Brockton : 2 femmes haïtiennes accusées d’avoir brûlé une fillette de 5 ans !

0
317
Peggy LaBossiere, 51 ans, et Rachel Hilaire, 40 ans

Selon les déclarations de la police de Massachussetts, Boston, deux sœurs Rachel Hilaire et Peggy LaBossiere ont été arrêtées le 26 janvier 2018 et accusées d’avoir ligoté et brûlé une fillette de cinq ans, la défigurant de façon permanente, de sorte qu’elles la débarrassent d’un quelconque démon qui l’occupait et la forçait  à mal se conduire.

Ces deux femmes avaient également menacé de couper la tête du frère de la victime avec une machette, ont indiqué les autorités policières. Cependant, Peggy LaBossiere, 51 ans, et Rachel Hilaire, 40 ans, d’East Bridgewater, ont non seulement plaidé non coupable le 29 janvier ; mais ont nié avoir blessé la fillette et menacé son grand frère âgé de 8 ans. Elles indiquent avoir simplement donné  des «bains de purification» pour la famille et les amis, en chantant des prières, frottant de l’encens et des huiles d’eucalyptus, du sel marin sur leur corps, et en brûlant de la myrrhe.

Ces deux femmes avaient également menacé de couper la tête du frère de la victime avec une machette, ont indiqué les autorités policières.

Selon les déclarations de la fillette, « Peggy LaBossière se penchait sur elle et embrassait tout son visage comme un serpent et utilisait un objet pointu comme une aiguille pour lui couper  son bras et son cou. Elle l’a suffisamment taillée jusqu’à qu’elle saigne » selon un rapport de police, cité par le Brockton Enterprise.

La petite fille a subi une brûlure au troisième degré sur son visage, a indiqué la police. Elle a été traitée et placée en détention par les autorités de protection sociale de l’État, ainsi que son frère, qui a témoigné à la police tout ce qui s’est passé contre sa sœur pendant plusieurs jours chez les deux femmes au 31 West Union St.,  East Bridgewater.

La mère de la victime est une coiffeuse d’origine haïtienne et les deux dames ne sont que ses clientes à qui elle avait demandé de l’aider par des rituels sur ses enfants.  Selon la police, elle n’a pas été accusée, mais est en train de recevoir des soins de santé mentale à l’hôpital de Pembroque.

Rachel Hilaire et Peggy LaBossiere ont comparu devant le tribunal du district de Brockton le mercredi 1er février dernier à Bridgewater, dans le Massachusetts, en attendant d’être sans aucun doute inculpées.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY