Doit-on continuer à lutter ?

0
452

La grande tragédie historique de la pandémie virale qui s’est abattue sur les peuples a suscité une profonde panique et provoqué des milliers de morts dans le monde entier. De milliers de travailleurs, étudiants, adultes et autres qui ont perdu leur gagne-pain, n’ont-ils pas droit à la justice? Ils sont tous des victimes non seulement à pleurer mais aussi à venger, des victimes du complot permanent d’un système qui ne cesse d’exterminer les populations.

Ils ne sont pas morts en vain. Ceux qui luttent doivent continuer à lutter, afin que justice soit faite ! À l’instar des attaques de l’impérialisme nord-américain contre le Venezuela, le Coronavirus intensifie sa force pour essayer de pousser jusqu’au bout son offensive. Seule la solidarité et l’unité populaire peuvent le stopper.

L’essentiel c’est d’isoler tous les bourreaux des peuples.

C’est une guerre subversive, assassine engagée contre le genre humain, pareille aux attaques ou aux bombardements au napalm au Vietnam. Que les peuples ne se trompent pas en n’y voyant pas le même genre d’agression sur l’humanité. La violence du Coronavirus brouille les cartes pour se faire compter dans les manœuvres déstabilisatrices et les complots en tout genre.

De la même façon, qu’on met en quarantaine les gens atteints par le Coronavirus, il nous faut empêcher le système capitaliste de propager sa violence et il faut le combattre par la solidarité militante des peuples en lutte face à un ennemi commun.

L’essentiel c’est d’isoler tous les bourreaux des peuples. La lutte ne peut être que totale et permanente contre tout ce qui propage la destruction et la mort pour empêcher la vie de continuer sur la terre.

A-t-il fallu d’un tel virus pour que chacun redécouvre que l’internationalisme prolétarien reste malgré tout bien vivant que la solidarité des peuples opprimés par l’impérialisme n’est pas un vain mot ?

Ce combat contre le Venezuela anti-impérialiste est mené uniquement dans l’espoir de voler son pétrole. Des hommes des femmes et même des enfants vont sciemment être sacrifiés pour le profit de quelques grands monopoles capitalistes qui ne font qu’affaiblir les luttes de libération des peuples.

C’est dans cette perspective de se débarrasser du régime progressiste au Venezuela, dans l’esprit de combattre justement le peuple vénézuélien que le gouvernement américain de Donald Trump tient à faire rimer blocus et Coronavirus. Alors qu’il supporte les laquais réactionnaires en Haïti, il empêche pourtant le président légitime et populaire Nicolas Maduro de se procurer des médicaments contre le Covid-19.

Dans un tweet de l’ambassade des Etats-Unis en Haïti, il annonce par l’intermédiaire de l’USAID que « Le partenariat entre les US et Haïti se poursuit avec une aide initiale de 2,2 millions de dollars pour lutter contre le Covid-19 : services d’eau et assainissement, prévention et contrôle des cas de Covid-19, renforcement des laboratoires et plus encore » tout cela sont des éléments déterminant qui expliquent la situation dramatique quand on combat l’oppression et l’exploitation.

Aujourd’hui nul ne peut tromper le peuple haïtien, le peuple vénézuélien pour sa part, entend déjà à résister et défendre sa patrie. Il ne sera pas seul, les internationalistes et progressistes haïtiens seront au front pour exprimer leur solidarité totale aux peuples agressés. Car pour sauver Haïti, il faut défendre Cuba et le Venezuela. La lutte continue et la victoire est certaine. Il nous faut continuer à lutter contre tous les gouvernements fantoches imposés par les forces anti-changement.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY