Les magistrats à nouveau en grève

0
728
Le Président du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) Me. Jules Cantave.

Depuis le lundi 9 jusqu’au vendredi 13 octobre 2017, les juges sont à nouveau rentrés en grève, suite à la non-signature d’un protocole d’accord prévu le jeudi 5 octobre dernier entre le Ministre de la Justice Heidi Fortuné, le Ministre de l’Économie  et des Finances Jude Alix Patrice Salomon, et le Président du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) Me. Jules Cantave.

« Ce protocole devrait être signé par les partis concernés ; mais malheureusement, le Ministre Salomon a fait faux bond, sans fournir d’explications sur les motifs de son absence » a pour sa part indiqué Me Wando Saint-Villier, Président de l’Association Professionnelle des Magistrats (APM). C’est donc dans cette optique qu’il demande à tous les magistrats des 18 juridictions du pays de protester énergiquement  contre le non respect du Pouvoir judiciaire par le Ministre Salomon.

Me Wando Saint-Villier, Président de l’Association Professionnelle des Magistrats (APM).

En réalité, cet arrêt de travail vise à forcer les pouvoirs politiques à satisfaire les revendications des Magistrats qui  réclament entre autres de meilleurs conditions de travail, des primes de risques pour les juges en charge des dossiers sensibles, des avantages sociaux à accorder aux juges, greffiers, commis-parquet et huissiers des différentes juridictions du pays et la nomination de nouveaux juges soit plus de 200 dans le Grand Nord et le Grand Sud, 144 dans les Tribunaux de Premières Instances (TPI), et une dizaine de juges à la Cour d’appel dont les dossiers sont retenus au Palais National depuis le mois d’avril dernier.

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY