Si Lambert le dit, c’est vrai ou c’est faux?

0
441
Joseph Lambert (à droite) demande au chef de la police Michel-Ange Gédéon(à gauche), si le député Printemps Bélizaire (Lavalas), l’élu de la 3e circonscription de Port-au-Prince, n’est pas impliqué dans l’échec de l’opération de l'arrestation de Arnel Joseph au Village de Dieu »

Le sénateur Joseph Lambert au mois de Juillet 2013 aurait été accusé par un de ses employés en ces termes selon un rapport du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) :

Je m’appelle Sherlson SANON. Identifié par le Numéro de ma Carte d’Identification Nationale : 02-01-99-1988-12-00245, je suis né à Jacmel le 16 décembre 1988.

En 1999, j’étais âgé de onze (11) ans et en situation précaire, lorsque j’ai été approché par l’ex-Sénateur Joseph LAMBERT, aujourd’hui Conseiller du Président de la République Joseph Michel MARTELLY, qui m’a introduit dans le secteur criminel.

Sherlson Sanon

J’ai spontanément décidé d’arrêter mes activités criminelles. C’est pourquoi, tout en me mettant à la disposition de la Justice, le 12 mars 2013, je me suis rendu au Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) en vue de faire ce témoignage.

  1. Mon enrôlement à titre de transporteur de drogue

En 1999, l’ancien Sénateur Joseph LAMBERT m’a proposé d’être son ami car, il voyait en moi, me disait-il, un jeune garçon intelligent et plein d’avenir. A cette époque, Joseph LAMBERT n’était pas encore Sénateur. Cependant, il était très proche du Sénateur d’alors, Fourel CELESTIN.

C’est ainsi que j’ai intégré la base KAKOS, localisée à la Rue Sainte Anne, à Jacmel. Mon nom d’opération est Andrébert SANON. J’ai été nommé ainsi par l’ex-Sénateur Joseph LAMBERT lui-même qui s’est aussi chargé de mon instruction en matière de crime. En effet, j’ai reçu une formation en reconnaissance de cocaïne. J’ai aussi appris à faire usage d’une arme à feu, à conduire les automobiles et les motocyclettes, avant de recevoir des matériels de travail, savoir, des gants, des armes, des munitions, etc.

Le président de l’Assemblée Nationale, le sénateur Joseph Lambert

Après ma formation, l’ex-Sénateur Joseph LAMBERT m’a engagé pour assurer le transport de cargaisons de drogue. Je devais transporter ces cargaisons de la Rue de la Ravine à Lamandou, chez un agent de sécurité d’alors de Joseph LAMBERT, dénommé Kern DESAMOUR. Je recevais deux mille (2000) gourdes pour ce travail.

Au fur et à mesure que je travaillais, l’ex-Sénateur me léguait d’autres responsabilités comme le transport de cargaisons d’armes à feu ou le transport de cargaisons de drogue en des endroits éloignés. En effet, j’ai aussi l’habitude de transporter de la drogue pour l’actuel Commissaire du gouvernement près le Tribunal de Première Instance de la Croix des Bouquets, Me Lenny THELISMA, ce, pour le compte de l’actuel conseiller du Président Joseph Michel MARTELLY. Cependant, Me Lenny THELISMA qui habite Martissant 7, ne reçoit pas la drogue chez lui, mais au Carrefour Fleuriot.

Depuis lors on ne sait où est passé ce jeune.

Le député Printemps Bélizaire

Actuellement président de l’Assemblée Nationale, le sénateur Joseph Lambert vient, dans une séance spéciale au Sénat de la République avec le Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN) le mardi 4 décembre 2018 sur la question de l’insécurité, d’impliquer le député Lavalas Printemps Bélizaire dans le sauvetage du dangereux chef de gang opérant au Village de Dieu, le fameux Arnel Joseph.

Auparavant sur les ondes de Vision 2000, il avait mentionné qu’ « Arnel s’était échappé à l’aide d’un parlementaire »

Le bandit Arnel Joseph

Mais à cette séance, il a tout bonnement déclaré dans un langage codé, un langage malin « Demandez au chef de la police si le député Printemps Bélizaire (Lavalas), l’élu de la 3e circonscription de Port-au-Prince, n’est pas impliqué dans l’échec de l’opération au Village de Dieu »

Cette information n’a pas été confirmée au cours de la séance par aucun des membres du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN).

Sauf le premier ministre Jean Henry Céant qui a profité de cette bombe de Lambert pour larguer un autre «dialoguant» en faisant savoir « C’est très dangereux. Le député Printemps Bélizaire est membre d’un parti politique avec lequel nous sommes en train de dialoguer ». Si Céant le dit c’est vrai ou c’est faux ? La réponse est à qui de droit !

Le premier ministre Jean-Henry Céant et le chef de la Police Michel-Ange Gédéon

De toute façon personne ne sait ou est caché Arnel, tout comme Yves Léonard. Par ailleurs, le directeur de la police nationale Michel-Ange Gédéon a pour sa part joué son rôle de comédien dans le dossier du bandit Arnel Joseph. Il s’est contenté d’affirmer au cours de la séance sans aucune précision « je l’avais arrêté, et il s’est échappé, je vais l’arrêter à nouveau »

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY