7 cas de Coronavirus confirmés !

0
871
Si en Haïti on n’avait pas découvert de prétendus cas de Coronavirus, le gouvernement les aurait inventés. Il s’est montré concerné, ce n’est pas par souci humanitaire mais bien pour soutirer de l’argent. (AP Photo/Dieu Nalio Chery)

Le nombre de cas suspect et de résultats de laboratoires au 23 mars 2020

Artibonite : Nombre de cas prélevés : 3 ; Résultats disponibles 3 ; Négatifs 2 ; Cas confirmés 1

Centre : Nombre de cas prélevés : 3 ; Résultats disponibles 3 ; Négatifs 3 ; Cas confirmés 0

Nord : Nombre de cas prélevés : 3 ; Résultats disponibles 3 ; Négatifs 3 ; Cas confirmés 0

Nord-Est : Nombre de cas prélevés : 1 ; Résultats disponibles 1 ; Négatifs 1 ; Cas confirmés 0

Ouest : Nombre de cas prélevés : 26 ; Résultats disponibles 26 ; Négatifs 22 ; Cas confirmés 4

Sud : Nombre de cas prélevés : 3 ; Résultats disponibles 3 ; Négatifs 3 ; Cas confirmés 0

Sud-Est : Nombre de cas prélevés : 5 ; Résultats disponibles 5 ; Négatifs 3 ; Cas confirmés 2

Total : Nombre de cas prélevés : 44 ; Résultats disponibles 44 ; Négatifs 37 ; Cas confirmés 7.

Si en Haïti on n’avait pas découvert de prétendus cas de Coronavirus, le gouvernement les aurait inventés. À la date du 23 mars 2020, suite aux derniers résultats du test de laboratoire national pour les personnes suspectes, le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) que dirige Mme Marie Greta Roy Clément signale qu’un total de 7 cas de COVID-19 a été confirmé. Bravo ! Cela nous fait fortement soupçonner que le gouvernement va commencer à quémander de l’argent pour soi-disant subvenir aux soins des malades.

Si le gouvernement s’est montré concerné, ce n’est pas par souci humanitaire mais bien pour soutirer de l’argent. Ce serait le plus grand malheur pour le gouvernement de Moise-Jouthe, s’il n’avait identifié aucun cas. Et c’est dans cette perspective, que le gouvernement a attendu que des cas commencent à être récupérés et a alors  pris le prétexte de procéder à la fermeture des ports et aéroports. Action qui aurait dû être faite tout en premier lieu pour essayer d’éviter ou de diminuer les risques d’introduction du Coronavirus dans le pays, car même un seul cas serait de trop.

La grande surprise, c’est la réaction du Premier ministre Joseph Jouthe, quand le premier cas suspect a été testé positif. Il s’agissait de celui du professeur à l’Université de Limonade Nelson Bellamy. Le premier ministre a réagi avec colère et indignation, alors qu’il devrait être content que son compatriote ne soit pas infecté, il l’a plutôt insulté dans une conférence de presse le vendredi 20 mars en ces termes peu élogieux : « Le professeur voulait le buzz ». Alors lui, sans doute il voulait de l’argent. Suivez mon regard, aurait ajouté Jovenel Moise.

La Ministre de la Santé Publique et de la Population, Marie Greta Roy Clément s’est fait photographier en recevant quelques 1000 seaux de la représentante de l’UNICEF en Haïti, Maria Luisa Fornara

Depuis que la Banque Interaméricaine de Développement ( BID) avait annoncé dans un communiqué sur la pandémie « qu’ elle a jusqu’à 2 milliards de dollars US de ressources qui peuvent être programmés pour les pays qui demandent un soutien pour la surveillance des maladies, les tests et les services de santé publique », les corrompus au pouvoir en Haïti se sont mobilisés à trouver des gens infectés.

Le Chancelier Claude Joseph a pour sa part annoncé que l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID) se mobilisait pour venir en aide à Haïti dans la lutte contre la propagation du Covid-19. Voilà ce qui vraiment les concerne !

Il y a belle lurette le ministre de la santé Marie Greta Roy Clément annonçait les couleurs qu’elle a 200 lits disponibles, pourtant alors jusqu’au 24 mars, pas une salle de quarantaine n’était disponible à l’hôpital général. « Selon le Dr Reynal Bastien, médecin résident en service social, la salle de quarantaine n’est autre que l’ancien bureau des archives, situé près de la salle des urgences de la médecine interne. Elle ne peut pas accueillir trois personnes à une distance d’un mètre 50 ». (Le Nouvelliste 3-24-2020)

Le professeur à l’Université de Limonade Nelson Bellamy

Pour faire du fric ces mercenaires sont prêts à tout jusqu’à avilir leur titre. La Ministre de la Santé Publique et de la Population, Marie Greta Roy Clément, ne s’est pas sentie humiliée, mais pour la population haïtienne, c’est une honte ; quand la ministre s’est fait photographier en recevant  de la représentante de l’UNICEF en Haïti, Maria Luisa Fornara quelques 1000 seaux à robinet sans doute pour faciliter les gens à se laver les mains.

Il est même bruit que le chanteur Roody Roodboy qui serait infecté faisait partie d’une certaine complicité avec des membres de ce gouvernement moribond, fait de bandits légaux et de vagabonds à cravate.

Voici le genre d’Etat que nous avons dans le pays, avec des hommes et des femmes prêts à tout pour soutirer du fric.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY