La Terre sera Chine (2)

Deuxième partie

0
308
Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères où le ton a drastiquement changé. La nouvelle génération de diplomates chinois ne se soumet plus aux Occidentaux, elle riposte. En parallèle, la Chine a maintenant dépassé en nombre les Etats-Unis quant aux postes diplomatiques, 276 contre 273.

Une nouvelle génération sûre de soi et qui ose s’affirmer

Nous citons des diplomates et parlons de multilatéralisme, c’est le moment de mentionner que dans le soft power aussi – ici, les ambassades – la Chine est le nouveau leader, “Avec 276 postes dans le monde, la Chine a pour la première fois dépassé le réseau étatsunien par trois postes”, selon le Global Diplomacy Index biennal du respecté Lowy Institute d’Australie. “L’empreinte de Beijing a continué de croître, de nouvelles missions surgissant au Burkina Faso, en République dominicaine, au El Salvador, en Gambie et à Sao Tomé-et-Principe, tous d’anciens amis diplomatiques de Taipei”.

Non seulement en nombre mais aussi en qualité. La diplomatie étatsunienne est “entrée dans une période de flou”. Avec les coupes budgétaires de Trump et les difficultés à retenir les diplomates de carrière, c’est plus profond. Son conseiller suprémaciste blanc, Stephen Miller, a saccagé le Département d’État comme nous l’avons clairement vu dans le cas du statut de protection temporaire (TPS). “Le processus n’a jamais été aussi corrompu”, confiait un officiel du département d’Etat au journaliste Jonathan Blitzer du New Yorker qui a fait beaucoup de recherches au sein de la Maison Blanche. [TPS: Trump érige aussi un mur administratif, 8ième partie, Une Maison Blanche noire de mensonges, Alexandra Panaguli – March 6, 2019, Haïti-Liberté, 6 mars 2019, https://haitiliberte.com/18971-2/]

Dixit la journaliste Abigail Tracy de Vanity Fair qui a interviewé une dizaine d’officiels au sujet des réfugiés, parmi lesquels un haut responsable du Sénat: “Miller a trouvé des moyens de détourner l’appareil du gouvernement afin de saper la mission fondamentale de ces agences [Département d’Etat]. ‘Maintenant, cela ressemble un peu à l’approche par les termites, qui consiste à placer les gens à l’intérieur et à les ronger de manière plus discrète, plus subtilement de l’intérieur’. Ce n’est pas aussi transparent pour le monde extérieur; ils détruisent tout simplement les programmes qui ne les intéressent pas” . Pendant ce temps, le budget du ministère chinois des Affaires étrangères a doublé entre 2012 et 2018 pour atteindre 60 millions de yuans, 7,5 millions d’euros, 8,5 millions de dollars étatsuniens.

«Trump nous a rendus faibles, nos alliés n’ont plus confiance et nos ennemis ne nous craignent plus»

Ajoutons à cela le limogeage de l’ambassadrice étatsunienne en Ukraine, Marie Yovanovitch, qui gênait le chantage avilissant et susceptible d’impeachment de Trump qui voulait que le président ukrainien enquête sur son opposant politique Joe Biden pour corruption présumée. Lors d’un dîner privé, le 30 avril 2018, au Trump International Hotel à Washington, DC, le “président” étatsunien a crié à sa manière habituelle: “Débarrassez-vous d’elle! Sortez-la demain. Je m’en fiche. Sortez-la demain. Sortez-la. OK? Faites-le “. Yovanovitch était dans la diplomatie étatsunienne depuis 1986, quand Reagan était président.

Les professionnels du département d’État ont été aussi profondément “choqués et dévastés” que Yovanovitch. Le monde aussi. L’image qui se dégage de toutes ces positions militaires, politiques et économiques est celle d’États-Unis étant de moins en moins un parti fiable et stable, en particulier sous ce gouvernement, comme l’a également déclaré Paul Krugman: «Trump nous a rendus faibles, nos alliés n’ont plus confiance et nos ennemis ne nous craignent plus». L’autre prix Nobel d’économie, Joseph Stiglitz, utilise des mots plus forts: «les États-Unis sont même considérés par beaucoup de leurs amis comme un pays voyou».

Une conséquence récente: le président des Philippines, Rodrigo Duterte, et son commandant des forces armées, le général Felimon Santos, ont annoncé ce 12 février, la terminaison de l’accord militaire Visiting Forces Agreement (VFA) de 1998 avec les Etats-Unis – leurs anciens colonisateurs – disant que le pays assurait désormais seul sa défense. Il est en faveur d’un rapprochement avec la Chine …

J’ajouterais que Trump accélère simplement la chute de l’empire étatsunien et qu’en suivant l’exemple étatsunien en minimisant et en cachant les progrès chinois, les médias occidentaux placeront leur public devant une grande surprise lorsqu’ils se rendront compte qu’ils sont laissés loin derrière par la Chine.

* * *

Pour entrer dans l’énorme consulat chinois à Hong Kong on doit suivre une très longue queue. Les choses n’ont pas changé depuis que le territoire a été englouti par le continent, c’est un seul pays mais toujours deux territoires. Alors que l’ancienne colonie britannique n’exige pas de visa, pour entrer en Chine nous en avons besoin. Mais une fois à l’intérieur du poste diplomatique, les choses sont aussi immaculées qu’organisées: conseillers, formulaires, sièges, une trentaine de guichets, nous avons obtenu un renouvellement de visa pour 30 jours en moins de 24 heures.

Les diplomates chinois sont organisés et s’affirment désormais avec force. «Cette approche plus dure s’est construite depuis plusieurs années sous le président Xi Jinping, qui a effectivement abandonné l’approche de l’ancien chef Deng Xiaoping qui consistait à cacher les ambitions de la Chine et à attendre son heure. Son gouvernement a exhorté ses diplomates à poursuivre “la diplomatie aux caractéristiques chinoises vis-à-vis des grands pays”, un appel pour réaffirmer le statut historique de puissance mondiale de la Chine.

“L’époque où la Chine pouvait être placée dans une position de soumission est révolue depuis longtemps”, a déclaré un éditorial du Global Times, un journal d’État connu pour ses opinions franches. “Le peuple chinois, a-t-il dit, n’est plus satisfait d’un ton diplomatique flasque”. “Dans les années 1990, certains appelaient leurs diplomates le “ministère des traîtres “, agacés par la déférence perçue envers les puissances occidentales. Plus maintenant”.

Le ministère chinois des affaires étrangères a résumé leur position par un slogan de Mao: “Nous n’attaquerons que si nous sommes attaqués. Mais si nous sommes attaqués, nous contre-attaquerons certainement”.

L’ambassadeur Gui Congyou en Suède, a écrit sur le site Web de l’ambassade, critiquant la politique agressive des Etats-Unis: «Utiliser cette épidémie à des fins politiques, mener des attaques idéologiques et propager des mensonges au nom de la ‘liberté d’expression’ ne mènera qu’à l’auto-sabotage. C’est comme soulever un rocher et le laisser tomber sur vos propres orteils”.

Un petit exemple de «liberté d’expression» sont les commentaires de Javier Ortega Smith, le secrétaire général de Vox, un parti politique d’extrême droite espagnol qui a été infecté par le coronavirus: «Mes anticorps espagnols combattent les damnés virus chinois, jusqu’à ce qu’ils les détruisent».

“L’époque où la Chine pouvait être placée dans une position de soumission est révolue depuis longtemps”

“Si quelqu’un essaie d’attaquer la Chine sur ce plan, la Chine ripostera résolument”, a déclaré Shi Yinhong, professeur d’études internationales à l’Université Renmin. “Les dirigeants chinois pensent que si la Chine ne riposte pas, cela lui fera encore plus de mal”.

* * *

Ah, encore un dépassement, dans un autre aspect du soft power: “La Chine compte maintenant 45.000 écrans de cinéma, l’Amérique du Nord en a 43.500”, et elle deviendra bientôt le plus grand marché du film au monde.

Tash Aw, la Franco-Chinoise résidant à Paris que j’ai déjà mentionnée, déplorait que “les Chinois de souche sont beaucoup plus susceptibles de rejeter leur caractère chinois que les Maghrébins et leurs Arabes”, citant une raison possible: “Il y a aussi une question de visibilité. Les Africains noirs et les Nord-Africains sont représentés dans la vie publique – dans les sports, la musique et la culture pop en général – alors que nous sommes presque totalement absents. Cela signifie qu’il nous est plus difficile d’identifier des modèles “. En effet, la musique et les films ne sont pas le fort de la Chine pour les oreilles et les yeux occidentaux, surtout par rapport à la grandeur des arts latins et moyen-orientaux, et à la vaste dominance de la musique anglophone. Mais il semble que cela change rapidement, ou simplement que ce que les non-Chinois et les Chinois d’outre-mer pensent n’aura plus beaucoup d’importance.

Femmes dans la vie courante
Mao: “les femmes portent la moitié du ciel”.
Photos par Alexandra Panaguli.

Xiaolikeng, Jiangxi, Chine, octobre 2017
Jun Yan et son mari sont nés dans un pauvre village, ils ont fait des études d’ingénieur et maintenant elle gagne 1500 dollars par mois dans la grande ville de Nanchang.
Kashgar, Xinjiang, Chine, février 2013              Mahira est étudiante en littérature anglaise. Pour payer ses études elle travaille comme serveuse dans le restaurant d’un hôtel dans cette importante ville ouïghour. Elle veut devenir cadre dans une grande entreprise.
Lijiang, Yunnan, Chine, novembre 2017
Zhe Tao a fait des études d’art et dirige un petit magasin et atelier de poterie dans cette ville artistiquement connue.
Sixi, Jiangxi, Chine, octobre 2017
Jane et Linda, étudiantes en art d’une génération pleine d’énergie, prête à conquérir le monde.

