La CNT, c’est quoi ?

0
468
C’est la Commission nationale pour la mise en place de la transition (CNT) qui désignera comme Président ou Présidente provisoire un juge de la Cour de Cassation

L’opposition traditionnelle qui depuis plusieurs années n’avait jamais cessé de parler d’une quelconque transition de rupture pour mettre un terme au système politique corrompu, délabré dans le pays.  Dans certains milieux, on leur avait donné le bénéfice du doute, malgré qu’on sût nommément que ces messieurs et dames ne pouvaient guère accoucher d’une politique qui ne fût de leur accointance au système capitaliste.

Tout ce qu’ils racontaient à certains moments, ce n’était que pour faire couler le temps. Jovenel Moise arrive maintenant à la fin du mandat constitutionnel. Comme ils aimeraient prendre la relève, ils doivent, pour se faire accepter, proposer au chef de file de l’impérialisme international, les Etats-Unis,  un programme qui ne lèsera en aucune façon leurs intérêts. C’est ainsi qu’il a été présenté sur les fonts baptismaux, le dimanche 31 janvier 2021,  un Accord Politique de l’Opposition sur la Gouvernance de la Transition de Rupture.

Youri Latortue, Evalière Beauplan, Nènèl Cassy, Moïse Jean-Charles: quatre personnalités qui ont participé à la signature de l’Accord Politique de l’Opposition sur la Gouvernance de la Transition de Rupture.

La lecture de présentation a été faite par l’homme du Collectif Non pour le boycottage du Bicentenaire de notre Indépendance l’écrivain Lionel Trouillot, l’ancien député Hugues Célestin et le porte-parole de l’OPL, Dario Syriack. 

Puis, différents membres de partis politiques ont signé ce document une sorte de manifeste né selon eux après plusieurs mois  de discussions politiques. De cet accord, sortira la Commission nationale pour la mise en place de la transition (CNT). Les plus connus des participants qui ont signé sont Pitit Desalin, la Direction politique de l’opposition démocratique (Dirpod), ‘’Operasyon tèt ansanm’’ et le Comité de suivi de la Déclaration du 21 aout 2020.

La CNT c’est cette nouvelle structure de 15 membres, dont 8 membres des partis, groupements et regroupements politiques de l’opposition et 7 membres de la société civile dont un membre du Comité de suivi de la Déclaration du 21 aout 2020, est qualifié d’office.

Une majorité de chefs de partis ou d’organisations politiques à l’exception de Fanmi Lavalas se sont finalement entendus sur cette proposition commune de sortie de crise. Il faut signaler que l’unique différence entre Fanmi Lavalas et cette structure ne tient pas au contenu du texte mais du fait justement que la Commission Nationale pour la mise en place de la Transition (CNT) désignera comme Président ou Présidente un juge de la Cour de Cassation, alors que Lavalas aurait préféré un gouvernement de Salut public (Bonnet Blanc/Blanc Bonnet).

La CNT aura également le privilège de désigner également le Premier ministre de l’après Jovenel Moise, le choix d’un cabinet ministériel et enfin la mise en place de l’Organe de Contrôle de la Transition (OCT).

Qui va faire partie de cette commission ? C’est une question à laquelle seuls les acteurs au sein de l’opposition traditionnelle peuvent répondre.  Les noms des membres ne sont pas encore connus et ils ont la tâche ultime de désigner avant le 7 février le président provisoire  qui ne sera autre qu’un juge de la Cour de Cassation: un moins corrompu parmi tous les autres corrompus !

les masses populaires seraient plus proches de la proposition de Fanmi Lavalas qui  s’intitule « chavire chodyè a»

Le nouveau pouvoir de facto aura pour feuille de route 37 points qui ont été définis pour la gouvernance de la transition de rupture, qu’on devrait avec honnêteté baptiser de transition pour la continuation.

A ce point, nous pouvons dire que les masses populaires seraient plus proches de la proposition de Fanmi Lavalas qui  s’intitule « chavire chodyè a» (renverser le chaudron). 

Selon ce parti, « aucune solution cosmétique n’apportera une solution efficace et durable à la crise dans laquelle nous sommes plongés. Ce système a suivi son cours. Il ne peut pas être réparé. Cela doit être changé ».

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY