Des ouvriers malmenés à Caracol

0
76
La CEDATHA réclame justice pour les travailleurs et travailleuses de la compagnie S&H Global S.A.

La Centrale démocratique autonome des travailleurs haïtiens (CEDATHA) basée au Trou-du-Nord dans le Nord’Est regroupe plusieurs organisations œuvrant pour la défense des droits des ouvriers du secteur textile et pour l’amélioration de leurs conditions de vie. Elle comprend le Syndicat des ouvriers haïtiens « Mas Akansyèl » (SOHAMA), le Syndicat des ouvriers Everest apparel (SOHEA), le Syndicat des ouvriers de Hansae S.A (SOHSA), le Syndicat des ouvriers haïtiens S&H Global S.A (SOHASHG) et le Syndicat des ouvriers haïtiens pour la Rénovation du secteur textile (SOHARST).

La CEDATHA vient d’informer le public que des ouvriers dans le secteur de la sous-traitance de la compagnie S&H Global S.A, filiale haïtienne de Sae-A Trading Co. Ltd, l’une des plus grandes entreprises coréennes de fabrication de vêtements, ont été victimes des responsables de cette entreprise au Parc industriel Caracol.

La Centrale démocratique autonome des travailleurs haïtiens (CEDATHA) dénonce les cas de violation du droit des travailleurs au sein du Parc industriel Caracol

Une correspondance plaintive a été adressée au ministre des Affaires sociales, Pierre Ricot Odney, rapportant des cas systématiques d’agressions physique et verbale à répétition dont sont victimes certains ouvriers.

Un cas bien précis a été relaté : il s’agit de l’ouvrière Eddy-Wildrey Zéphirin qui a été physiquement et verbalement agressée le 26 mai dernier par l’une des responsables de nationalité coréenne, en l’occurrence la manager de production du module 9, Park HONG.

La CEDATHA réclame justice pour les travailleurs et travailleuses soumis aux rigueurs du capitalisme sans merci.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here