Forum du HCT, pour quoi faire ?

1
1608
Mme Mirlande Manigat, Premier ministre Ariel Henry et Laurent Saint Cyr au Forum politique sur la sécurité lancé par le Haut Conseil de Transition pour les 23 et 24 mai 2023.

Ce forum sur la sécurité, bien sûr pas au sujet de l’insécurité, a été préalablement prévu les 16 et 17 mai 2023 par le Haut Conseil de Transition (HCT). Pour une raison quelconque, sans doute la commémoration officielle du 18 mai au Cap-Haïtien, l’équipe gouvernemental l’avait  reporté au 23 et 24 mai 2023. Et selon les déclarations faites par Mme Mirlande Manigat, présidente du HCT, tous les secteurs de la vie nationale, toute la classe politique, la société civile ont été invités à participer à cette activité.

Les intervenants, selon elle, auront à développer les thèmes suivants dans leur exposé entre autres : la sécurité, la bonne gouvernance, les réformes constitutionnelle et électorale; ainsi que les mesures économiques et sociales. Et l’objectif premier « est de trouver la voie à suivre pour l’organisation des élections, après le rétablissement du climat sécuritaire »

La présidente du HCT Mme Mirlande Manigat, lors du Forum sur la sécurité le 23 mai 2023

Pour se faire une bonne conscience, Mme Manigat annonce que « Les moments noirs soulignent, pour nous, nos responsabilités, en particulier celles de nos élites qui doivent se demander ce qu’ils vont faire, ce qu’ils sont capables de faire. Notre responsabilité est fixée et nous autres au niveau du HCT, nous décidons de prendre cette responsabilité. » Et pour ajouter ensuite« […] L’histoire va dire qu’il y a des haïtiens corrects, conscients, patriotes qui, comme moi, ne sont pas d’accord avec cette situation qu’ils constatent et qui décident de se mettre debout pour dire que le pays ne va pas sombrer […] »

Effectivement, le lancement dudit forum a eu lieu le mardi 23 mai, au Karibe Convention Center en présence du corps diplomatique, du Premier ministre Ariel Henry flanqué de certains ministres de membres influents des partis politiques signataires de l’Accord du 21 décembre 2022 tels que André Michel du SDP et Edmonde Supplice Bauzile de la Fusion des sociaux démocrates. La dessalinienne a été entonnée par la chanteuse Barbara Guillaume qui malheureusement ne la savait pas, c’est grâce à l’assistance qu’elle a eu fini sa mission.

Les propos d’ouverture du forum ont  été faits par la présidente du HCT Mme Mirlande Manigat. À noter que le Premier ministre n’a même pas prononcé un discours pour la circonstance et n’est même pas resté pour en suivre le déroulement. Il est parti juste après le discours de Mme Manigat. En tant que ministre de l’Intérieur et chef du Conseil Supérieur de la Police Nationale d’Haïti (CSPN), il n’a pas trouvé nécessaire d’assister complètement à l’ouverture du Forum. Cela montre qu’il n’attend rien de cette énième activité pour la galerie et pour laquelle quand bien même de fortes sommes ont été dépensées.

Cette première journée du forum sur la sécurité et du Consensus politique n’a pas été sécurisée puisqu’elle a été perturbée par un groupe d’individus qui le qualifie de pertes de temps.

Forum sur la violence communautaire en Haïti, les vendredi 19 et samedi 20 mai 2023

Signalons que le Bureau Intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) n’a pas manqué de féliciter le Haut Conseil de Transition pour cette initiative. Dans une note il signale que : « Nous encourageons les forces vives de la nation à se rassembler autour de l’initiative et à faire avancer le dialogue inter-haïtien sur la sécurité, les réformes, la bonne gouvernance et les mesures socio-économiques »

Par ailleurs, deux jours avant, il y a eu deux autres journées de forum sur la violence communautaire en Haïti, les vendredi 19 et samedi 20 mai 2023 au même endroit  à l’hôtel Karibe, à Pétion-ville. Celui-là à l’initiative de la Task Force sur la stratégie nationale de désarmement, démantèlement, réinsertion – réduction de la violence communautaire (Snddr-Rvc), le Conseil national de la société civile Ayitienne (Cnsa), en partenariat avec l’Union européenne et le Bureau intégré des Nations unies en Haïti. Ce forum lui-même a eu pour objectif : « d’identifier les actions et stratégies de la société civile, pour une coopération effective,  de façon à élaborer un plan d’action pour établir des stratégies nationale de désarmement, démantèlement, réinsertion -réduction de la violence communautaire ».

Certains secteurs de la classe politique n’ont pas appuyé cette initiative du Haut Conseil de transition (HCT), car selon eux, le forum n’aboutira à rien. Danio Siriac, porte-parole de l’Organisation du peuple en lutte (OPL), le caractérise de mascarade politique pour gaspiller de l’argent.

Forum du HCT, franchement, pour quoi faire ?

 

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here