Koupe tèt, boule kay: la vision du Général Muscadin

0
43
Le Commissaire du gouvernement de Miragoâne, Jean Ernest Muscadin.

Le Commissaire Muscadin, que je me suis permis d’appeler général parce qu’il me semble qu’il ne pense pas en policier, mais en militaire, semble vouloir régler les situations de Martissant et de Croix-des-Bouquets par un ratiboisage total-capital à la mode des search and destroy américaines de la guerre du Vietnam: entrer dans la zone de non-droit avec le maximum de force, et tout casser, les maisons, leurs occupants, les femmes, les enfants, les vieux, même les foetus encore enfouis dans la matrice de leurs futures mamans…

Le ratiboisage ne produit pas seulement des cadavres.

Soit dit en passant, cette tactique n’a pas tellement réussi au Caïman Etoilé: à preuve qu’il a dû se retirer du Vietnam beaucoup plus vite qu’il n’y était entré, avec au derrière non seulement le peuple Vietnamien et les petits gars verts de Giap, mais aussi la majeure partie de l’opinion mondiale, et jusqu’au peuple américain lui-même. N’oublions pas que vers 1975, les vétérans revenus du Vietnam se faisaient traiter dans la rue de tueurs de bébés, en particulier par les femmes américaines, ce qui était plutôt duraille pour ces super-machos…

Le ratiboisage ne produit pas seulement des cadavres. Il provoque aussi, et surtout, des haines inexpiables. Et il n’est jamais bon de se faire haïr, et pire de provoquer la haine de ses propres concitoyens, même si l’on est armé jusqu’aux dents. De plus, toute force de police doit savoir qu’elle est condamnée à vivre avec celles et ceux qu’elle réprime. Il y a souvent des retours de Galil… ou de Kalachnikov !

Qui sème le vent récolte la tempête. Ce n’est pas de Karl Marx, c’est dans la Sainte Bible. Certains ne lisent que pour oublier: ils ont toujours tort.

Il est des remèdes qui sont pires que le mal. Et n’importe quel étudiant en première année de Médecine sait qu’on ne tue pas le malade pour guérir la maladie.

La seule mesure à la fois faisable et efficace serait de couper l’approvisionnement des bandits en munitions. Sans balles à tirer, le fusil d’assaut le plus perfectionné n’est qu’un bout de ferraille inutile.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here