10 novembre 2019

Nous venons de parler avec notre amie Shery. Elle dit que 60% des sociétés de production de mangas en ligne – ce que fait son mari Ray – ont fermé depuis l’année dernière, en raison de niveaux techniquement inadéquats et / ou du mauvaise état de l’économie (depuis la guerre commerciale avec les Etats-Unis). Elle a également dit que la grande majorité en Chine utilise leurs téléphones portables pour tout achat, ce que nous avions vu les deux dernières fois, en 2012 et 2017.

Cette conversation de 38 minutes s’est faite sur une connexion cristalline de la Grèce à la Chine via QQ Weixin. Shery illustre la nouvelle génération, à moins de 40 ans, récente mère d’une petite fille bien prise en charge par son mari, illustratrice et auteure de livres pour enfants et professeur d’université.

Elle nous avait écrit l’année dernière: «Le président Xi Jinping plaide pour le développement de la culture nationale. Depuis l’année dernière, nous produisons des livres originaux pour enfants. Au cours des dernières décennies, nous ne faisions qu’importer ces livres. Les maisons d’édition en Chine doivent désormais publier un certain nombre de livres originaux [chinois] pour enfants pour chaque livre pour enfants importé d’autres pays. De nombreux concours de livres d’images ont également été créés ces deux dernières années en Chine. C’est une bonne nouvelle pour les illustrateurs chinois et les auteurs de livres pour enfants, et les livres pour enfants sont en plein essor ».

Et Shery s’est donc lancée internationalement, elle est membre de la Hong Kong Society of Illustration et de la Japan Illustrators Association, avec une douzaine de prix nationaux et internationaux. Elle suit de près les nouveaux développements dans l’illustration – une jeune femme souriante, bien informée, responsable, intelligente, curieuse du monde.

Rien de surprenant quand on sait que Mao avait dit que “les femmes portent la moitié du ciel”. Résultat: en 2012 37% des dirigeants étaient des femmes, soit plus du double de l’Europe! «Jusque dans les années 80, les femmes travaillaient aux champs comme à l’usine, chauffeurs de camions ou employées dans l’industrie lourde», explique Zhang Wenjia, directrice du Yuan Center of Art, un nouveau musée à Beijing. Cependant, avec l’avancée dans le capitalisme, le rôle de la femme est remis en question, “de plus en plus d’hommes préfèrent … que leurs femmes ne travaillent pas”. Pourtant, 77% des femmes chinoises travaillent contre 69% aux États-Unis et 63,8% en France; 31% figurent parmi les premiers leaders, contre seulement 20% aux États-Unis et 17% en France; et des 14 femmes milliardaires au monde la moitié sont chinoises (chiffres de Forbes pour 2012). Finalement, “dans un classement international sur la place de la femme dans la société, la Chine apparait au 28ème rang sur 200, devant la France par exemple…”

Et la tendance se poursuit aux échelons supérieurs. Yang Lan a fondé en 2000 et préside Sun Media, l’une des émissions de télévision privées les plus anciennes ayant interviewé Bill Clinton, Tony Blair et Juliette Binoche parmi 600 personnalités. Wang Yuanyuan est la fondatrice en 2008 du Beijing Contemporary Dance Theatre qui a participé à la chorégraphie des Jeux olympiques la même année. Wang Xuemei est médecin légiste au Parquet suprême à Beijing. Yang Geling était correspondante de guerre pendant le conflit sino-vietnamien de 1979, et est auteure de nombreux livres dont Flowers of War sur le massacre de Nanjing en 1937. Hung Huang est éditrice du magazine de mode Ilook, fondatrice du concept-store Brand New China, blogueuse avec 4,2 millions de followers sur Weibo, le Twitter chinois. Et je ne reviendrai pas sur Meng Huawei et mon amie, Shery.

31% de femmes figurent parmi les premiers leaders en chine, contre seulement 20% aux États-Unis et 17% en France

Li Yinhe, sociologue et chercheuse à l’Académie des sciences sociales, groupe de réflexion gouvernemental et spécialiste de la condition féminine de la promotion de la femme et de la sexualité, déclare: «Les hommes de l’élite, disons de catégorie A, choisissent une femme de la catégorie B, en dessous”. Ceci est absolument vrai en Occident – Trump étant le roi dans cette catégorie – où beaucoup d’hommes rechignent d’être dirigés par une femme et préfèrent avoir une compagne bornée parce qu’ils se sentent menacés par une femme intelligente. Et je n’entrerai pas dans le «traitement sexiste omniprésent» illustré dans le récent film étatsunien Bombshell sur la discrimination à Fox News.

Marlaux avait déjà abordé le sujet en 1926 via son caractère Ling: “Porter intérêt à des femmes et des désirs, seulement parce qu’elles sont belles, quelle marque de grossièreté! En Chine, il n’y a pas une courtisane de quelque qualité qui ne soit cultivée et capable de parer les plaisirs qu’elle dispense à l’homme de ceux qu’elle doit à l’esprit”.

(A suivre)

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY