Assassinat à Ganthier

0
301
Benitha Gerville et un enfant de 4 mois Godson Joseph ont été assassinés par des bandits identifiés au groupe de gang « 400 mawozo »

Lundi matin 3 août 2020 aux environs de 10 heures à Papaye, dans la commune de Ganthier, des bandits identifiés au groupe de gang « 400 mawozo », opérant tout le long de la route de la Croix des Bouquets et qui  contrôlent également la route de Malpasse reliant Haïti et la République dominicaine, ont sur la Nationale numéro 8 mitraillé un minibus de transport en commun rempli de gens, clairement dans le but de créer la terreur au sein de la population.

Une femme nommée Benitha Gerville et un enfant de 4 mois, Godson Joseph, ont perdu la vie ; il y a eu des blessés  Darius Florjuste, Jean Louis Renold, Pierre Liline et le chauffeur du bus, Aristil Wilguens; ce sont les dernières victimes de ces malfrats qui jusqu’à présent refusent catégoriquement de mettre fin à leurs actes criminels.

M. Renan Hédouville, protecteur du Citoyen

La mère de cet enfant, Jessica Gervais, sollicite une certaine assistance pour organiser les funérailles de son fils. Le gouvernement Moise-Jouthe est le principal responsable de la dérive qui s’abat sur le pays, puisqu’il n’a pas pu améliorer les conditions de vie qui deviennent de plus en plus chères. En guise d’amélioration, c’est une détérioration totale, en effet on en est à 120 gourdes pour un dollar américain. Ce gouvernement du pire doit payer pour ses actes.

Il faut signaler qu’au Village de Dieu, au Bicentenaire, et à Martissant et même à la Saline et certains endroits à Cité soleil un peu de calme règne. Le transport en commun est jusqu’à l’heure présente possible sans aucune perturbation, ou de manifestation de menaces d’hommes armés. Les commerçants des rues s’adonnent à leurs petits boulots pour joindre les deux bouts sans crainte d’être atteints par une balle perdue. Pourtant, certains bandits au lieu de suivre l’exemple jusqu’à présent payable du G-9 jouent sans doute sur conseils de leurs commanditaires jusqu’au-boutistes. C’est le cas de Gabriel Jean-Pierre au lieu de rejoindre le camp de la paix a préféré monter une organisation parallèle avec d’autres groupes armés baptisés de « G-pèp » en opposition au groupe « G-9 » de façon à contrecarrer le processus de paix entamé.

Amine Brun Zenny

Ce n’est pas un acte dépourvu d’arrière-pensées, c’est un coup de maîtres de la part des criminels qui ne vivent que de crimes et de la violence sur la population. Ils veulent que les affrontements violents continuent d’éclater entre les gangs dans les quartiers populaires.

Le protecteur du Citoyen, M. Renan Hédouville, indigné par cet assassinat crapuleux exhorte les autorités haïtiennes à assumer leurs responsabilités en garantissant la sécurité des citoyens.

Par ailleurs à Jacmel, une enseignante de carrière âgée de 82 ans Amine Brun Zenny a été assassinée chez elle à l’avenue de la Liberté dans la nuit du jeudi 30 au vendredi 31 juillet 2020. Une prime de cinq millions de gourdes est mise à la disposition de toute personne qui aura permis à la police d’appréhender l’auteur de cet assassinat.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY