Fameuse et Importante Résolution de Nouvel An

1
800

L’année 2022 s’approche de son terme, mais cela ne signifie nullement que s’en vont avec elle les mensonges, les trahisons, les indignations, la misère, les péripéties, les souffrances et la pauvreté.

Pour le peuple haïtien, cette année qui s’achève dans la tourmente n’annonce pas pour autant que celle qui arrive apportera du nouveau. Il est clair qu’il n’y aura aucun nouveau départ. Puisque comme toujours, les années passent mais les amertumes, les bouleversements demeurent constants et les nombreuses familles opprimées, aux ventres creux ne connaissent ni la paix, ni la joie.

A ce stade, faut-il jouer la carte des capitulards en abandonnant toute tentative de persuader le peuple à s’aventurer davantage dans la lutte pour le contrôle de sa destinée ? Ou bien faut-il nous amener à une quelconque soumission ou collaboration avec les puissances exploitantes comme le font, d’ailleurs, les dirigeants de la classe politique traditionnelle et l’oligarchie moribonde dans l’illusion trompeuse de les empêcher d’avoir recours aux divers moyens qu’ils ont déjà envisagés pour nous neutraliser et déstabiliser ?

Nous de Haïti Liberté, nous disons haut et fort « Non » à cette conception reflétant plutôt un élément de la stratégie impérialiste, pour justifier une politique de non-résistance face à leurs impératifs de domination économique, politique et idéologique.  Non, cela n’est guère sérieux, tout simplement, parce que rien n’est insurmontable ! Il suffit d’avoir la volonté et de ne pas nous laisser décourager par les tristesses, les déboires amers de certains moments noirs que nous imposent les forces obscures. Les provocations nous les aurons toujours, ce sont les méthodes de l’empire du mal dont le souci évident est d’offrir une garantie supplémentaire à la bourgeoisie antinationale haïtienne.

L’année 2023 nous menace déjà d’un complot d’intervention des forces étrangères américaines, canadiennes ou onusiennes

La vérité est nette et claire. Une année s’achève et une autre commence, l’essentiel est de repartir en mieux sur de bonnes bases. En essayant de basculer le rapport de force populaire de notre côté pour que demain soit synonyme, non seulement, d’amélioration mais de transformation sociale. Cela n’arrivera pas, par le miracle des vœux, car ils symbolisent bien souvent l’abstraction, l’impossible, l’irréalisable, au mépris de toute logique d’effort. Les vœux  évacuent le contenu de la lutte des travailleurs. Ils sont insuffisants pour ne pas dire même insignifiants face à l’ampleur de la situation.

Il est justement de notre devoir de signaler qu’en cette période de fin d’année et du Nouvel An, et dans cette conjoncture haïtienne, qu’aucun changement ne saurait être atteindre sans un minimum d’organisation sérieuse et conséquente, sans un quelconque projet. En un mot sans une Résolution révolutionnaire !

Car toute résolution en quelque sorte stimule la volonté d’agir et permet de nous organiser, de nous discipliner, de nous canaliser vers l’avenir jusqu’à nous faciliter à atteindre l’objectif visé.

Résolution n’est pas transition, ni élection. Prendre de bonnes et de fermes résolutions, montre principalement la nécessité de changer certains aspects de notre vie, de prendre certaines responsabilités soit en tant qu’individu, soit collectivement au sein d’une organisation révolutionnaire marxiste.

L’année 2023 nous menace déjà d’un complot d’intervention des forces étrangères américaines, canadiennes ou onusiennes avec le soutien bien sûr de l’impérialisme français comme l’indique leur ambassadeur en Haïti, Fabrice Mauriès « si la force devait se concrétiser la France pourrait apporter un soutien matériel ou faire partie de l’état major».

Le capitalisme et l’impérialisme dans leur arrogance à outrance attaquent plus que jamais les peuples comme ils agressent maintenant et ouvertement les masses péruviennes dans leur interminable recherche d’assujettir davantage les forces populaires en lutte.

Le capitalisme, c’est la guerre, l’exploitation et l’austérité du Fonds Monétaire International (FMI), le racisme, la répression et la violence systématique contre les masses ouvrières, seule classe possédant le potentiel nécessaire de la transformation de la société.

Le capitalisme, c’est le chômage, l’augmentation de l’appauvrissement et le manque d’espoir pour le futur. Aucun problème social ne peut être résolu sous le système capitaliste. Bref, nous devons lutter pour le socialisme contre le capitalisme !

C’est  une idée, une trajectoire à suivre, une porte ouverte donnant sur  un cadre précis nous permettant d’approcher peu à peu d’une objectivité certaine afin de trouver plus de positivité dans nos vies.

Faisons tout notre possible, tout le nécessaire pour nous engager dans cette lutte libératrice, afin d’apporter un réel soutien au mouvement de libération nationale. Sachez qu’un tel mouvement ne survivra pas, si chaque citoyen haïtien conscient et conséquent, où qu’il soit, n’apporte sa contribution, son propre engagement.

La reconstruction du pays ne saurait passer par aucune forme de transition réformiste sous l’ombrelle du système capitaliste.  Le seul moyen d’y parvenir et d’avancer dans la bonne direction est de prendre une ferme résolution, un engagement face à l’histoire pour reconstruire Haïti en une société socialiste.

Si vous êtes intéressés à participer à un tel combat pour la transformation socialiste de la société haïtienne, faites un effort de prendre en ce Nouvel An, une importante Résolution !

En guise de vœux, voilà le message qu’adresse le journal Haïti Liberté à « Ceux qui se cherchent et ne se retrouvent pas encore ! Ceux qui ont trébuché dans le chemin difficile ! Ceux qui ne croient à rien même pas en eux-mêmes ! A tous ceux qui souffrent, luttent, espèrent et croient toujours » ! Rejoignez-nous dans la lutte pour le socialisme contre le capitalisme et l’impérialisme qui menacent les peuples de la planète entière. La lutte ne fait que commencer!

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here