Quel jeu de dupes !

0
141
Rencontre du nouveau chargé d'affaires à l'Ambassade des Etats Unis en Haïti Eric William Stromayer avec le Premier ministre de facto haïtien Ariel Henry.

Mercredi dernier 6 juillet 2022, le nouveau chargé d’Affaires à l’Ambassade des Etats Unis en Haïti Eric William Stromayer s’est entretenu à la Primature avec le Premier ministre haïtien Ariel Henry.

Poignée de main entre Stromayer et Henry

L’ambassade n’a pas dévoilé la teneur de cette rencontre, cependant la Primature dans une note pour la presse sans énumérer tous les points discutés a seulement indiqué que « la situation sécuritaire, les problèmes économiques, le dialogue politique et le renouvellement  du mandat du bureau intégré des nations unies en Haïti (BINUH) ont été également abordés ».

Par ailleurs pour mieux jouer l’affaire, le Département d’État américain par l’entremise de l’assistant secrétaire pour l’hémisphère Ouest du Département d’État, Brian Nichols à la quatrième rencontre des ministres des affaires étrangères des pays membres de la communauté et marché commun de la Caraïbe (CARICOM) a justement signalé haut et fort « Nous pensons que le rôle du gouvernement actuel est de préparer aussi rapidement que possible, avec des convictions, des élections et un climat sécuritaire amélioré. Et que son rôle n’est pas de se perpétuer au pouvoir, mais de permettre au peuple haïtien de s’exprimer dans les urnes »

Il récidive lors d’une conférence tenue le vendredi 8 juillet 2022 en encourageant l’équipe au pouvoir à créer un climat sécuritaire, trouver un consensus favorable à la tenue des prochaines élections municipales, législatives et présidentielles. « Nous pensons qu’un accord politique inclusif et fondé sur un large consensus entre tous les acteurs concernés est essentiel pour guider la voie d’Haïti dans le cadre de ce processus. La conversation entre le Premier ministre Henri et son groupe du 11 septembre et le groupe Montana, [ainsi que] le conglomérat de la société civile, est très importante pour aider à aller de l’avant », a déclaré Brian Nichols.

Brian Nichols

Il faut toujours tenir compte de cela, ce que les diplomates ou émissaires américains disent publiquement et officiellement ne sont pas toujours ce qu’ils disent dans les coulisses officieuses.

Ne soyez pas étonner si les conversations du nouveau membre du Core Group Stromayer avec Ariel soit tout le contraire avec les propos de Nichols car les Etats-Unis pour mieux tourner en dérision le pays joue toujours sa domination politique sur deux tableaux.

Dans la même veine, les acteurs de Montana et ceux de Musseau jouent le même jeu de dupes pour s’amuser cyniquement en dépit des graves problèmes que traverse le pays. Le Bureau de suivi de l’Accord de Montana (BSA) dans une correspondance réponse aux responsables de l’Accord de Musseau sans doute à Ariel Henry sollicite une réduction de la taille des délégations qui devraient pouvoir négocier pour la transition. Le BSA « suggère, pour des raisons d’efficacité et de rapidité, de choisir quatre personnes de votre délégation qui travailleront avec quatre membres de celle du Consensus politique Montana et alliés dans la rencontre sur les modalités qui serviront de cadre au dialogue politique et qui porteront sur des minima nécessaires à son bon déroulement et à sa réussite… »

Des membres de l’Accord de Montana (BSA)

Aussi la correspondance poursuit « Déterminé à aller de l’avant, le BSA, au nom du Consensus politique Montana – PEN Modifié- GREH, répond donc favorablement à votre proposition de tenir une première séance de travail sur les modalités du dialogue politique en vue de trouver un compromis politique national durable à la crise conjoncturelle et structurelle que nous subissons. Le BSA vous propose la date du vendredi 8 juillet 2022, dans un lieu et à une heure dont les deux parties pourront convenir par téléphone. Le BSA tient à souligner l’importance fondamentale de votre présence personnelle à cette rencontre »

« Ce chantier que nous amorçons devra permettre, sous un leadership approprié, de rétablir pour la durée de la transition, le fonctionnement des pouvoirs de l’Etat: le pouvoir judiciaire et son instance de contrôle; le pouvoir législatif transitionnel, dans sa mission de contrôle, assurant un contrôle effectif de l’action gouvernementale ; le pouvoir exécutif dans sa forme bicéphale, selon l’esprit de la Constitution de 1987. Il est fondamental de redonner vigueur aux principes démocratiques d’équilibre des pouvoirs, d’élaborer une véritable ligne programmatique attentive aux besoins des citoyens et citoyennes, de restaurer l’ordre républicain. Ainsi aurons-nous contribué à la revitalisation de l’espace démocratique nécessaire au mieux-être et au mieux- vivre ensemble attendus par la population et à la réussite des indispensables élections »

« Il s’agit d’une question de vie ou de mort pour des femmes et des hommes et pour notre pays. Il convient donc, sans stratagème, d’accorder à ce dialogue politique toute la sincérité, tout le sérieux que requiert l’intérêt général de la nation ». Quel discours trompeur sur l’urgence de sauver le pays !

Le porte-parole du Secteur démocratique populaire et signataire influent de l’Accord de Musseau, Me André Michel

Le porte-parole du Secteur démocratique populaire et signataire influent de l’Accord de Musseau, Me André Michel, pour sa part  a indiqué à ce qui veut le comprendre «…il faut préciser très clairement que la commission de l’accord du 11 septembre n’a pas été instituée pour discuter seulement avec les amis de Montana-Pen. »

« Pour nous, le dialogue doit être multilatéral et multisectoriel. La commission discutera avec tous les protagonistes de la crise sans distinction aucune. D’ailleurs, ce vendredi 8 juillet, nous avons tenu une très belle rencontre d’échanges avec le Comité de médiation qui a déjà produit un travail intéressant en discutant avec plus 170 partis Politiques et organisations de la société civile »

Me Michel semble dire que les paroles du BSA ne tiennent guère puisque les négociations devront porter de préférence sur « la question sécuritaire, la misère de la population, les modifications à apporter à la Constitution et la nécessité de conduire le pays dans un processus électoral transparent et équilibré ».

En conclusion Montana, Musseau, Core Group et bien sûr le Département d’Etat des Etats-Unis sont tous des complices avérés de ce jeu de dupes, faisant tomber une pluie de mensonges et de contre-vérités surmultipliés pour enfoncer davantage le pays dans la tourmente et le malheur.

Quel jeu de dupes !

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here