Intempéries et Inondations : 3 morts

0
242
Des pluies diluviennes sur la région Nord d’Haïti ont occasionné de graves dégâts de débordements de rivières dans quatre départements du pays

Depuis au moins trois jours, de fortes pluies orageuses provoquées par le passage d’un système frontal sur le pays, se sont abattues sur la région Nord d’Haïti et ont occasionné de graves dégâts de débordements de rivières dans quatre départements: le Centre, le Nord, le Nord-Est et le Nord-Ouest, Par la suite  plusieurs communes ont été ainsi inondées.

Dans le département du Nord particulièrement dans la commune de Limonade, on relevait déjà deux personnes mortes, elles ont été emportées par les eaux d’une rivière dans la 2ème section communale de « Bois de Lance », et 3 autres sont pour le moment portées disparus. Dans la ville du Cap-Haitien, plusieurs quartiers ont été inondés.

Dans le Nord’Est, les communes de Terrier-Rouge, Caracol et Trou-du-Nord, selon un premier bilan, plus de 1270 maisons ont été inondées et 137 familles à Terrier-Rouge et Caracol ont été mis à l’abri grâce aux interventions des volontaires de la Protection civile.

Dans le Nord-ouest, à Jean-Rabel, une personne a perdu la vie et 149 maisons ont été inondées.

Aussi, dans une note publiée le mardi 6 Avril par le Centre de Prévision Météorologique (CPM) de l’UHM de concert avec la Direction Générale de la Protection Civile (DGPC), et du SPGRD, ces organisations ont rappelé à la population  qu’en raison des pluies diluviennes, il faut  éviter des zones à risques d’inondations, d’éboulements et de glissements de terrain. Les fortes pluies continueront de s’abattre sur le pays, pour cela, il faut rester vigilant et respecter les consignes de sécurité jusqu’à nouvel ordre.

Les épisodes de pluie se poursuivent et menacent de s’étendre au reste du pays selon le bulletin quotidien de l’Unité hydrométéorologique (UHM) publié le mardi 6 avril. Ainsi,  l’obligation est faite aux pêcheurs de quitter la mer en raison des fortes houles, aux familles de surveiller efficacement les enfants, d’assister les personnes à mobilité réduite et les personnes âgées.

Jovenel Moïse, avait profité de cette inondation pour visiter ce week-end les sinistrés de Jean Rabel dans le département du Nord-ouest. Pour montrer qu’il est concerné au sujet de la population, Jovenel a twetté « J’ai effectué une visite aux familles sinistrées, suite à l’inondation survenue à Jean-Rabel. À cette occasion, je me suis entretenu avec les autorités de la ville dont la mairesse, les membres de la protection civile, le DD du MAST en vue d’une assistance immédiate aux victimes. J’ai demandé au PM de passer des instructions claires aux Ministres de l’intérieur et des Affaires sociales afin de venir en aide à une soixantaine de familles dans la ville de Jean-Rabel » 

Dans la commune de Terrier-Rouge 800 victimes ont été déplacées et mises dans des abris provisoires, ont confirmé le coordonnateur de la protection civile du Nord-est,  Thony DENIS et l’agent intérimaire Jose M. CHERY.

Par ailleurs, les départements des Nippes et du Sud ont été eux-mêmes frappés le mardi matin 6 avril aux environs d’une heure du matin d’une secousse sismique de magnitude 4,6 sur l’échelle de Richter à Baradères et 2,60 dans la région des Nippes. Aucun dégât n’a été rapporté, selon les renseignements de la direction générale de la protection civile.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY