Mathieu Chanlatte instruira l’assassinat de Moïse !

0
458
Le juge Mathieu Chanlatte chargé d’instruire l’enquête sur l’assassinat du Président Jovenel Moise

Depuis le mercredi 4 Août 2021, le rapport d’enquête de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ relatif à l’assassinat du Président Jovenel, a été transmis par le commissaire du gouvernement près le tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, M. Claude Berdford, au cabinet d’instruction.

Rappelons que le doyen du tribunal de première instance de Port-au-Prince, Me Bernard Saint-Vil avait indiqué que certains juges sans citer leurs noms avaient refusé de prendre en charge ce dossier brûlant constitué en un document de 5 tomes, d’un résumé de 120 pages, avec plus de 800 pages de procès-verbaux.

Signalons que 44 personnes ont été interpellées dans le cadre de l’enquête et sont pour le moment à la disposition de la justice. Ainsi que les pièces à conviction, telles que : les armes à feu, gilets par balles, grenades à fragmentation, somme d’argent récupérée en possession de trois colombiens faisant partie du commando, tous ont été transférés au greffe du parquet du tribunal de première instance de Port-au-Prince.

Le doyen du tribunal de première instance de Port-au-Prince, Me Bernard Saint-Vil

Le choix du magistrat instructeur, n’a pas pu respecter le délai qu’il s’était fixé. Il a fallu attendre le juge Bernard Saint-Vil jusqu’au lundi 9 août 2021 pour finalement trouver un preneur, un juge d’instruction pour mener l’enquête judiciaire sur l’assassinat du président Jovenel Moïse.  Il s’agit de Me Mathieu Chanlatte.

Le doyen du tribunal de première instance de Port-au-Prince a pris les mesures nécessaires pour garantir la sécurité du juge désigné et les dossiers, il a toutefois fait remarquer « Mais un dossier peut avoir des particularités pour lesquelles on pourrait demander des moyens spéciaux pour le juge. On a tenu des rencontres avec des autorités afin de leur demander des moyens permettant au juge de sécuriser les dossiers (pièces à conviction, corps du délit). Nous avons aussi demandé des moyens de déplacement pour le juge, parce que pour un tel dossier il faut avoir des moyens spéciaux »

Selon le juge Jean Wilner Morin de l’Association nationale des magistrats haïtiens (ANAMAH) « Nous souhaitons bonne chance au magistrat Mathieu Chanlatte. Nous espérons que le juge fera preuve d’un bon magistrat dans l’application de la loi, qu’il ne se laissera pas intimider ni n’aura peur ».

Me Mathieu Chanlatte

Tout ce spectacle, n’est que le scenario d’un film déjà monté. Nous du journal, n’espérons pas grand-chose de ce dossier, puisque dans la coutume haïtienne la justice n’a jamais abouti à un résultat sérieux sauf que l’enquête se poursuit.

La justice haïtienne est non seulement gangrenée par la corruption mais par-dessus le marché, les puissances dominantes ne permettront jamais à ce que ce dossier aboutisse pour ne pas contrarier leur projet de façon à éviter que certains mercenaires, hommes de main ou auteur intellectuels à leur service ne soient pas épinglés. Car, ils ne sont pas innocents dans ce crime ! C’est leur propre à travers le monde de concocter des assassinats.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here