Commémoration de l’assassinat de Dessalines!

0
1022
Une manifestation populaire a été organisée à l’occasion de l’anniversaire de l’assassinat de l’Empereur pour dénoncer le gouvernement en place et réclamer son départ du pouvoir. Malheureusement la police au service de la classe dominante a dispersé les manifestants à coup de gaz lacrymogène.

Ce 17 octobre 2017 vient de marquer le 211eme  anniversaire de l’assassinat au Pont Rouge du père fondateur de la Nation, Jean Jacques Dessalines de façon à mettre un terme à son projet social au profit de tous les fils et filles du pays.

Une vue de la manifestation du 17 Octobre 2017

Pour créer la confusion le gouvernement Moise/Lafontant avait annoncé une semaine de mobilisation de réflexions – causeries, conférences, émissions spéciales dans les médias et veillée patriotique – à l’occasion de l’anniversaire de l’assassinat de l’empereur Jacques 1er de façon à saboter la mobilisation des masses populaires.

Le président inculpé est allé pour sa part au Pont Rouge, le lieu du parricide où il a déposé une gerbe de fleurs avant de se rendre à Marchand Dessalines (Artibonite) la capitale de l’Empire d’alors. Là, il a assisté au traditionnel Te Deum de parade tout en salissant davantage,  dans un discours conzéen à la Nation, la mémoire du Fondateur.

Le couple présidentiel à Marchand flanqué du sénateur fantoche Gracia Delva

Par ailleurs, une manifestation populaire antigouvernementale a été également organisée à cette occasion pour dénoncer le gouvernement en place et réclamer son départ du pouvoir. Malheureusement la police au service de la classe dominante a dispersé les manifestants à coup de gaz lacrymogène. Les unités spécialisées de la PNH ont fait usage de balles en caoutchouc et de canons à eau pour disperser les protestataires à Delmas 60 qui voulaient se rendre à Pétionville. L’avocat  André Michel a dans cette circonstance déclaré que « C’est le moment le plus symbolique pour le peuple haïtien, en particulier les masses populaires, de monter sur la scène politique et de réitérer son adhésion au projet pour lequel l’empereur Jacques 1er est mort »

Les unités spécialisées de la PNH ont fait usage de balles en caoutchouc et de canons à eau pour disperser les protestataires
Photo Credit Le Nouvelliste

Il est temps que le peuple venge cet assassinat crapuleux !

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY