Le directeur de la DGI complote t-il avec la SOGENER ?

0
101
Le directeur général des impôts (DGI), Monsieur Jean Emmanuel Casséus.

Depuis l’assassinat du président Jovenel Moise, le 7 juillet 2021, le dossier opposant l’Etat haïtien à la Compagnie d’électricité Sogener ne faisait plus l’actualité.  Cela n’empêche pas de ramener à l’esprit le niveau d’exploitation oligarchique par la famille Vorbe. Ainsi, elle gagnait douze millions (12 000 000) de dollars US par mois,  pour la vente du courant électrique à l’Etat haïtien.

Des biens et des fonds faisant partie du patrimoine des responsables de cette compagnie en l’occurrence Réginald Vorbe Fils, Jean Marie Vorbe, Albert Edouard Dimitri Vorbe, Agnes Elisabeth Débrosse Préval avaient été saisis et gelés par le juge d’instruction Mathieu Chanlatte.

Cette semaine, le dossier a rebondi quand l’un des avocats de l’Etat haïtien sur ce dossier,  Me Newton Saint Juste, a révélé à la presse que certaines manœuvres sont en cours visant à restituer aux responsables de la SOGENER les centrales de Varreux et à payer 40 millions de dollars  de dette à cette compagnie soit 1,5 millions de dollars par mois.

Suite à cette révélation, dénonciation en fait, les avocats de l’État haïtien n’ont pas manqué de crier au complot, et ont même adressé une correspondance au Premier ministre de facto, Ariel Henry, lui également un présumé inculpé dans l’assassinat du 7 juillet.

Selon les déclarations de Me. Newton Saint Juste « Dans cette correspondance, on a informé le premier Ministre de la situation. Mais il s’agit d’un complot visant à rendre un service à la SOGENER au détriment de l’Etat haïtien,  car les avocats de la SOGENER font partie du cabinet du ministre de la Justice. Donc ceux qui ont comploté pour assassiner Jovenel Moïse sont en train de montrer leur vrai visage »

L’un des avocats de l’Etat haïtien Me. Newton Saint Juste

Par ailleurs, les avocats de l’Etat haïtien affirment que le Directeur général des impôts, Monsieur Jean Emmanuel Casséus a menti à ses supérieurs dans l’objectif de favoriser une issue favorable à la compagnie SOGENER dans le cadre de l’affaire l’opposant à l’Etat Haïtien. Et selon ce qu’a rapporté Me. Saint Juste : « une audience avait été prévue devant le juge Lucien Georges sur ce dossier et les avocats de l’Etat haïtien n’ont pas même été invités ».

Newton a précisé que le directeur général des impôts (DGI), Monsieur Jean Emmanuel Casséus aurait adressé, en secret, une correspondance au chef du gouvernement et au ministre des finances, pour les informer qu’il n’aurait trouvé dans les dossiers de l’État aucun contrat (sic) ou mandat qui confèrerait aux Avocats constitués de l’État haïtien, le pouvoir d’agir en justice contre la SOGENER.

Selon l’avocat : « l’actuel directeur général des impôts (DGI), a délibérément menti au Premier Ministre et à ses supérieurs hiérarchiques, en vue de favoriser des intérêts privés au préjudice des intérêts matériels, financiers et supérieurs de l’État ». Alors que « Ce même directeur de la DGI avait l’habitude d’échanger des documents avec nous sur le dossier », a conclu Me. Saint Juste.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here