Le peuple passe à l’action

2
981
14 individus armés ont été lynchés et brûlés par la population en colère, dans la matinée du lundi 24 avril 2023, au niveau du quartier de Canapé-vert, à Port-au-Prince

Toute la soirée du dimanche 23 au lundi 24 avril, les habitants des quartiers de la deuxième circonscription de Port-au-Prince, zone de Débussy et ses quartiers avoisinants tels que Village Théodore, Turgeau, Cité Gabriel et Canada, Sainte Marie, Pacot et Canapé-Vert ont vécu une nuit de cauchemar. Puisque des tirs nourris d’armes de gros calibres les ont traumatisés jusqu’à les empêcher de dormir.

Au petit matin, la population fatiguée de cette situation a trouvé une aubaine pour manifester sa colère et son indignation. En effet, dans la zone de Canapé-vert, le Centre de Renseignement et des Opérations (CRO) avait lancé une alerte aux forces policières pour leur indiquer qu’il y ait dans la zone un grand nombre d’individus circulant avec des armes. Ainsi, la police s’est mise au contrôle des véhicules et soudainement un minibus de transport en commun immatriculé TP : 170 444, a paru rempli d’individus. La police leur demanda de descendre ; ils étaient au nombre de 14 et étaient tous lourdement armés, de chargeurs pour fusils d’assaut, de téléphones et divers autres matériels illicites qui ont été récupérés vers les 7h50 du matin.

Les policiers du commissariat de Canapé-Vert ont vite fait de confisquer les armes et d’autres matériels et équipements en leur possession. Sans doute, ils ne s’attendaient pas à une telle fouille, est-ce pour cela qu’ils n’ont pas eu le temps de réagir même de tirer sur les policiers pour créer la panique.

Lynchage de 14 individus armés à Canapé-Vert

Conduits au Commissariat sous les yeux des riverains, la foule s’est alors amplifiée. Trouvés en flagrant délit avec leurs armes, la population a pris le contrôle de la situation entre les mains des policiers. Ces 14 individus ont été tous passés à l’infinitif. Ils ont été lapidés et brûlés, sauf le chauffeur, Dessain Amoncite, et le travailleur du camion, Jameson Fleurancieux, qui ont été épargnés puis placés en garde à vue et auditionnés au commissariat de police pour savoir s’ils n’étaient pas été de connivence avec les hommes armés.

Malheureusement, la police n’a pas eu le temps de prendre leurs noms avant leur lynchage, voilà pourquoi ils n’ont pas été identifiés.

Cette réaction exprime combien en a marre la population par rapport au phénomène d’insécurité grandissante qui l’indigne et l’incapacité de la police à réagir contre ses malfrats. En fait le peuple décide de prendre en main sa sécurité pour mettre de l’ordre dans la ville. On attend de la population qu’elle décide elle-même également du sort du pays.

De la même façon qu’elle a pris le contrôle des bandits aux mains des policiers, elle peut aussi bien avec l’aide de ses organisations progressistes conséquentes prendre le contrôle de l’Etat et mettre en place des brigades d’auto-défense non seulement pour protéger leur zone mais le pays tout entier. Maintenant que le peuple est passé à l’action, un appel est donc ainsi lancé à tous les patriotes, jeunes et moins jeunes, hommes et femmes, pour une amorce de changement vers une vraie transition destinée à une autre orientation de gouvernance et d’avancement du pays.

Organisations et leaders progressistes, maintenant que nous en appelons à vous, vous avez la parole. Faites preuve de courage, de détermination et d’action !

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here