Haïti Top 10 Héritiers/ères Musicaux Modernes : Numéro 6 Rev. David César

0
967
Le Révérend père David César conducteur de l’Orchestre Philharmonique de Sainte Trinité

« Un successeur d’envergure »

Le Rev. David César a émergé au sein de la Musique de Sainte Trinité, laquelle demeure à nos jours le dernier bastion de l’art majeur au pays. Il s’est aussi imposé comme membre de l’Institut des beaux arts et musique, et responsable de l’Ecole de Musique de Sainte Trinité. Pour  éventuellement s’acquitter comme conducteur de l’Orchestre Philharmonique de S.T. Après s’être frayé un chemin sur les traces des pionniers comme : Hector Lominy, Fritz Benjamin et Julio Racine qui sont devenus les pylônes élaborateurs d’une initiative débutée avec la sœur Marie-Anne qui a introduit en 1956 l’enseignement musical à l’Ecole Sainte Trinité, débouchant sur la formation d’un petit orchestre, animant les messes paroissiales du dimanche. Par la suite, vinrent les camps musicaux à Ste croix, Léogane. C’est ainsi qu’en 1971, H. Lominy a accédé à la tête du nouvellement créé « Orchestre Philharmonique Sainte Trinité » (OPST), lequel va devenir une formidable institution, s’attelant à la formation de milliers de jeunes et de moins jeunes dans le domaine de la musique classique, tout en recueillant de multiples lauriers à l’extérieur.

C’est de ces retombées qu’a bénéficié le Révérend, Dr. Gérard David César qui lui-même s’est imposé en spécialiste du viola, et en garnisseur de ‘’cordes angéliques’’, toujours épris d’esthétisme comme musicien inspiré. C’est ainsi qu’après les premières marques indélébiles des : Lominy, Racine, Benjamin et autres à la tête du Philharmonique de Sainte Trinité, Rev. César devient dans la deuxième moitié des années quatre-vingt dix, le directeur de la section musicale de Sainte Trinité. En vue de continuer à majorer l’œuvre des premiers devanciers dans la formation de nouveaux talents à qui il a su bien faire don de son expertise, son dévouement et sa discipline lui ont permis de maintenir le cap, tout en donnant à ce groupe de nouvelles dimensions. Spécialement dans l’intégration d’instruments à peau, ainsi que dans d’autres approches salutaires qui ont donné lieu à cette institution de se consolider. Au gré d’un parcours multiple, rompu d’expériences ; à travers une succession d’événements; ayant autorisé David César à bien s’acquitter de cette tâche gigantesque. Commandant un staff de plus de 50 professeurs qui ont dispensé des cours musicaux à plus de 1.500 élèves dans tous les instruments et sections vocales.

En effet, sous son leadership, l’institution  a continué à prendre de la bouteille, tout en maintenant sa conquête d’être l’ultime rempart du classicisme local. Avec de multiples innovations à la clef, comme les petits chanteurs de S.T ou la section des cordes portant le nom de Frantz Casséus. Lesquelles ont aidé la musique de Sainte Trinité à fortifier ses bases, tout en préservant vivaces les héritages sacrés par le renouvellement des traditions. Pourtant, c’est au cœur de tant d’évolutions que cette organisation s’est totalement effondrée sous les coups assassins du tremblement de terre de 2010 qui a causé la destruction de l’église Sainte Trinité, ainsi que les structures qui ont servi de bases à l’OPST ; autant que les composants qui ont constitué cette célèbre académie. Cependant, avec les moyens du bord, spécialement les ressources humaines qui  sont à profusion. Le révérend et son staff ont pris leur bâton de pèlerin pour sauvegarder ce patrimoine imposant qu’est l’organisme de Sainte Trinité.

En effet, avec les efforts conjugués des mécènes et organisations concernées, l’institution a pu même clopin-clopant se mettre debout. Tout en trouvant d’autres espaces d’hébergement en attendant la reconstruction. Incluant des projets qui promettent des modifications grandioses, avec deux salles de spectacles dont l’une contiendrait plus de 2000 personnes. Ce qui va être la plus grande salle de spectacles au pays. Sans oublier, la formation professionnelle de techniciens pour la réparation des instruments à vent et à cordes et à la fabrication des hanches pour clarinettes, haut-bois, bassons, saxophones etc. Lesquels sont aussi appellés à intégrer le conservatoire. C’est à cette tâche que continue à s’adonner le Rev. César, qui continue à prodiguer une formation musicale de qualité pour tous les âges et quelque soit le statut social. Tout en s’accrochant à sillonner le monde et les recoins du pays à la tête du fameux Orchestre Philharmonique de Sainte Trinité dont il est l’inamovible chef d’orchestre. Et encore au poste, le révérend, docteur Gérard David César doit être accrédité d’avoir préservé ce patrimoine colossal qu’est la Musique de Sainte Trinité.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY