Brésil : Un haïtien confronte Bolsonaro

Un haïtien a critiqué Bolsonaro devant le palais présidentiel et lui a dit « C'est fini, vous n'êtes plus président »

0
523
Un haïtien non-identifié en train de critiquer le président d’extrême droite du Brésil Jair Bolsonaro devant le palais présidentiel dans la soirée du lundi 16 mars 2020

Une vidéo enregistrée lundi soir, 16 mars, devant le Palácio da Alvorada, est devenue virale sur les réseaux sociaux après qu’un courageux Haïtien a affronté le président d’extrême droite du Brésil, Jair Bolsonaro. Au milieu des partisans du président, le citoyen haïtien a condamné la participation de Bolsonaro à une manifestation lors de la pandémie de coronavirus et lui a déclaré en plein visage : « Bolsonaro, c’est fini » et qu’il devait abandonner la présidence.

« Vous répandez des virus et tuez des Brésiliens », a-t-il déclaré. Bolsonaro a violé l’avis médical en participant à une manifestation de caractère fasciste où il a fraternisé avec des centaines de personnes. Il faisait référence à la manifestation pro-Bolsonaro  le Dimanche 15 mars à laquelle le président avait participé.

La rencontre entre le président et le brésilien d’origine haïtienne a eu lieu lundi soir, lorsque le président s’est arrêté pour rencontrer ses partisans à son arrivée à Alvorada sa résidence officielle

Selon le journal Estado de Sao Paulo, Bolsonaro avait eu des contacts avec au moins 272 personnes  au cours de cette manif où il a serré les mains et tenu des téléphones portables pour les adeptes, des situations qui peuvent propager le covid-19, une maladie causée par le coronavirus.

Rappelons et comme l’avait rapporté le média  Jornal O Dia,  le président brésilien a été testé positif au coronavirus lors d’un premier examen,  et selon les informations reprises par le Guardian, il attendrait le résultat de la contre-épreuve et consultera les militaires pour savoir s’il doit le révéler.

« Vous répandez des virus et tuez des Brésiliens »

La rencontre entre le président et le brésilien  d’origine haïtienne a eu lieu lundi soir, lorsque le président s’est arrêté pour rencontrer ses partisans à son arrivée à Alvorada sa résidence officielle comme il le fait habituellement, en dialoguant avec les personnes présentes. C’est une occasion rare où quelqu’un s’est introduit dans la foule pour critiquer à haute voix le chef de l’Etat brésilien, puisque les interactions de Bolsonaro avec les gens devant Alvorada sont généralement avec les partisans du président.

Lorsque Bolsonaro a demandé si quelqu’un avait des questions, l’homme a pris les devants et a commencé à parler à Bolsonaro.

Vous ne recevez pas les messages que vos enfants vous envoient? dit-il avec un accent lourd.

Quelle est votre nationalité? demanda le président.

Je viens d’Haïti, mais je suis brésilien.

Bolsonaro s’excuse et essaie d’interrompre l’homme, disant qu’il ne comprend pas ce qu’il dit.  L’Haïtien lui répond: « Vous comprenez bien. Vous comprenez, je parle brésilien ». Après que le président ait réaffirmé qu’il ne comprenait pas, il reprend la parole : « Bolsonaro, vous êtes  terminé. Vous recevez des messages sur votre téléphone portable. Chaque Brésilien reçoit des messages sur votre téléphone portable. Vous recevez des messages que vos enfants vous envoient. Vous n’êtes plus président. Vous n’êtes plus président. Vous devez abandonner »

« Vous répandez des virus et tuez des Brésiliens », a-t-il déclaré

Avant de conclure, Bolsonaro dit quelque chose et se retire pour rencontrer d’autres personnes. Ce n’est qu’après que l’homme eut déclaré que Bolsonaro devait abandonner que les partisans du président ont commencé à s’exprimer. « Qu’est-ce que c’est ?» s’est interrogée une femme.

Le président a continué à rencontrer d’autres personnes, posant pour des selfies et écoutant d’autres témoignages. Avant de monter dans sa voiture, Bolsonaro s’adressant à nouveau à l’Haïtien lui dit: « Retourne dans ton pays, mec. Retourne dans cette tanière … ».

Plusieurs extraits de la vidéo ont été partagés sur le réseau, certains sous-titrés, comme celui du député Paulo Pimenta (PT-RS). Dans cette version, la légende précise que l’Haïtien parlait du coronavirus avant d’être ignoré par le président, mais cette partie n’est pas audible.

Jair Bolsonaro contrarié monte dans sa voiture

Bien que l’identité de l’homme n’ait pas été révélée au public, la vidéo est devenue virale sur les réseaux sociaux :Twitter, les hashtags #Bolsonaroacabou et # VocêNaoÉPresidente et a  été le sujet le plus commenté des réseaux de ce mardi matin.

Ce discours haïtien a été suivi des réactions surprises des partisans du président, mais il a lavé l’âme de millions de Brésiliens. Cependant, sans connaître l’identité de l’homme, les internautes ont commencé à suggérer qu’il s’agit d’un homme de grand courage rappelant celui de Toussaint Louverture, l’un des pionniers de la révolution haïtienne, le précurseur de l’indépendance d’Haïti dont  le principal artisan fut le  révolutionnaire Jean-Jacques Dessalines qui lui succéda dans la lutte contre le colonialisme esclavagiste de la France, à l’époque.

Si les internautes savaient, ils-elles compareraient volontiers la bravoure, la témérité de ce digne Haïtien à celle de Capois-la-Mort. En effet, le premier brava l’animal d’extrême droite à sa barbe même, à ses risques et périls ; le second fonça fièrement sous les boulets des canons français. Finalement, et comme on le sait, le général Rochambeau qui avait du reste reconnu et salué l’exploit de ce glorieux militaire devait capituler et signer sa reddition à Dessalines. On n’aurait jamais pu s’attendre à un comportement aussi magnanime de la part du sale fasciste  Bolsonaro .

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY