Etats-Unis aux commandes du secteur privé haïtien et dominicain!

0
879
Une photo de la conférence des hommes d'affaires haïtiens et dominicains à Miami

Les États-Unis souhaitent l’implication d’hommes d’affaires dans le sauvetage d’Haïti. Est-ce dans cet esprit que le lundi 16 décembre vient d’avoir lieu une conférence des hommes d’affaires haïtiens et dominicains à Miami ?

La sous-secrétaire d’État adjointe pour les affaires de l’hémisphère occidental, Cynthia Kierscht

Signalons que  lors du forum sur Haïti organisé tout récemment à Santiago, en République Dominicaine, à l’Université catholique PUCMM sur le thème : “Destabilización de Haití: Retos y Desafíos” « Déstabilisation d’Haïti : Enjeux et défis »,  l’ambassadrice américaine en République dominicaine, Robin Bernstein, avait tout bonnement fait état d’une prochaine rencontre avec l’ambassadrice américaine en Haïti Michèle J. Sison afin de planifier une conférence des hommes d’affaires haïtiens et dominicains.

L’ambassadrice américaine en Haïti Michèle Jeanne Sison

En effet, cette réunion a été convoquée par la sous-secrétaire d’État adjointe pour les affaires de l’hémisphère occidental, Cynthia Kierscht qui a mis autour d’une même table l’ambassadrice américaine en Haïti, Michele Sison, l’ambassadrice américaine en République Dominicaine, Robin S. Bernstein, et des représentants d’associations de secteurs privés des deux pays voisins Haïti et la République Dominicaine.

Christelle Vaval 1ère vice-président d’Amcham

Au sujet de cette réunion, sur le site de la chambre de commerce américaine en Haïti (Amcham) on  a simplement indiqué comme déclaration conjointe :. « Le but de la réunion était de discuter des éléments nécessaires à l’établissement d’un environnement propice aux affaires des deux côtés de la frontière. Les discussions ont porté sur les étapes à franchir par le secteur privé pour intensifier le commerce formel, diminuer le commerce informel et la contrebande et promouvoir l’investissement. Le groupe s’est entendu pour se réunir à nouveau à l’avenir et poursuivre les discussions progressistes sur les plus sûrs moyens de promouvoir une prospérité partagée dans la région ».

L’ambassadrice américaine en République Dominicaine, Robin S. Bernstein

Par ailleurs, Christelle Vaval 1ère vice-président d’Amcham a pour sa part déclaré au quotidien le Nouvelliste « J’ai apprécié la rencontre. Je vois que les deux parties veulent faire avancer les choses, lutter contre la contrebande qui affecte les deux pays ».

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY