Comprendre pour pouvoir transformer

0
721
L’une des manifestations du dimanche 9 Juillet 2023 à Port-au-Prince

Le ministre, sanctimonieux:

Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement…

Le Président, agressif:

Qui a dit cela?

Le ministre, intimidé:

Boileau…

Le Président, furieux:

Fusillez Boileau!!!

 

(Blague haïtienne du XIXe siècle.  Nicolas Boileau, écrivain français bien connu des élèves du secondaire, est mort en 1711. Le Président d’avant 1915, général pas du tout bête, mais plutôt analphabète, n’en savait visiblement rien…)

 

About Ph.D’s and Degrees, thermometers also have degrees, and you know where we stick them!

(Douglas MacGregor, Colonel, U.S. Army, et lui-même Ph,D.)

 

Le diplôme est une présomption de connaissances. Il n’en est pas une preuve.

(Etienne D. Charlier, Docteur en Droit, historien)

Dimanche 9 Juillet 2023 à Port-au-Prince

Les impressionnantes manifestations du dimanche 9 Juillet 2023 confirment une chose – que notre peuple opprimé n’en peut plus, et en montrent une autre – que le protestantisme a su proposer à ce peuple une idéologie que les gens comprennent, une religion à leur portée.

En rétrospective, cela peut se comprendre: le mode de pensée dominant du Peuple Haïtien est magique, toutes nos croyances et traditions le prouvent: les points, les expéditions, les lwa, la prolifération des prophètes et surtout des prophétesses, l’utilisation a-historique des contes et légendes de la Bible (sans conscience de leur contenu historique sous-jacent), tout cela montre que nous en sommes toujours au niveau pré-scientifique. Ce sans vouloir faire injure à personne, je le souligne. “Nos” classes dominantes ne se sont jamais, sauf en paroles, préoccupées de former notre peuple (malgré les efforts héroïques de nombre d’éducateurs des deux sexes!). Elles lui ont imposé l’ignorance tout comme elles lui ont imposé la misère et la faim, pour consolider leur domination pillarde, en oubliant que tout Homo Sapiens Sapiens a un cerveau, et que ce cerveau, même dans la pire inculture, est parfaitement apte à comprendre ce qui se passe autour de lui, car deux cent mille ans d’évolution l’ont équipé pour cela, et cela seul. Comprendre le Monde pour pouvoir y survivre.

Laissé intentionnellement en-dehors de la culture et de la science, notre peuple s’efforce de comprendre ce qui lui arrive avec ce qu’il a, et ce qu’il peut glaner dans sa lutte quotidienne contre un environnement social meurtrier. Avec les idéologies les plus anciennes et les plus profondément ancrées de notre espèce: la magie et la religion.

Mais les idées deviennent une force matérielle lorsqu’elles s’emparent de la tête des hommes (Karl Marx). Nous venons de le constater, ce neuf Juillet 2023.

Les Occidentaux parlent souvent de dialectique, les trois-quarts du temps pour montrer qu’ils n’y comprennent rien. Parce que, bien sûr, cette école de pensée est associée à des personnages par définition démoniaques, genre Karl Marx, Friedrich Engels, etc, et surtout certain Géorgien moustachu, fort amateur de pelotons d’exécution, déportations, et autres péchés plus ou moins mortels, dont l’Occident Chrétien ne s’est jamais rendu coupable, témoin les Amérindiens ou plus exactement leur absence…

Toutefois, il est notable que l’une des lois de cette dialectique qu’on condamne sans la connaître est celle de la transformation de la quantité en qualité. Je voudrais ici en donner un exemple.

Pendant la 2e Guerre Mondiale, vers 1943, les Allemands mirent en service deux chars (ou tanks) lourds: le Tigre et le Panther. A cause principalement de l’épaisseur de leur blindage, de la puissance de leur canon, et de leur excellente optique de visée, ces chars étaient très supérieurs à tous ceux que les Alliés pouvaient leur opposer.

Les Russes (les Soviétiques à l’époque) et les Américains avaient cependant deux bons chars: le T-34 et le Sherman. Mais il s’avéra que sur le champ de bataille, un T-34 ou un Sherman, face à un Panther ou à un Tigre, était en un rien de temps transformé en tas de ferraille.

Cependant, les Allemands ne pouvaient fabriquer que quelques centaines de Tigres et de Panthers, alors que Detroit et Tankograd sortaient des milliers de Shermans et de T-34. Il se passa donc que face à une dizaine ou une vingtaine de T-34 ou de Shermans, un Tigre ou un Panther se voyait transformé en allumette en quelques minutes. A un contre un, le Panther ou le Tigre gagnait. A un contre dix ou pire, il perdait. Ce que Staline résuma comme suit: La quantité a sa propre qualité…

Il exprimait en termes philosophiques la réalité du champ de bataille. De nos jours, on parle d’émergence ou de phénomènes émergents. C’est simplement étudier mathématiquement la même dialectique qu’on abordait philosophiquement auparavant. C’est un progrès qui permet une connaissance plus exacte de la même réalité. Qui, elle, n’a pas changé, ou plutôt change toujours selon la même loi.

L’à-plat-ventrisme intégral inauguré par Philippe Sudre Dartiguenave (1915-1922)

Nous avons subi le pire que pouvait offrir le capitalisme mercantile: l’esclavage colonial. Nous nous en sommes sortis par la guerre. Maintenant, depuis l’à-plat-ventrisme intégral inauguré par Sudre Dartiguenave (1915-1922) et surtout Louis Borno (1922-1930), un gentleman qui savait un peu trop bien servir de carpette aux U.S. Marines) nous subissons le pire qu’offre l’impérialisme, stade suprême du capitalisme: la destruction totale tendancielle de notre Nanchon (1).

Cependant, notre peuple n’accepte pas le sort que lui réserve l’Empire: le Mouvement Bwakale, tout comme les massives manifestations du 9 Juillet, le prouvent. Et au Ministère Impérial des Affaires Indigènes (je parle d’indigènes au sens de Frantz Fanon, de sous-hommes, d’untermenschen en Nazilangue) qu’est la soi-disant Organisation des Nations Unies, la Chine et la Russie nous défendent, quoique les sousoucrates au pouvoir (pouvoir de grappiller quelques dollars de plus) à Port-aux-Crimes fassent tout et le reste pour les décourager.

Louis Borno (1922-1930), un gentleman qui savait un peu trop bien servir de carpette aux U.S. Marines

Considérez ce que disait l’Anglais Isaac Newton: à chaque action, il y a toujours une réaction égale et opposée. C’est sa Troisième Loi. Passons maintenant au Français Jean-Marie Arouet, alias Voltaire: l’homme est né pour l’action comme le feu tend en haut et la pierre en bas. Ne pas agir et n’exister pas, c’est la même chose pour l’homme. Voltaire disait “l’homme”; c’est ainsi qu’on s’exprimait à son époque. Mais nous ne savons que trop combien le sexe prétendu faible est actionneur…

Tout cela ne fait que manifester l’existence dans les faits, dans la réalité, dans la vie, de la principale loi de la dialectique: la Loi de la Contradiction, ou loi de l’Identité et de la Lutte des Contraires.

La tentative de domination totale par la force et la corruption du Monde par l’impérialisme occidental a créé une force contraire qui s’y oppose: la Chine, la Russie, et les BRICS. Cette opposition se manifeste notamment, en ce moment même, par la terrifiante guerre d’Ukraine. C’est l’aspect lutte de la Loi de la Contradiction. L’aspect identité existe aussi, par exemple dans le nécessaire commerce mondial. Je schématise au maximum, pour être clair, et laisse de côté le très important aspect interpénétration, qu’on peut aussi appeler complémentarité…

Pour revenir à notre pays, la “force robuste” annoncée ne fera qu’une chose: accorder quelques mois ou quelques années de plus de survie à l’oligarchie-vampire qui ne gouverne plus, si l’on peut appeler cela gouverner, que par la mort et la destruction, parce que l’Histoire, en la personne de notre Peuple et de ses amis et alliés, lui demande de rache manyòk ou, bay tè a blanch!

Le Destin frappe à la porte…

Pour celles et ceux qui veulent apprendre:

Dialectic, the Pulse of Freedom, par Roy Bhaskar, ed. Routledge.

C’est une grosse brique de 419 pages, extrêmement enrichissante. En faisant une recherche Google, vous en trouverez d’autres moins volumineuses sur la dialectique, mais je recommande Bhaskar.

Que ceux qui n’ont pas le temps considèrent ce qui suit:

Prenez 10 minutes par jour pour lire. Il y a 365 jours par an. Donc au bout d’un an, vous aurez passé 365 * 10 = 3650 minutes à lire. Il y a 60 minutes dans une heure. Vous aurez donc lu 3650 / 60 = 60.8 heures, disons 61 heures par excès. C’est plus que suffisant pour apprendre des tas de choses!!!

Et si vous êtes de la nouvelle génération qui n’aime pas les livres-papier, il y a sur l’internet des quantités de vidéos sur tous les sujets possibles, jusques et y compris la théorie de la complexité et celle du chaos, domaines scientifiques de pointe qu’on clarifie pour vous. Pour ne pas parler de l’Histoire, la grande comme la petite… Et il ne vous faut pour accéder à tout cela qu’un ordinateur à bas prix et une connexion internet… A, C.

Notes

1…Nation

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here