Décision des dirigeants de Ouanaminthe !

1
245
Il est formellement interdit d’accéder au Pont frontalier et à la bande frontalière de la Commune de Ouanaminthe aux fins de traverser la Frontière et de revenir avec des marchandises

Le lundi 13 novembre 2023, la Direction Départementale du Ministère du Commerce et des Industries, la Mairie de Ouanaminthe et la Délégation Départementale du Nord’est, ont émis une annonce publique portant la signature de Moise Charles-Pierre, Délégué ; Luma Démétrius, Maire et le maire-adjoint Oclite Destine, pour signifier à la population haïtienne particulièrement celle vivant sur la frontière haitiano-dominicaine à Ouanaminthe que dorénavant, il est interdit  aux commerçants formels et informels et également à tout particulier d’accéder au pont frontalier dans le but de transporter des marchandises du pays voisin sur le territoire haïtien.

La note spécifie que « Les personnes et les chauffeurs de tout type de véhicules surpris sur toute l’étendue de la Commune de Ouanaminthe en flagrant délit avec des marchandises de quelque nature que ce soit en provenance de la République dominicaine seront arrêtés punis selon les lois haïtiennes sur la contrebande »

L’agent exécutif intérimaire de Ouanaminthe, Luma Démétrius

La note continue « Les marchandises saisies seront détruites, distribuées ou vendues à la criée publique. Les véhicules confisqués seront remis aux propriétaires sur présentation des documents légaux desdits véhicules après avoir versé au trésor de la Commune de Ouanaminthe une amande de 50,000 à 500,000 gourdes selon le classement qui sera fait par les signataires »

La Mairie de Ouanaminthe

Quiconque sera arrêté pour cause de violation de cette décision sera puni comme l’exige la loi en payant une amende de 50 à 500 mille gourdes et perdra tous ses biens. Il faut signaler que les produits dominicains destinés à la consommation haïtienne sont de mauvaise qualité indésirable, expirée et certains sont mêmes entrés en putréfaction comme les œufs pourris sont vendus aux haïtiens par les dominicains qui eux-mêmes n’achètent rien d’Haïti.

Cette décision des dirigeants de Ouanaminthe de protéger ses riverains contre les maladies dérivant des produits dominicains est un grand pas vers la reconstruction non seulement du respect de la souveraineté haïtienne mais aussi vers la réinstauration de la production nationale.

Les marchandises saisies seront détruites, distribuées ou vendues à la criée publique.

Cependant cette action n’est pas tout à fait suffisante puisqu’elle n’implique pas toutes les autres lignes frontalières. Nous espérons que le pouvoir de facto en place puisse forcer les autres mairies à marcher sur les traces des dirigeants de Ouanaminthe.

Dans le cadre du conflit haitiano-dominicain qui vient de déboucher sur une telle initiative des dirigeants de la commune de Ouanaminthe c’est un grand pas dans la bonne direction.

 

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here