Le CEP n’attend que le 27 décembre !

0
477

top_front_pictureLe conseil électoral provisoire ne veut pas démordre et veut s’attacher coûte que coûte à son calendrier électoral. Ainsi prenant en compte une conférence de presse donnée au siège de l’institution électorale, Pétion-Ville, le lundi 7 décembre 2015 par le directeur du CEP Mosler Georges et le trésorier Ricardo Augustin, il ressort clairement que le Cep met le cap sur le 27 décembre pour le second tour des élections-sélections alors que pour la majorité de la population la tenue du second tour de la présidentielle du 27 décembre reste de plus en plus hypothétique et inacceptable.

Selon les déclarations de M. Georges « Tout est fin prêt pour la tenue du second tour de la présidentielle et des élections locales devant élire des représentants pour 570 sections communales, des délégués pour 140 villes et la reprise du scrutin dans 23 circonscriptions du pays. Ainsi nous continuerons avec la formation du personnel vacataire par améliorer le processus ».

Quant au trésorier Ricardo Augustin, il a fait savoir que « Nous ne souscrirons à aucune demande illégale d’acteurs souhaitant que le CEP prenne une décision politique face à un problème qui est d’ordre technique et juridique ». En ces termes Augustin faisant tout bonnement référence à la demande du G8 que le CEP mette sur pied une commission indépendante de vérification.

Ainsi, ils se disent prêts à recevoir le candidat à la présidence Jude Célestin dans la perspective de la tenue du second tour de la présidentielle le 27 décembre prochain. Par ailleurs pour faire du marchandage ou une fausse surenchère nationaliste, le CEP se veut opposer à tout diktat mais sauf à celui de l’impérialisme. Alors, tous les membres se disent prêts à démissionner en bloc si on leur ordonne de ne pas suivre le calendrier électoral à la lettre. C’est ce qu’à déclaré la conseillère Lourdes Edith Joseph Haïti Press Network (HPN). « Le Conseil entier est prêt partir. Nous sommes tous disposés à jeter l’éponge. Nous n’attendons que la sortie du communiqué devant informer de notre départ. Puisque nous avons été nommés par un arrêté, nous attendons un arrêté nous sollicitant la sortie ».

Signalons que le mercredi 2 décembre dernier, le Cep avait reçu dans son bureau, le candidat du PHTK, Jovenel Moise qui était accompagné de Grégory Mayard-Paul, et de Liné

Baltazar. Jovenel tout comme l’autre candidat Jude Célestin ont été reçus par le coordonnateur spécial du dossier Haïti au Département d’Etat, l’ex-ambassadeur américain en Haïti, Kenneth Merten.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY