Des sapeurs-pompiers barricadent la route de Kenscoff

0
400
Des sapeurs-pompiers ont manifesté le lundi 21 juin pour protester contre la dégradation de leurs conditions de travail et réclamer de l’Etat haïtien le paiement de plusieurs mois d’arriérés de salaire

La crise sanitaire et sécuritaire ne cesse de s’aggraver davantage, toutefois l’exploitation massive des travailleurs continue sa course, quand les salariés de la majorité des administrations de l’Etat n’ont pu trouver leurs salaires de sorte qu’ils puissent joindre les deux bouts face à la vie chère qui fait rage. 

Nous ne pouvons ne pas tenir compte des conditions de précarité et de calamité dans lesquelles les travailleurs des entreprises de la sous-traitance mènent leur vie quotidienne. Ils ne sont pas les seuls. Ainsi, des employés de la commune de Pétion Ville particulièrement des sapeurs-pompiers ont manifesté le lundi 21 juin pour non seulement protester contre la dégradation de leurs conditions de travail mais aussi pour réclamer de l’Etat haïtien le paiement de plusieurs mois d’arriérés de salaire.

Une vue de la situation à l’entrée de la route de Laboule

Aussi pour exprimer leur indignation et leur ras-le-bol de la situation qui ne fait qu’empirer les choses, ils se sont vus obligés de passer à l’action en se servant de leurs voitures d’incendie pour les transformer en barricades.  Celles-ci ont été stationnées, de façon à bloquer la circulation permettant l’entrée sur la route qui conduit à Laboule, Thomassin, Fermatte, Kenscoff et Pèlerin ou réside le président de la république. Les travailleurs l’ont clairement expliqué : « Ils veulent attirer l’attention du chef de l’État sur leur situation »

« Nous avons reçu 45 000 gourdes pour 5 mois lors du dernier payroll. Ce qui signifie que nous recevons 9000gourdes/ mois. Cela n’aide en rien à subvenir aux besoins de nos familles » ont fait savoir les sapeurs-pompiers. Ils menacent de perturber pour de bon la circulation si les conditions ne sont pas améliorées dans le plus bref délai. Tout en profitant de souligner certains abus qu’ils sont en train d’être victimes de la part de l’autorité communale en la personne de l’agent exécutif intérimaire, Kesner Normil.

Des sapeurs-pompiers haïtiens

Les travailleurs du pays doivent se mobiliser en tant que classe exploitée en construisant l’unité nécessaire au sein de la classe ouvrière pour contrecarrer les forces exploitantes de la société haïtienne.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY