Grand Prix et Fandmonium : Awo pour Belo

0
106
Jean Belony Murat, mieux connu sous le nom d’artiste Belo

« Si m te gen lajan m t ap achte yon gato pou Eda. »

Kèk nan pawòl nan chante « Eda » sanba Belo a

 

« J’ai accueilli la nouvelle avec calme et sérénité. D’autant plus que, j’ai le pressentiment que ces informations intéressantes allaient faire plaisir à la population haïtienne, surtout en cette période troublante ou Haïti vit quotidiennement des moments de trouble ». C’est qu’a eu à faire savoir notre cher compatriote Belo, doublement gagnant de ce concours de musique international. Une voix pour les modulations, une guitare bien accordée, des paroles sentimentales sur une chanson d’amour pour EDA sa dulcinée qui lui a tout inspiré.

Eda aida l’interprète de “Lakou trankil” à se distinguer parmi plus de 700 artistes candidats provenant de 109 pays à travers le monde e ki t ap mayimoulen kò yo pou yo wè si ya pote lamayòl la. Yo te konprann se te piyay13 jen. Mais, contre attente, Eda fut la chanson qui a déclenché le charme chez les membres du jury qui n’ont pas hésité à accorder deux prix à son auteur. Le talentueux musicien haïtien de son nom de baptême Jean Belony Murat, mieux connu de son nom d’artiste Belo aidé par Eda vient de rafler deux prix simultanément ce 8 septembre. Qui ne se souvient encore qu’en 2006, soit 14 ans déjà, l’auteur, le compositeur et l’interprète de Lakou Trankil, avait décroché le prix Découverte organisé à l’initiative de RFI.

Au tout début de ce mois, Belo vient tout juste de remporter deux nouveaux prix simultanément. 8 septembre 2020, Eda vient d’aider notre Belo national à décrocher deux prix internationaux. Belo fè 2 kabès dans le Grand Prix du Concours de musique organisé par Unsigned Only et le Fandemonium grâce à sa chanson titrée Eda. A travers Eda Belo épris d’amour exprime ses sentiments san filtè pour celle qui fait vibrer les battements de son cœur qui frétille de désirs ardents.

Eda, cette musique originale tirée du cru de ce sanba lakay pitit kay a largement contribué à ce que Haïti à travers Belo parvienne à obtenir ces deux nouvelles distinctions dans un même concours. Et, d’une seule pierre Belo vient de faire deux coups, en remportant du même coup le grand prix et le fandemonium à la huitième édition du concours de musique organisé par Unsigned Only.

Parmi ces artistes qui concouraient au grand prix cette année, Jean Bélony Murat est celui qui a doublement impressionné les juges de la Unsigned Only Compétition. Une réalisation remarquable qui permet à Haïti de remporter le palme grâce à cet artiste chevronné et aux innombrables votes qu’il a pu accumuler sur internet.

Depuis 8 ans, ce prestigieux concours en quête de grands talents a pris l’engagement de permettre aux artistes émergents ou encore, dotés d’expériences, de trouver un label pour les signer. Pour Bélo, remporter ce prix paraissait possible voir même évident, puisqu’il croyait déjà en sa grande victoire, tout en s’assurant du support de ses compatriotes haïtiens pour l’aider à réaliser l’incomparable, en matière de votes.

Bélo a toujours été un artiste confirmé, grâce à ses multiples compositions qui resteront incontestablement des chefs-d’œuvre de la musique haïtienne, dont le titre EDA, figuré sur son dernier album “Motivation”, sorti le 10 juillet 2019, et Ari lui ont permis d’être grand gagnant à ce concours international.

Pour celui qui est connu comme l’une des figures représentatives de la musique haïtienne contemporaine, c’est une victoire nationale, et la voix de “Haïti debout” voit cette nouvelle comme un rafraîchissement pour la nation haïtienne. D’autre part, le chanteur socialement engagé, ne laisse jamais passer une occasion sans se faire identifier aux côtés des sans-voix. Sur le site du concours, les organisateurs ont décrit la brillante participation de Bélo comme celle qui illumine la société quand il s’agit de défendre les démunis. « Son activisme social est particulièrement important durant ces moments difficiles, il met en lumière les énormes contradictions et inégalités qui gangrènent nos sociétés », peut-on lire sur le site du concours Unsigned Only.

Cette voix haut perchée a toujours été porteuse d’une parole consciente. Bélo est parmi ceux qui, même en prenant la mesure des risques liés au désengagement des plus hautes autorités manfouben, s’engage à travers ses œuvres. Cette victoire artistique est une raison de plus pour que Bélo soit foncièrement engagé dans la dénonciation de l’inégalité manifeste incrustée dans chaque millimètre de la société haïtienne.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY