Haïti/Célébration : Pourquoi le 15 et pas le 14 août?

0
171
Soulèvman esklav yo nan lannuit 21 pou louvri 22 dawout 1791

C’est un fait notoire que dans la nuit du 14 août 1791 des esclaves bien motivés, commandés par le brave Boukman ont décidé de jeter les bases de cette bataille historique qui devait sonner le glas de l’impérialisme français en Haïti. Cette réunion incontestable allait servir de catalyseur à la lutte véritable pour la libération de nos ancêtres Africains victimes de la sauvagerie des pseudos civilisés de l’occident chrétien. Avant d’aller plus loin mentionnons que les blancs faisaient savoir aux noirs que la bible leur fait injonction de les asservir.

A l’occasion de cette cérémonie inoubliable, motivé par un ardent désir de liberté, les esclaves se sont résolus à se défaire de leurs chaines et ce au prix du sang. Dans toutes les autres civilisations, cette date allait figurer dans leurs anales à l’encre indélébile. Paradoxalement, chez nous, n’était-ce la détermination des adeptes du Vodou aurait risquer de passer inaperçue.

D’un autre côté, ce chef de l’Etat, qui, influencé par la tendance judéo chrétienne, se fout pas mal de cette misère infrahumaine dans laquelle croupit les couches des bas-fonds en profite pour continuer à les passer en dérision en les intoxiquant de promesses fallacieuses. Tandis que ces élites foncièrement amnésiques à dessein feignent d’ignorer la portée politico historique de cette date, le jour suivant soit le 15 aout est férié. Qu’en est-il donc ? Le 15 août est déclaré férié sur toute l’étendue du territoire.

Seremoni Bwa Kayiman

Quel sens pourrait avoir cette décision insignifiante pour un militant qui croit dans une démarche scientifique pour parvenir au développement intégral de son pays. L’Assomption c’est prétendument la célébration de la montée de Marie la mère de Jésus au ciel. Nan ki sa monte ou byen desann Mari sa a y ap pale a konsenè peyizan 5yèm seksyon Bonbadopolis ? Pourtant un prêtre défroqué exploitant à fond son manque de réflexe lui a fait savoir s’il va au champ en ce jour il a péché mortellement.

Et, le salaire du péché ne saurait être rien d’autre que la mort et le feu éternel de cette géhenne qui n’est que la matérialisation de la bonté infinie de ce grand Dieu d’amour. Ala kote moun yo gen kouray pase moun nan tenten papa se Ayiti !!! E si w gade byen sa bib blan an yo di depi w fèt, ou tou eritye peche yo di Adana ak Ev te fè. Sa ta vle di w pa menm bezwen peche pou lè w mouri se nan lanfè w ale tèt dwat. Rares sont ceux qui prennent leur courage à deux mains tout en faisant litière de l’anathème de ces soldats de Dieu pour les dénoncer sans commune mesure.

Cette stratégie d’intoxication à outrance des masses populaires, entretenue par une grande partie des pseudos leaders spirituels n’est qu’un infime indice du haut niveau d’hypocrisie de nos élites. C’est aussi la preuve que même les intellectuels ne sont parvenus à établir une minuscule différence entre l’imaginaire et le réel. L’assomption est la montée de Marie au ciel prétendent les catholiques au faîte de l’astuce la plus osée !!!!! Sa rele je chèf omajiskil.

Qui aurait suivi Marie et son cortège de Séraphins dans leur ascension infinie pour certifier qu’elle est arrivée effectivement à destination ? Après combien de jours serait-elle arrivée ? Qui l’avait reçue ? Ce témoin oculaire n’aurait-il pas des photos voire une vidéo pouvant illustrer tout ce qu’il avance ? Toutes ces interrogations nous amènent à déduire que l’occident détient la capacité d’inventer des histoires insensées pour amuser même des gens qui prétendent avoir le bon sens et un peu de décence.

Le simple fait de perpétuer ces fables légères suffisent amplement pour les assimiler à des ingénus. Personne n’a pris la responsabilité de sensibiliser les progénitures sur la portée historique et sociale de la cérémonie du Bois Caïman organisée dans la nuit du 14 aout 1791. Cette première initiative allait mettre en place toute la stratégie qui allait 13 ans après sonner le glas de l’impérialisme français en Haïti.

Dans leur démarche visant à diaboliser cette prouesse, les idéologues de l’empire ont jugé nécessaire de programmer leurs sous-fifres des églises. A date personne ne les entendra dénoncer les bombardements des civiles en Syrie où peuvent périr d’un coup des centaines de personnes. Pourtant, ces aliénés intentionnels ne ratent aucune occasion pour condamner avec la plus grande rigueur la cérémonie historique du 14 aout 1791. Ils reprochent aux organisateurs de s’être servis du sang d’un porc pour signer un pacte avec le diable pour acquérir leur libération. Pourtant leurs patrons s’abreuvent quotidiennement du sang des humains pour permettre à l’empire de subsister.

 

C’est quoi l’assomption

Vous n’avez qu’à prendre connaissance de ce texte pour vous rendre à l’évidence que les masses populaires haïtiennes en proie à toutes les formes de violences ne sont nullement concernées par de pareilles célébrations. La foi en l’Assomption, générale parmi les chrétiens d’Orient (même si ceux-ci préfèrent parler de « dormition de la Vierge »), est partagée par les catholiques. On célèbre cette fête dès le IVè siècle, à Antioche, et au Vème siècle en Palestine.

Il semble que la date du 15 août ait été choisie en Orient par l’empereur Maurice (582-603) pour commémorer l’inauguration d’une église dédiée à la Vierge montée au ciel. C’est le 1er novembre 1950 que le Pape Pie XII affirmait la foi de l’Église en l’Assomption de la Vierge Marie par une définition dogmatique. En cette occasion il écrivait notamment : « …Nous affirmons, nous déclarons et nous définissons comme un dogme divinement révélé que l’Immaculée Mère de Dieu, Marie toujours Vierge, après avoir achevé le cours de sa vie terrestre, a été élevée en corps et en âme à la gloire céleste ». Pawòl kleren Sen Michèl.

Cette fête est aujourd’hui, en France, l’une des quatre fêtes catholiques légalement chômées (avec Noël le 25 décembre, l’Ascension et la Toussaint le 1er novembre).
La Vierge Marie, depuis 1638, sous le règne de Louis XIII, est la Patronne de la France (Sainte Jeanne d’Arc étant la patronne secondaire), ce patronage a été confirmé par le Pape Pie XI (2 mars 1922). Ces passages peuvent témoigner du non sens de la célébration d’une fête qui porte tellement de préjudice à notre économie déjà si précaire.

 

Cérémonie du Bois Caïman

Les récents ouvrages traitant de l’histoire de notre pays ne font presque plus mention de ces épopées qui jalonnent la lutte de nos ancêtres pour accéder à cette liberté dont nous jouissons aujourd’hui. Les défenseurs des droits humains au cas où ils ne sont pas amnésiques, ne devraient-ils pas honorer Boukman ? Eh oui Boukman a été celui qui a pensé le premier à braver la sauvagerie indicible de ces criminels, qui au nom de Dieu lynchaient, brulaient vif ou massacraient des millions d’Indiens et d’Africains.

Il est temps que nous décernions à Boukman le prix Nobel de Défenseur des Droits Humains. Paradoxe des paradoxes, à date ce Dieu d’amour n’a jamais levé le petit doigt pour dénoncer voir condamner ces holocaustes commis en son nom par ceux qui se réclament être ses fidèles soldats. Et les représentants de l’Etat ne se gênent guère d’accepter de soumettre tout une population à cette vaste entreprise d’aliénation de la part des agents de cet Occident ouvertement prédateur. Se yon krim pou w ap benyen moun ak manti gwo lajounen konsa.

 

Refleksyon de Peter Ronald Berlus

Nan lojik komemorasyon dat enpòtan sa yo, mwen pwofite pou m pataje ak nou refleksyon yon kanmarad ki se Peter Ronald Berlus. Nan lannwit 21 pou louvri 22 dawout 1791, Zansèt nou yo, t ap devlope gwo estrateji, boule tout plantasyon, boule tout abitasyon ki gen nan koloni an, anpwazonnen tout rivyè ak sous dlo, mache sou tout kolon, pete kannkès yo, detripe yo, koupe tèt yo, paske yo te di non, yo pap mache sou zòd kolon ankò. Pat gen ni telefòn, ni entènèt, ak rezo sosyal pou yo te pataje enfòmasyon.

Nan sèlman 7 jou, aprè Seremoni sakre Bwa Kay Iman an, mesaj la te pase bouch an bouch rive bay tout nèg nan koloni an. Te gen yon sèl modòd, n ap mache ratibwaze tout kolon yo. Se te fratènite ki te sèl bousòl nou. 226 lane aprè, pou konze k ap dirije peyi nou fè kolon yo plèzi, yo pran pòz yo bliye gwo dat istorik sa a. Tout sa nan ajanda kolon yo, paske tout plan yo, se fè nou bliye ki moun nou te ye yè.

Wòl tchoul kolon yo se efase istwa nou, refòmate sèvo moun k ap viv jodi a, pou jenerasyon k ap vini yo, pa gen pyès bousòl ki pou sèvi yo bon jan repè.
Anpil moun kapab mal konprann mwen jodi a pandan mwen vivan, men mwen konnen yon jou, tout enkredil yo gen pou ban m rezon, paske AYITI gen mèt, e si mwen ta kite tè a, foumi ap vini ban m nouvèl, paske bout Tè AYITI a chaje nanm ladan l.

Te gen twò gwo sakrifis moun ki te fèt pou nou te libelibè, pou jodi a pou nou rive nan nivo kote manje se yon gwo privilèj pou pèp la. Te gen twòp moun ki te bay tèt yo kòm mati pou nou te gen bout tè sa, pou jounen jodi a, se nou ki parèt pi mal nan je lòt pèp sou latè. Malgre Zansèt mwen yo pat gen gwo zam, yo pat konn li nan gwo liv loksidan an yo, yo te rive fè yon leve kanpe alawonn badè pou tout tè AYITI a, reyisi sa te tèlman fè blan kolon yo tranble nan pantalon yo.

Yo oblije antre jou reyinyon 14 dawout la 21 pou louvri 22 dawout la nan listwa limanite. Pèp k ap batay pa janm mouri se pou reyinyon 14 dawout ak 21 dawout sa a yo pote fòs ak detèminasyon pou chak grenn AYISYEN pou yo rive fè yon kole zèpòl pou yo demantle tout travayè kolon sa yo ki pran peyi mwen an otaj, epi kenbe pèp la nan plis mizè pou fè menm kolon blan an yo plezi. Alòs nou tout ki gen konsyans konsène. Leve kanpe!

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY