Théâtre : Jovenel Moise au Parlement

0
526
De gauche à droite : Gary Bodeau, Jovenel l'inculpé, et Carl Murat Cantave. L'avocat André Michel a suggéré aux députés accusateurs du président pour crime de haute trahison de l’inviter à venir se défendre à la prochaine séance au Parlement.
Jovenel Moise

Alors que la seconde séance de mise en accusation du Président de la République, Jovenel Moïse, n’avait même pas eu lieu puisque le président de la chambre des députés, Gary Bodeau, l’avait  remise en continuation pour cause d’insécurité. « Il n’y pas assez de sérénité dans la salle ainsi qu’à l’extérieur du parlement pouvant favoriser le déroulement de la séance, le bureau va se réunir pour fixer une nouvelle date »

Me André Michel

Le porte-parole du secteur démocratique et populaire  de l’opposition, Me André Michel, vient de suggérer aux députés  accusateurs de Jovenel Moise pour crime de haute trahison de l’inviter à venir se défendre  à la prochaine  séance au Parlement. Une telle déclaration montre l’aspect théâtral de cette mise en accusation. « On ne peut pas accuser une personne sans donner à celle-ci l’opportunité de se défendre » a-t-il fait savoir.

Au centre le président de la chambre des députés, Gary Bodeau

Pendant que la séance de mise en accusation du président Jovenel Moïse est mise en continuation, la commission spéciale chargée de vérifier les pièces du Premier ministre nommé et de son cabinet ministériel, poursuit de son côté son travail à la chambre des députés pour le grand rendez-vous de présentation de la politique générale de Fritz William Michel.

Fritz William Michel

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY