Mobilisation anti- Jovenel Moïse à Miragoâne, arrestation de Nènèl Cassy !

0
329
L’ancien sénateur de Nippes Nènèl Cassy a été relâché suite à une intervention du Premier Ministre Joseph Jouthe

A l’initiative de la table de concertation du département des Nippes, composée des organisations politiques de structures de la société civile, un sit-in a été organisé le vendredi 15 janvier dernier sur la place publique de Desruisseaux pour réclamer le départ du président Jovenel Moïse  le 7 février 2021. Les protestataires ont critiqué le chef de l’état qui, disent-ils, cherche à restaurer la dictature dans le pays et selon eux Jovenel Moïse doit coûte que coûte partir le 7 février prochain. 

Le commissaire du gouvernement de ce ressort, Me Jean Ernest MUSCADIN qui s’est rendu sur les lieux peu après le départ des contestataires, a déchiré les pancartes et les photos de victimes exposées sur la place qui porte le nom du célèbre romancier et dramaturge natif de Miragoâne, militant contre l’occupation américaine, Fernand Hibbert. 

Le chef de la poursuite Ancien maire de la commune de Miragoâne a dit reconnaitre le droit à la revendication de la population, mais selon lui « ces individus n’étaient pas des manifestants », il les a qualifiés d’une bande de chimères qui vient semer le désordre sur la place publique. 

Le chef du Parquet de Miragoâne n’y va pas par quatre chemins pour expliquer sa volonté de combattre les bandits qui empêchent les petits commerçants de vaquer à leurs occupations. Des hommes  circulant à moto scandaient: “nou pa pè, nou pap janm pè” et  Me Jean Ernest MUSCADIN de répondre : « s’ils n’ont vraiment pas peur, pourquoi ne s’arrêtent-ils pas ? »

Le commissaire du gouvernement Me Jean
Ernest MUSCADIN

Le magistrat s’est complètement montré sur la défensive d’autant qu’il est paniqué par tout mouvement de revendication. Ainsi, le jeudi suivant 21 janvier, toujours dans le cadre d’une manifestation à l’encontre du pouvoir en place, MUSCADIN s’est laissé emporter jusqu’à procéder à l’arrestation  de l’ancien sénateur de Nippes Nènèl Cassy et d’autres militants. Cassy  a pu trouver sa libération quelques heures après dans la soirée,  juste pour calmer la foule qui s’était mobilisée contre cette arrestation qualifié par l’ancien parlementaire de politique d’arbitraire et d’illégale.

Pour sa part, la Direction politique de l’opposition démocratique (Dirpod) réclame suite à cet incident la démission immédiate du commissaire du gouvernement ad intérim de Miragoâne  Me. Jean Ernest Muscadin.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY