1er et 2 mai : Les ouvriers seront dans les rues

0
101
A l'occasion de la journée internationale du travail, les ouvriers doivent sortir en grand nombre pour revendiquer leurs droits au cours de ces manifestations

De nombreux syndicats des travailleurs des industries d’assemblage ont annoncé au cours d’une conférence de presse le 21 avril dernier, de grandes manifestations ouvrières pour commémorer la journée internationale des travailleurs.

Les travailleurs continuent à réclamer les 1500 gourdes comme salaire minimum

Ils ont fait savoir au cours de ces deux journées de protestations, qu’ils vont continuer à dénoncer les patrons et le gouvernement de facto tout en réclamant les 1500 gourdes comme salaire minimum et de meilleures conditions de travail.

Les manifestations démarreront devant le parc industriel de la SONAPI

Les 685.00 gourdes imposées par le gouvernement ne peuvent rien faire pour les travailleurs par rapport à la cherté de la vie. C’est tout simplement une pitance. Qui pis est, maintenant il vous faut près de 110 gourdes pour $1 américain.

Les deux journées de manifestation démarreront devant le parc industriel de la SONAPI sur la route de l’aéroport pour se rendre devant la résidence officielle du Premier ministre Ariel Henry, à Musseau.

Le syndicaliste Télémaque Pierre

Par ailleurs, les rumeurs liées à une éventuelle augmentation du prix des produits pétroliers circulent à travers le pays. Les travailleurs seront les premières victimes de cette augmentation, car toute augmentation de l’essence dans les pompes engendrera la hausse des produits de première nécessité et le prix du transport en commun. Le syndicaliste Télémaque Pierre a, pour sa part, déclaré que les ouvriers doivent en profiter pour dire non à la hausse des prix des produits de première nécessité dans le pays ainsi qu’au climat d’insécurité qui y règne de façon insupportable et révoltante.

On peut déjà remarquer les files d’attente pour acheter du carburant au niveau des stations-service dans les rues de la capitale. A ce compte, les ouvriers doivent sortir en grand nombre pour revendiquer leurs droits au cours de ces deux journées et demander au pouvoir et au patronat d’arrêter leur politique de misère et d’insécurité à l’encontre des travailleurs.

La rareté de carburant confirme les rumeurs liées à une éventuelle augmentation du prix des produits pétroliers

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here