L’ONG Oxfam Grande-Bretagne bannie d’Haïti !

0
205
L’ONG Oxfam Grande-Bretagne est ipso facto déclarée persona non grata en Haiti.

Il est difficile de croire ou de faire crédit aux décisions prises par les corrompus qui dirigent les destinées du pays. Ainsi,  le mercredi 13 juin 2018, au cours d’une conférence de presse conjointe des ministres de la Planification et de la Coopération externe, Aviol Fleurant, de l’Intérieur et des Collectivités territoriales, Jean Marie Reynaldo Brunet, de la Culture et de la Communication, Joseph Guyler C.Delva au Ministère de la culture et de la communication, le ministre de la planification et de la coopération externe, Aviol Fleurant a annoncé que le gouvernement haïtien a décidé le retrait définitif du statut d’ONG d’aide au développement octroyé à Oxfam Grande Bretagne pour violation de la législation haïtienne et atteinte grave au principe de la dignité de la personne humaine.

Conférence de presse conjointe des ministres de la Planification et de la Coopération externe, Aviol Fleurant, de l’Intérieur et des Collectivités territoriales, Jean Marie Reynaldo Brunet, de la Culture et de la Communication, Joseph Guyler C.Delva au Ministère de la culture et de la communication le 13 juin 2018 pour sanctionner l’ONG Oxfam

Cette décision a été prise à la suite d’abus sexuels commis sur des mineures haïtiennes,  par certains de ses employés, particulièrement  le directeur d’Oxfam pour Haïti, à l’époque, le Belge Roland van Hauwermeiren en Haïti, juste après le terrible séisme du 12 janvier 2010. « L’ONG Oxfam Grande-Bretagne est ipso facto déclarée persona non grata, c’est-à-dire n’est plus autorisée à fonctionner sur le territoire national, car cette ONG a violé la législation haïtienne et a porté atteinte grave au principe de l’éminente dignité de la personne humaine. » a fait savoir le ministre.

Le retrait de la reconnaissance de cette organisation entraîne la dissolution de l’institution fautive et la liquidation de son patrimoine conformément aux lois et règlements régissant la matière.

Suite à cette décision du gouvernement haïtien de retirer d’Oxfam le droit d’opérer sur son territoire, les responsables de cette institution ont exprimé leur profonde déception, mais ont déclaré comprendre cette décision puisque le « comportement de certains employés travaillant en Haïti au lendemain du séisme de 2010 fut complètement inacceptable. »

Roland Van Hauwermeiren, ancien directeur d’Oxfam en Haïti

Ils ont profité pour rappeler que la direction d’Oxfam avait présenté des excuses au gouvernement et peuple haïtiens pour ce qui était arrivé.

Cependant les dirigeants d’Oxfam ont tenu à préciser que ses autres branches (Italie, Espagne et Québec) continueront à travailler sur des projets de développement et de reconstruction en Haïti tout en indiquant que l’ONG aide 750.000 personnes pour qu’elles puissent sortir de la pauvreté et à être mieux préparées pour faire face aux désastres et à se récupérer de ceux-ci.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY