OAVCT : Grève prévue par le syndicat !

0
196
Le Syndicat des employés de l’Office d’assurance véhicule contre tiers (OAVCT) annonce dans une conférence de presse tenue le lundi 13 août la reprise de la grève la semaine prochaine au bureau central et dans toutes les annexes de l’institution.

Alors que le président de la commission de restructuration de L’Office d’Assurance Véhicules Contre Tiers (OAVCT) Wolf Dubic précise que selon les prévisions inscrites dans le budget de cette institution pour le prochain exercice fiscal, cette administration enregistrera des rentrées de l’ordre de 1,38 milliard de gourdes, et que la commission qu’il dirige veut relever le défi de rendre rentable cette entreprise publique, le Syndicat des employés de l’Office d’assurance véhicule contre tiers (OAVCT) annonce pour autant dans une conférence de presse tenue le lundi 13 août  la reprise de la grève pour la semaine prochaine au bureau central et dans toutes les annexes de l’institution en vue de dénoncer les membres de cette commission chargée de la direction de l’institution pour le démanteler davantage.

De gauche à droite M. Frantz Fils Bonhomme, Mme Goethie Varnelle Morency et Wolf Dubic

Les syndicalistes ont lancé un ultimatum aux responsables de l’État de sorte qu’ils procèdent le plus vite possible à la révocation de cette commission que dirige Wolf Dubic en tant que Coordonateur ;  M. Frantz Fils Bonhomme, Coordonateur-Adjoint et  Mme Goethie Varnelle Morency, Membre. Rappelons que cette Commission Technique de Restructuration a été nommée par arrêté présidentiel, le 22 juin 2017, en vue de redresser l’OAVCT suite à une ultime crise qui avait paralysé le fonctionnement de l’OAVCT, à la fin du mois de mai 2017.

Selon les syndicalistes, la seule condition pour ne pas reprendre leurs mouvements de protestations et de grèves est  la nomination d’un nouveau directeur.

Les syndicalistes ont lancé un ultimatum aux responsables de l’État de sorte qu’ils procèdent le plus vite possible à la révocation de cette commission

Dans un sens, la lutte de ce syndicat est légitime et mérite une grande solidarité de tous les travailleurs militants contre l’ajustement structurel ; quand il exige entre autre du départ de la commission gérant l’institution, de meilleures conditions de travail, l’intégration de tous les employés révoqués dans le cadre d’une supposée restructuration pour dégraisser la boite et naturellement la non-privatisation de l’OAVCT.

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY