L’ex-ministre Berto Dorcé sur la sellette

0
995
La police judiciaire souhaite que le juge d’instruction Walther Wesser Voltaire décerne « pour forfaiture, trafic d’influence et association de malfaiteurs » un mandat d’arrêt contre l’ex-ministre de la Justice.

Le scandale d’importations d’armes par des prêtres ou des laïcs au sein de l’église épiscopale d’Haïti ne représente rien par rapport à l’ampleur d’un autre scandale de trafic d’importation d’armes illégales auquel des fonctionnaires du gouvernement de facto du Premier ministre Ariel Henry prenaient grandement part.

En effet, le 1er août 2022 la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) avait publié un premier rapport sur le dossier de la cargaison d’armes et de munitions saisie le vendredi 1er juillet 2022, à la douane de Port-de-Paix. 120,000 cartouches, réparties dans 157 caisses, dont 114, 000 de calibre 5.56 ; 2000 de calibre 9mm ; 4000 de calibre 7.62 avaient été retrouvées à bord du bateau Miss Lilie. Mais, selon Julie Prédelus Georges, la femme de Jonas Georges, propriétaire du bateau : les 3 armes à feu et le montant en dollars américains et haïtiens n’avaient pas été confisquées à bord du bateau, mais chez Eddy Lafrance.

Le bateau Miss Lilie

Dans ce rapport deux responsables du ministère de la justice et de la sécurité publique ont été mis sous les verrous pour des actes de Suspicion de corruption, Trafic illicite d’armes à feu et de munitions, Trafic d’influence, Forfaiture et Association de malfaiteurs, au préjudice de l’État haïtien et de la société. Il s’agit du secrétaire du barreau de Port-au-Prince, Me Robinson Pierre Louis, qui en ce temps-là fonctionnait en tant que conseiller du ministre de la Justice et l’ancien commissaire du gouvernement de Port-de-Paix, Me Michelet Virgile.  Cependant, nulle part dans ce rapport de 18 pages de la DCPJ, le nom du ministre de la justice qui était alors en fonction Me Berto Dorcé n’avait été mentionné.

La cargaison d’armes et de munitions saisie le vendredi 1er juillet 2022, à la douane de Port-de-Paix à bord du bateau Miss Lily.

Suite aux sanctions du gouvernement canadien à l’encontre de Me Dorcé pour corruption, dans un communiqué en date du 20 décembre 2022, le gouvernement avait jugé opportun de remplacer Berto Dorcé au Ministère de la Justice et de la sécurité publique (MJSP).

Le secrétaire du barreau de Port-au-Prince, Me Robinson Pierre Louis

Ce dernier a maintenant le dos au mur, puisque des accusations graves se multiplient contre lui ; et qui pis est, dans le cadre de l’enquête sur l’importation illégale d’armes et de munition, via le navire Miss Lily, la police judiciaire dans une correspondance au juge d’instruction Walther Wesser Voltaire souhaite que le juge décerne « pour forfaiture, trafic d’influence, association de malfaiteurs » un mandat d’arrêt contre l’ex-ministre de la Justice qui n’est pas un saint puisque dans le passé, il était impliqué jusqu’au cou dans un scandale de drogues.

L’ex-ministre Berto Dorcé

Rappelons pour l’histoire que l’ex-ministre Dorcé fut l’avocat du patron de la compagnie Sogener, Dimitri Vorbe.

Si l’on prend en considération les déclarations de Julie Prédelus Georges, celle-là, dans une interview à Radio Caraïbes le lundi 10 avril 2023, elle a indiqué que malgré toutes les correspondances qu’elle a envoyées à la DCPJ, on ne l’a jamais contactée voir interrogée sur ce dossier.

Le Commissaire Divisionnaire Jean Bruce Myrtil

Elle a également expliqué que l’ex-ministre Berto Dorcé avait même failli faire assassiner sa famille par le Directeur Départemental de l’Artibonite de la PNH, le Commissaire Divisionnaire Jean Bruce Myrtil.  Ce dernier était accompagné de 25 personnes cagoulées et sont venues à sa résidence vers les 9h du soir et restées jusqu’à 1h 50 du matin. Elles ont saccagé la maison de la famille Georges en présence d’un juge de paix sous prétexte que des bandits occupaient cette maison. Affaire à suivre assurément.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here