Jovenel Moïse face à l’UCREF

0
1630
De gauche à droite le Président élu du PHTK Jovenel Moise et le directeur général de l’Unité centrale de renseignements financiers (UCREF) Me Sonel Jean François

Le président élu ou nommé par le Conseil électoral provisoire Jovenel Moise qui devrait prendre son investiture le 7 février prochain est, selon un rapport de l’Unité centrale de renseignements financiers (UCREF), soupçonné de blanchiment d’argent. Ce rapport ressuscité a irrité les nerfs des membres du PHTK qui ont même accusé les dirigeants de l’Ucref de falsificateur d’un rapport politique.

Ainsi, pour répondre à ses détracteurs du PHTK, le mercredi 18 janvier,  Me Sonel  Jean François, directeur général de l’UCREF accompagné de Me Evens Sanon directeur général adjoint, ont donné une conférence de presse pour clarifier certains points dans le rapport surtout la question se rapportant à un  compte de la Banque Nationale de Crédit (BNC) au numéro 034000272, à savoir s’il est en gourdes ou en dollars.

Me Sonel a bien pris soin de montrer à la presse que le compte au nom de Jovenel Moise et de sa femme Martine est bel et bien en dollars. Cette  «évidence» n’a pas manqué de jeter une douche froide sur les partisans du Président «élu». Mais, contrecarrant les deux représentants de l’UCREF, la BNC a fait part d’une attestation précisant que le compte numéroté : 034000272 est en gourdes, et non pas en dollars, comme le précise le rapport de l’UCREF qui lui-même est basé sur des données reçues antérieurement par la BNC. Quel gâchis !

Fernand Robert Pardo
Fernand Robert Pardo

A cette fin, le juge d’instruction Breddy Fabien empêtré  faisant  le dos rond en prenant tout son temps avec l’affaire. Mais, il ne pouvait pas rester indifférent  au nouveau développement ; ainsi il fut obligé de passer à l’action dans ce jeu de coquins en convoquant le président du conseil d’administration de la Banque nationale de crédit (BNC), Fernand Robert Pardo  pour clarifier si la lettre d’attestation de la BCN à Jovenel est conforme.

Ainsi Pardo s’était présenté devant le juge vendredi dernier 20 janvier mais rien n’a fuité de son interrogation. On attend, et le suspense reste entier pour tout le monde.

Moïse Jean-Charles
Moïse Jean-Charles

Mais celui que cet imbroglio semble arranger est le candidat de Pitit Desalin, l’ex-sénateur Moise Jean-Charles. Va-t-il miser sur le rapport pour espérer quelque rebondissement du dossier ?  Puisqu’il a déclaré que : « Jovenel est bel et bien un corrupteur qui a blanchi de l’argent dans le projet Agritans » Mais diable pourquoi n’avait-il pas utilisé ces arguments au cours de la course électorale alors que le rapport était présent depuis le mois Aout 2016 ? Brrrrr !

« Si la justice ne fait pas jaillir la lumière et trace un exemple sur ce dossier, Jovenel Moïse ne fera pas long feu au pouvoir », a déclaré Jean-Charles Moise. N’est ce pas, de sa part, une forme de reconnaissance  du candidat du PHTK comme le président élu, alors que juste après les résultats préliminaires, Moise n’avait pas caché de dire qu’il est second derrière Jovenel.

 Lucien Jura
Lucien Jura

Le porte-parole de la commission de transition, Lucien Jura pour sa part ex-porte parole de la présidence de Michel Martelly a voulu préciser « que le président élu Jovenel  Moise n’aurait pas peur que la vérité jaillisse autour de ce dossier » ajoutant ensuite que « le président élu est, de loin, une personne qui ne saurait faire obstacle à la bonne marche de la justice. Il est pour la transparence et pour toute clarification »

En somme ce dossier de l’UCREF  semble entrer dans le cadre de créer l’événement, mettant la population dans un état d’attente à l’éventualité d’une quelconque décision défavorable au président «élu». Par ailleurs les cartes d’invitation de Jovenel ont été déjà postées à tous les anciens présidents, à tous les candidats à la présidence et les délégations étrangères, au total plus 200 personnalités, pour participer à la cérémonie d’investiture le mardi 7 février 2017.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY