Claudy Gassant embauché par Jovenel Moise!

0
320
L’avocat bien connu, ancien juge d'instruction et commissaire de gouvernement Me Claudy Gassant vient d’être embauché par le président inculpé Jovenel Moise pour être le Directeur Général de l'Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC) ; une façon d’entamer le partage du gâteau avec la dite opposition politique.

L’avocat bien connu, ancien juge d’instruction et commissaire de gouvernement Me Claudy Gassant vient d’être embauché par le président inculpé Jovenel Moise pour être le  Directeur Général de l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC) ; une façon d’entamer le partage du gâteau avec la dite opposition politique. Entre autres tâches, il aura la charge de conduire l’enquête sur le dossier des fonds dilapidés du PetroCaribe.

Claudy Gassant vient d’être embauché par le président inculpé Jovenel Moise pour être le Directeur Général de l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC).

Gassant n’est pas le premier ni le dernier politicien haïtien illustrant sans scrupule leur sens d’éthique opportuniste. Ce n’est pas le fruit du hasard, si le pouvoir a jeté son choix sur un allié de Pitit Desalin ou proche de Moise Jean-Charles pour certainement remplacer le Major David Basile, membre du PHTK.

Deux membres du gang Galil : Woodly Ethéard , alias Sonson Lafamilia proche du PHTK et Rénel le Récif.

Gassant ne sera pas étranger à ce secteur, vu qu’il assurait en 2014 la défense non seulement de Mme Taïssa Mazile Ethéart l’épouse de Woodly Ethéard , mais également celle de ce dernier, le puissant chef du gang Galil qu’on avait surnommé Sonson Lafamilia, un proche du PHTK de Martelly et de Jovenel Moise qui avait kidnappé l’homme d’affaires Samy El Azzi le 17 février 2014, à Port-au-Prince, inculpé pour blanchiments des avoirs en provenance du trafic de drogue et du kidnapping.

Cet acte d’indécence criminelle de la part de Gassant avait  suscité une invitation de la part du Conseil de l’Ordre des Avocats du Barreau de Port-au-Prince à une rencontre de clarification qui avait eu lieu le lundi 14 avril 2014 à 11 heures du matin au local du Palais de justice.

Mme Taïssa Mazile Ethéart.

Qui pis est, Mme Taïssa Mazile Ethéart s’était évadée de la prison civile des femmes de Pétion Ville le 29 mars 2014 avec la complicité du gouvernement de Martelly-Lamothe et c’est Gassant qui l’avait accompagnée au Palais de justice pour se rendre au juge d’instruction d’alors Sonel Jean-François, qui ne l’avait d’ailleurs pas reçue. L’argument du juge était le suivant : « la justice n’a pas reconnu que Mme Taïssa Mazile Ethéart soit en liberté ». Pourtant, Madame n’a jamais regagné sa cellule et ceci jusqu’à nos jours.

Quelques semaines plus tard, justement au début du mois de mai 2014, le bandit Woodly Ethéart qui était en cavale et que la police recherchait se faisait accompagner par ce même Gassant pour le présenter devant le juge d’instruction d’alors Sonel Jean-François.

Le juge d’instruction d’alors Sonel Jean-François.

Sonel Jean-François avait été nommé Directeur général de l’Unité Centrale de renseignements financiers (UCREF) sous l’administration de Jocelerme Privert.  Lors, une enquête de l’UCREF avait été publiée dont la teneur était nettement contre le citoyen, l’entrepreneur et candidat à la présidence, Jovenel Moise alors soupçonné de blanchiment des avoirs.  Ce rapport lui a coûté son poste quand Jovenel Moise est devenu président de la République, il a été alors remplacé.

Par ailleurs l’ULCC dont Gassant va assurer sans doute  la continuité de David Basile est administrée par un conseil d’administration comprenant trois membres : le ministre de l’Économie et des Finances en est le président.

De gauche à droite Claudy Gassant, Moise Jean-Charles et Matthias Pierre

Il est flanqué d’un Directeur général qui va gérer les activités quotidiennes de l’ULCC, et est assisté par un Directeur des Operations et un directeur administratif et financier. L’ensemble de ces Directeurs forment un conseil de direction qui a pour rôle de rechercher dans la législation tous les facteurs pouvant favoriser la corruption et recommander leur élimination. La Mission de l’ULCC est de combattre la corruption dans ses multiples formes, dans la vie publique en général, au sein de l’administration publique en particulier.

Bonne besogne, Me. Gassant ! « L’honnêteté » vous guidera pour sûr…

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY