De nouvelles façons de déstabiliser les Gouvernements progressistes

0
77
Le commandant Hugo Chávez en Haïti

« Ce qui est en train de se passer en Haïti, ils ont voulu le faire au Venezuela, la même chose, avec des bandes criminelles, lors des gamba de 2014,2 1017 (…)). L’objectif était précisément que les bandes criminelles attaquent les villes principales avec les mafieux, sèment le chaos de la violence dans le pays, reviennent faire naufrage à l’économie. »

 

Place Hugo Chavez en Haiti

C’est le président de la République Bolivarienne du Venezuela, Nicolas Maduro, qui a prononcé ces paroles en dénonçant, l’apparition de nouvelles formes de déstabilisation des Gouvernements progressistes.

« Haïti a été dépecée et martyrisée par l’interventionnisme des États-Unis. Ils l’ont détruite de l’intérieur. Et ensuite, malheureusement, est entrée toute la force destructrice des anti-valeurs du trafic de drogue, et elles ont pris Haïti, », a analysé le président, lors de la 37e édition du programme « avec Maduro+. »

Président Maduro et l’ex-sénateur haïtien Moise Jean-Charles

Il a remis en question l’augmentation des bandes de criminelles et des violences qui affecte le peuple haïtien et qui sont encouragé par le gouvernement des États-Unis. « En Haïti, il y a une augmentation des bandes criminelles. Qui est derrière l’augmentation des bandes criminelles ? Des bandes de très puissantes. Qui a armé ces bandes criminelles? se sont-elles armées toutes seules? D’où viennent les armes ? » a déclaré le chef de l’État.

À ce sujet, il a insisté sur la nécessité de chercher de nouvelles solutions et un soutien intégral en Haïti, « dans le domaine économique, social et de chercher une pacification grâce à d’autres méthodes. »

 

Alba Ciudad 11 mars 2024

Traduction Françoise Lopez

Bolivar Infos 12 Mars 2024

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here