrocher au « protocole d’entente nationale » qui préconise le sénateur de Sud-Est Joseph Lambert comme président provisoire de la République et le Dr Ariel Henry, Premier ministre.

Les FND demandent également la dissolution de l’actuel conseil électoral provisoire qu’elles accusent d’illégal et non crédible pour réaliser les prochaines joutes électorales.

La Commission pour la recherche d’une solution haïtienne à la crise (CRSHC)
.

Il faut signaler que la Commission pour la recherche d’une solution haïtienne à la crise (CRSHC) a elle-même annoncé en grande pompe sa rencontre avec l’envoyé spécial, des Etats-Unis l’ambassadeur Daniel Foote qui doit arriver mercredi en Haïti.

Mirlande Manigat

Certaines organisations s’accommodent très bien, sans aucun malaise avec leur envoyé spécial. Elles sont fières et se sentent honorées de sorte qu’elles travaillent pour trouver une solution à l’haïtienne tout en le soumettant au représentant du patron pour faciliter la résolution de la crise socio-politique actuelle.

Edgar Leblanc Fils

Ainsi au sujet de finir avec l’exécutif monocéphale sous la direction du Dr Ariel Henry, les noms de Mirlande Manigat et de Edgar Leblanc Fils ne cessent de revenir au niveau des organisations de la classe politique pour être le président provisoire du pays.

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY