Chaos, Barbarie, Horreur en folie!

0
264

L’horreur du massacre de la Saline échappe à l’imagination humaine et le chaos politique régnant qui nous amène tout droit dans l’anarchie et la banqueroute n’est pas de la dernière pluie. Le spectacle de cadavres, de blessés jonchant les rues, l’image du jeune homme de 19 ans humilié, torturé  puis mitraillé par d’autres jeunes victimes parquées dans  un pays comme au milieu d’un camp de concentration d’affamés se déchirant les uns aux autres est simplement horrifiant.

Ces jeunes-là n’ont pas le luxe de se procurer un bouquin pour se divertir, mais pour des raisons bien déterminées ont pu trouver des armes et des munitions à satiété ;  rien que pour s’autodétruire et faire peur à la liberté et aux structures de résistance encore vivantes. C’est la tactique des usurpateurs  pour briser le courage, la fierté et la dignité d’un peuple!

Les derniers événements ont révélé la face cachée d’un régime et de ses commanditaires qui ont su, au fil des années, escamoter la réalité haïtienne avec des images révoltantes mais pourtant bien appréciées et bien accueillies par des spectateurs aux pulsions morbides.

La réalité est que la classe politique haïtienne ne peut point se renouveler, ni se reformer.

Quand et comment tout ça finira-t-il alors, ces atteintes à la liberté et aux droits les plus élémentaires du  peuple haïtien ? Voilà qu’aujourd’hui, nous risquons de répéter  une histoire déjà vue, un cas de figure d’un passé catastrophique qui à chaque moment se présente comme une recette d’autodestruction  qu’aveuglément nous appliquons à la lettre. Il suffit que l’Empire ait parlé !

La réalité est que la classe politique haïtienne ne peut point se renouveler, ni se reformer. Elle a échoué, mais ne veut pas l’accepter.

Sa politique criminelle la force toujours à rejeter sa faute sur un autre, en choisissant un bouc émissaire, au lieu d’avoir l’honnêteté de reconnaitre ses propres responsabilités, ses complicités en tant qu’acteurs de la descente en enfer du pays.

Ainsi,  l’actuel gouvernement qu’on le maquille ou non n’est point capable ni de gouverner ni de contrôler même ses cadres. Son opposition n’est pas plus capable que lui ! Impossible d’offrir une quelconque alternative puisque les deux dépendent de l’ambition dévorante d’une superpuissance de conquête et d’annexion hégémonique qui ne vit que sur les déboires des peuples. Tout ce qui fait le malheur de la majorité les réjouit.  C’est dans ce contexte que le pays est devenu le bénéficiaire malheureux des aides américaine, française et canadienne destinées au profit confortable de la classe dirigeante.

Avec comme résultat que la barbarie impérialiste trouve tout le loisir de déployer la gamme de ses horreurs criminelles de façon à entretenir le pays dans la confusion totale. Qui pis est,  à chaque crise que l’empire a fini par concocter, c’est encore à lui que la classe politique dirigeante corrompue fait appel, jusqu’à envisager qu’il apportera des éléments de solution, comme l’illustre, la semaine dernière la présence de l’ancien ambassadeur des Etats-Unis en Haïti, Kenneth H. Merten.

Quel est le rôle de  cette classe politique, si ce n’est qu’édifier sur les ruines, les souffrances, la désolation en creusant davantage de leurs propres mains le tombeau du peuple. C’est l’entreprise de la liquidation du peuple qu’elle est en train de mettre à l’œuvre par le chaos, la barbarie et l’horreur en folie, jusqu’à assassiner tout espoir, tout stimulant au changement !

D’un mal ne devrait pas sortir un autre mal, ni un demi mal. Nous ne pouvons guère remplacer un mal par son sosie. Rien ne saurait justifier une politique visant à remplacer ce gouvernement par sa courante opposition de fantoches qui n’est guère qu’une alternative vers un changement prétendument fondamental mais de régression pour créer une situation de recommencer à nouveau.

Tant sur le fond que sur la forme, d’un mal ne devrait sortir qu’un bien ! Un bien pour le pays ! Un bien pour le peuple, mais pas le chaos, la barbarie, l’horreur. Non, mille fois non !

Vive la lutte des masses populaires haïtiennes sous la direction indispensable du prolétariat !

Vive la lutte des masses populaires haïtiennes pour une société socialiste !

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY