A New-York, des haïtiens ont dénoncé l’installation de Jovenel Moïse !

0
1520
Manifestation à Brooklyn, samedi 4 février dernier. Credit toutes photos: Kim Ives/Haïti Liberté

Manifestation à Brooklyn, Grand Army Plaza, samedi 4 février dernierMalgré un froid de loup, une trentaine d’haïtiens ont manifesté à Grand Army Plaza à Brooklyn le samedi 4 février pour dénoncer le président haïtien Jovenel Moïse, qui allait être installé  le 7 février, juste après les élections controversées qui l’ont amené au pouvoir.

 

20170204_komokoda-demo-against-jovenel-coup-detat-in-grand-army-plaza-bklyn_15

« Nous n’allons pas accepter ce coup d’Etat électoral », a déclaré Jacqueline François, avec sa sœur jumelle identique Midline ; toutes deux « diplomates du béton » de longue date. « Nous continuerons à faire des démonstrations aussi longtemps qu’il faudra pour que la vérité se manifeste et que le peuple récupère le pouvoir ».

 

Manifestation à Brooklyn, Grand Army Plaza, samedi 4 février dernier
Manifestation à Brooklyn, Grand Army Plaza, samedi 4 février dernier

Malgré leur petit nombre, cela n’a pas caché  l’esprit combattif  des militants proches du Komite Mobilizasyon kont Diktati et Ayiti (KOMOKODA) qui lançaient des slogans à l’endroit du PHTK tels que : « Jovenel Drug Dealer »,  « A bas le Coup d’Etat électoral ».

Les sœurs jumelles Midline et Jacqueline François
Les sœurs jumelles Midline et Jacqueline François

Brandissant leurs drapeaux haïtiens et secouant leurs pancartes pour se faire remarquer par des voitures  qui y passaient ; ainsi certains chauffeurs ont appuyé sur leur klaxon en signe de solidarité avec les manifestants. Aux promeneurs et aux automobilistes des dépliants affirmant que «Haïti va remonter!» (Haiti Will Rise Again!) ont été distribués.  De nombreux acheteurs au «Farmers Market» hebdomadaire à Grand Army Plaza ont accueilli la manifestation avec grande curiosité. Et plusieurs équipes de presse ont été sur les lieux.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY