Assassinat au Champ de mars

0
1197
Dans l’après-midi du lundi 7 octobre 2019, un jeune militant Edouavil Dieudonné a été abattu par balles au Champ de Mars.

Lundi 7 octobre 2019 à Port-au-Prince vers les 4h PM, non loin du Palais National, alors que des militants issus des masses populaires réclamaient la démission du Président Jovenel Moise, un jeune militant Edouavil Dieudonné à été abattu par balles alors qu’il se préparait avec d’autres  à installer une barricade tout près de la statue de Jean-Jacques Dessalines au Champ de Mars.

Le jeune militant Edouavil Dieudonné abattu sous les yeux de ses camarades

Selon des riverains, il a été abattu par un individu d’un autre groupe d’hommes proches du pouvoir en place.

En réaction à cet assassinat, les militants ont mis le feu dans un pick-up de la PNH qui était venu sur les lieux avec un juge de Paix pour procéder au constat légal de la mort du jeune Dieudonné.

Edouavil Dieudonné (Photo Wesley Gédéon

Ils ont également saccagé une maison fréquentée par des amis du parti au pouvoir : le PHTK et plusieurs autres voitures ont été incendiées.

Par ailleurs, dans  la commune de Tabarre, un autre  jeune garçon de 18 ans environ, Bénisson Benoyer a été criblé de balles au cours de la nuit du lundi 7 au mardi 8 octobre 2019 dans la zone de Tabarre 51.

Plusieurs voitures ont été mises en flammes (Photo Wesley Gédéon

Ses parents  et amis ne cessent de réclamer justice et réparation et ils ont catégoriquement accusé une patrouille de la police nationale au service du régime plus particulièrement des policiers affectés au commissariat de police de Tabarre comme responsable de cette forfaiture criminelle.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY