Le CEP annonce le résultat de ses sélections

0
609

top_front_pictureLa Communauté Internationale quand elle vous prépare un plat, qu’il soit mal cuit, insipide ou même rebutant, il faut le déguster à belles dents. Vu que l’argent destiné à préparer ce plat a bel et bien déjà été dépensé, ainsi il n’est pas permis de le jeter, encore moins de le refaire. Que tout le monde passe donc à table, et bon appétit !

Bref, les missions étrangères d’observation électorales comme l’UE ou l’OEA travaillant pour la mafia internationale estiment elles-mêmes que les graves irrégularités et fraudes pourtant rapportées par des observateurs locaux crédibles ne sont pas susceptibles d’invalider le processus.

Ce fut la même réalité lors des élections-sélections de 2010. Il n’y a pas eu unb style=”mso-bidi-font-weight:normal”> vrai premier tour, puisque c’est le Blanc lui-même qui a fait «monter» Martelly à la place de Jude Célestin. Un (faux) résultat a été avancé pour permettre à Martelly d’affronter Mirlande Manigat dans un deuxième tour qui allait être également piégé. La classe politique ne s’est-elle pourtant pas bien rassasiée ? Et la digestion a bien continué jusqu’ la présente mascarade ! C’est dans un climat pareil de désordre qu’un des membres du CEP, Marie Carmelle Austin a fait savoir que son institution ne fera pas marche arrière puisque l’annulation du scrutin n’est pas l’ordre du jour d’autant que la cheffe civile des forces occupantes Sandra Honoré vient de confirmer que les résultats préliminaires du premier tour des législatives seront publiés le 19 août 2015.1

La cheffe de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (Minustah) déplorant le comportement des acteurs politiques qui ont utilisé la violence pour perturber le processus de vote appelle au calme et conseille aux dirigeants des partis politiques d’utiliser plutôt les recours prévus par la loi.

Toutes ces salaisons sont pour nous faire accepter l’inacceptable. Les soi-disant résultats qui vont être publiés ne seront autres qu’une sélection. Il y a une chose que tout le monde doit savoir. Ce qui s’est passé le 9 août n’est pas un accident, ça a été voulu. C’est déjà arrivé en 2010, la Communauté Internationale nous a imposé sa volonté. C’est cela qui va arriver à nouveau sans aucun doute. Ce parlement annoncé ne sera qu’un agglomérat de bandits choisis par les forces impériales.

Ces résultats annoncés ne seront autre qu’un partage de gâteau ou chaque parti aura à recevoir quelques miettes. Cela va être une collaboration contre le pays et contre le peuple quand les partis politiques auront accepté cette mascarade électorale.

Pour sa part, Antonal Mortimé, le Secrétaire exécutif de la Plateforme des « Organisations Haïtiennes de Défense des Droits Humains » (POHDH) lors d’une conférence de presse expliquait qu’entre autres « Le faible taux de participation est lié à plusieurs facteurs, tels que la perte de confiance dans les politiciens, la crainte d`être victimes de violence lors des affrontements entre les partisans des candidats et le non-affichage de la liste électorale dans les centres de vote 30 jours avant les élections…» Il a aussi exprimé que la faible participation observée ne garantirait pas la légitimité des sélectionnés pour le parlement.

A ce stade, Opont va sans nul doute remercier le coordonnateur de l’Organisation du peuple en lutte, Sauveur Pierre Etienne, pour lui avoir filé cette idée géniale d’essayer de sortir de l’impasse des urnes en punissant des partis cités dans des actes violents perpétrés lors du vote. Cela constitue un véritable test pour le CEP qui devra se montrer rigoureux et sans état d’âme dans l’application stricte du décret électoral à l’encontre de ceux qui ont enfreint la loi.

Ainsi dans son communiqué # 48, déjà le CEP annonce les couleurs en publiant une liste de 14 candidats à la députation et au Sénat qui sont tombés sous le coup des articles 196, 199, 203, 213, 214 et 218 du décret électoral.

Voici la liste des candidats radiés, tels que publiés par le CEP :

FRANCOIS Tony Antonelly Claude, candidat à la députation / Port-de-Paix (Nord-Ouest), PHTK

Saccage du Centre de vote de l’Ecole Nationale de Fatima, destruction de bulletins et perturbation du déroulement du scrutin.

DORLEUS Gergot, candidat à la députation / Savanette (Centre), RENMEN AYITl

Irruption armée au Centre de vote de Savanette enlèvement de bulletins de vote.

MOISE Frantz, candidat à la députation / Marigot (Sud-Est), ADRENA

Violation du scrutin, saccage du Centre de vote, destruction de matériels électoraux.

LUBIN Jean-Claude, candidat à la députation / Mirebalais (Centre) PITIT DESSALINES

Irruption au Parquet de Mirebalais et casse de matériels.

DESGROTES Jean Franchi, candidat à la députation / Mirebalais (Centre) VERITE

Irruption au Parquet de Mirebalais et casse de matériels.

DORELIEN Fantal, candidat à la députation / Mirebalais (Centre) FANMI LAVALAS

11Irruption au Parquet de Mirebalais et casse de matériels.

JEAN-PIERRE Jephté, candidat à la députation / Chardonnière / les Anglais, FUSION

Irruption armée au local du BED et saccage de bureaux de vote.

BELIZAIRE Arnel, candidat au Sénat / Département de l’Ouest, APLA

Tirs à l’arme automatique à proximité du Centre de vote de Drouillard, panique généralisée, perturbation du scrutin.

PREVILON Lionel, candidat à la députation / Desdunes (Artibonite), PHTK

Violation du scrutin et enlèvement d’urnes.

ALTENOR John, candidat à la députation / Grande Saline (Artibonite), AAA

Tirs à l’arme automatique, saccage du Centre de vote Ecole nationale Chevreau Lombard.

FREDERIC Ozite, candidat à la députation / Grande Saline PHTK

Violation du scrutin et destruction du matériel électoral.

DESHOMMES Wilbert Joseph, candidat à la députation / Grande Saline (Rossignol) Artibonite, VERITE

Violation du scrutin, saccage de centres de vote, tirs l’arme automatique.

GAMANIEL Placius, candidat à la députation / Grande Saline (Artibonite) KID

Saccage du centre de vote, Ecole nationale Rossignol, violation du scrutin, tirs à l’arme automatique.

ROMULUS Marc Faublas, candidat à la députation / Saut d’eau (Centre) PHTK

Agression armée sur le Président du BEC et saccage de plusieurs centres de vote, dont celui de l’Ecole ECOSA de Dalaise.

Conformément aux dispositions du Décret électoral en vigueur, les dossiers de ces candidats seront acheminés aux Parquets des juridictions concernées pour les suites légales.

Parmi les candidats sanctionnés par le CEP, l’ancien député de Delmas Tabarre Arnel Belizaire a rejeté ces accusations qui, selon lui, sont le produit personnel du président du CEP, Pierre Louis Opont. Belizaire, lui sur les antennes de plusieurs stations de radios de la Capitale a fait savoir que Opont a menti effrontément en l’accusant de tirer à proximité du Centre de vote de Drouillard ; alors qu’il n’y avait même pas un centre de vote à ce dit endroit. Il a également indiqué que si réellement, il avait dégainé son arme, pourquoi la presse ne l’avait-elle nullement rapporté ?

Un autre candidat à la députation pour la circonscription de Grande Saline, Joseph Wilbert Deshommes, a également démenti les allégations selon lesquelles il aurait participé à des actes de violation du scrutin, de saccages de centres de vote et des tirs à l’arme automatique.

Il semblerait que tous les boucs émissaires choisis par Opont et les autres conseillers pour cacher leur incompétence et leur complicité ont réussi à démentir publiquement le CEP. Comment donc allons-nous croire aux résultats annoncés d’un CEP qui n’inspire aucune confiance même dans ces petites accusations ?

Par ailleurs, l’ancien député du (MOCHRENHA Sadrac Dieudonné candidat au Sénat pour le département de l’Artibonite sous la bannière de ce même parti demande tout bonnement l’annulation totale des élections du 9 août : « Je remercie tous les électeurs et toutes les électrices qui ont supporté les candidats du MOCHRENHA. Les élections du 9 août sont une véritable catastrophe. À 80%, le Conseil Électoral Provisoire en est responsable. Cela s’explique par l’amateurisme, l’incompétence et un choix bien calculé du CEP […] il n’y a pas eu d’élections dans plusieurs communes du département, dont Marchand-Dessalines, Petite-Rivière de l’Artibonite, Ennery , Gros-Morne, Desdunes, Saint-Marc et Grande-Saline […] Nous sommes en présence d’un CEP qui ne maîtrise pas le processus électoral et qui a fait preuve de partialité. C’est pourquoi nous croyons qu’il serait beaucoup plus sage de surseoir à la publication des résultats et d’annuler ces élections frauduleuses »

Pas d’autres réactions, tout le monde attend la date fatidique du 19 août. Cependant l’incertitude plane toujours, certains restent prudents et ne veulent pas que ces résultats provoquent violence, désordre et manifestations de rue pour ne pas perturber l’organisation du Festival de la CARIFESTA XII. Ils souhaitent que les résultats soient publiés juste avant la clôture de CARIFESTA le 30 août prochain. Qui vivra verra.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY