Les Etats-Unis à l’œuvre !

L’assistante secrétaire d’Etat de l’hémisphère Ouest au Département d’Etat des Etats-Unis, Julie Chang, en visite officielle dans le pays

0
294
Finalement, le mardi 25 juin, Julie Chang, accompagnée de l’ambassadeur des Etats-Unis en Haïti a fait l’honneur de sa visite au président assis sur des charbons ardents et lâché par tous ses pairs: Jovenel Moise

Juste une semaine après le débarquement indécent de deux potentats de l’OEA en Haïti Gonzalo Koncke, chef de cabinet du secrétaire général de l’OEA Luis Almagro et l’ambassadeur des Etats-Unis au Conseil permanent de l’OEA Carlos Trujillo, l’Assistante secrétaire d’Etat de l’hémisphère Ouest au Département d’Etat des Etats-Unis, Julie Chang est en visite officielle dans le pays pour discuter avec les responsables gouvernementaux, inciter au dialogue national les membres de l’opposition haïtienne, et le régime en place ainsi que la société civile.

Deuxième à droite, la sous-Secrétaire adjointe du Bureau des affaires de l’hémisphère occidental du Département d’État Julie Chang

En effet, Chang a le lundi 24 juin rencontré à l’ambassade américaine certains responsables politiques en l’occurrence des sénateurs tels que Patrice Dumont et Joseph Lambert et les maires Wilson Jeudy de Delmas et Rosemila Petit-Frère de l’Arcahaie. Elle a également rencontré Yvon Feuillé de Fanmi Lavalas et Éric Jean-Baptiste du RDNP.

N’est-ce pas une sorte de signal d’isolement ou de rejet à Jovenel Moise par les autorités américaines, quand le sous-secrétaire d’Etat de l’hémisphère Ouest au Département d’ Etat a choisi de ne pas le rencontrer en premier. Finalement, c’est le mardi 25 que l’envoyée accompagnée de l’ambassadeur des Etats-Unis en Haïti a fait l’honneur de sa visite au président assis sur des charbons ardents et lâché par tous ses pairs.

Julie Chang (2ème à droite) a rencontré les présidents des deux chambres du Parlement le Député Gary Bodeau (à gauche) et le Sénateur Carl Murat Cantave (à droite) à la résidence de l’ambassadeur américain Michèle Sison (2ème à gauche)

Au cours de sa réunion avec les présidents des deux chambres du Parlement le Député Gary Bodeau et le Sénateur Carl Murat Cantave à la résidence de l’ambassadeur américain, la sous-Secrétaire adjointe du Bureau des affaires de l’hémisphère occidental du Département d’État a fait savoir que « l’ordre est formel, l’Administration Trump se dit favorable à la formation d’un gouvernement transparent et responsable pour faire progresser Haïti ». Suite à la réunion organisée au Sénat aujourd’hui avec 16 sénateurs présents et en absence du groupe des 4 qui font partie de l’opposition. Il est prévu que l’Assemblée Nationale avortée pourrait être organisée pas plus tard que le mercredi 26 juin.

Dans la même veine de tractations des Etats-Unis, le Conseil de sécurité des Nations-Unies a adopté le mardi 25 juin une résolution rédigée par les Etats-Unis eux-mêmes créant une nouvelle mission politique d’occupation pour succéder en octobre prochain à la MINUJUSTH. Cette mission rentrera en fonction à compter du 16 octobre 2019 et sera dirigée par un représentant spécial qui sera nommé par le secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres. Elle a été baptisée du nom de Bureau intégré des Nations unies en Haïti (BINUH), de façon à continuer la mise sous tutelle du pays.

Comme les Etats-Unis ne veulent guère qu’Haïti reste sans une présence étrangère pour rassurer et renforcer leur politique de domination, ainsi ce bureau sera également chargé notamment de conseiller le gouvernement sur les moyens de promouvoir et de renforcer la stabilité et la bonne gouvernance y compris l’Etat de droit, et d’épauler le gouvernement dans les domaines des élections, de la police, des droits de l’homme, de l’administration pénitentiaire, et de la réforme du secteur de la justice.

De quel gouvernement s’agit-il ? Celui du régime actuel du PHTK ou celui de l’opposition qui se prépare pour la prise du pouvoir ? Chang n’en a soufflé mot !

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY