L’Église Épiscopale est-elle de mèche avec l’ancienne opposition ?

1
916
Selon le rapport de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ), le prêtre inculpé Révérend Frantz Cole détenait plusieurs comptes en banque nationaux et internationaux. L’un de ses comptes contient plus d'un million de dollars US.

Le scandale des armes et des munitions importées sous la couverture de la franchise détenue par l’Eglise Episcopale d’Haïti (EEH) qui avaient été découvertes dans des conteneurs au port de Port-au-Prince le 14 juillet 2022 par des agents du Bureau de Lutte contre le Trafic de Stupéfiants (BLTS) et des agents de la douane a refait surface cette semaine. Suite d’un rapport d’enquête publié par la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) via son Bureau des Affaires Financières et Économiques (BAFE).

Des armes et des munitions importées sous la couverture de la franchise détenue par l’Eglise Episcopale d’Haïti (EEH)

Rappelons qu’on avait découvert dans un container 18 fusils d’assaut (AK-47, Galil et M4) un fusil calibre 12, 4 pistolets de calibre 9 mm, près de 20,000 munitions de différents calibre et 120 chargeurs, 1 viseur et des faux billets d’un montant de 50 mille dollars.

Le Père Fritz Désiré, Directeur du Collège Saint Pierre.

L’enquête vient de révéler que des personnalités importantes de cette église sont belles et bien complices du trafic d’armes illégales dans le pays. Car depuis des années, des responsables de l’Église Épiscopale d’Haïti abusaient de l’autorité de l’institution en vue d’importer des armes et des munitions en Haïti.

Le père Jean Mardoché Vil, Président du Comité Permanent Diocesain de l’Eglise Episcopale d’Haïti

L’enquête révèle également que des membres de l’Église Épiscopale étaient liés à certains gangs armés tels que « 5 seconde » du Chef « Izo », à Village de Dieu et « Kraze Baryè » du Chef Vitel’Homme Innocent à Torcelle entre autres, acheteurs de ces armes et munitions…

La DCPJ n’a pas tout dit dans ses révélations, puisqu’elle a omis de souligner que ces gangs font partie du groupe G-pèp allié authentique de l’ancienne opposition sous la direction du Secteur Démocratique Populaire actuellement partageant le pouvoir avec d’autres partis dont la Fusion des sociaux démocrates pour ne citer que ceux-là.

Le Révérend Père Frantz Cole

C’est l’arrestation du comptable de l’Église Jean Gilles Jean Mary en août 2022 qui avait permis à la DCPJ de recueillir des informations concernant ce réseau de malfaiteurs au sein de la dite église.

Gina Jean-Louis Rolls qui devait recevoir les conteneurs au nom de l’Église Épiscopale d’Haïti

Elle a permis la découverte de plusieurs documents couvrant la période de 2017 à 2021 autorisant des décaissements du compte de l’Église d’au moins 30,000 dollars américains chaque fois à Sikhumbuzo Vundla, un Zimbabwéen trafiquant d’armes international ex employé de l’Église Episcopale révoqué en 2018.

L’un des principaux impliqués dans ce crime est le révérend Frantz Cole ex-secrétaire exécutif de l’EEH. Il a été arrêté le 17 août 2022 finalement après plusieurs invitations qui lui avaient été adressées le 5, le 12 et 14 août et qu’il ne s’était pas présenté.

« Izo », de Village de Dieu

L’enquête révèle que l’homme de Dieu détenait plusieurs comptes en banque nationaux et internationaux, qu’il était propriétaire de plusieurs biens immobiliers et recevait chaque mois environ 300,000 Gourdes du Parlement haïtien… L’un des comptes bancaires du prêtre inculpé contient plus d’un million de dollars US. Le rapport du BAFE a également mis en évidence que par une drôle de coïncidence le Prêtre Frantz Cole et Vitel’homme Innocent ont le même avocat pour assurer leur défense.

Plusieurs personnes telles que Gina Jean-Louis Rolls et Lovenie Louis-Jean ont été mises sous les verrous. Dans le cadre de ce dossier, la police est à la recherche  d’autres prêtres suspects de l’église Épiscopale dont le père Fritz Désiré, le père Jean Mardoché Vil, et un certain Sikhumbuzo Vundla.

Vitel’Homme Innocent

En fait, on peut déduire que les malfaiteurs de l’église Épiscopale fonctionnaient au nom de l’ancienne opposition actuellement au pouvoir si l’on prend en compte que c’étaient eux qui alimentaient les gangs de cette opposition en armes et équipements pour terroriser la population.

 

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here