Vitesse des avocats minusthiens sur l’avant-projet du code pénal : attention, traitres à bord !

0
553

Par Hermania Pierre Louis

 

Plusieurs questions s’imposent en avant-première des rencontres-bidon prévues au Best Western.

1)      Pourquoi cette accélération autour de l’Avant-projet du Code Pénal et du Code de Procédure Pénale ?

2)      Pourquoi cette entreprise de marketing à travers le pays, en évitant de rencontrer les secteurs populaires, mais en privilégiant plutôt la clientèle des grands hôtels ? Est-ce une véritable consultation nationale ?

3)      Pourquoi la majorité de la population créolophone est-elle tenue en dehors de ces deux documents rédigés uniquement en français ?

4)      Pourquoi vouloir à tout prix se lancer TÈT DWAT vers la ratification impérative par un Parlement PAPPADAP mercenaires  de ces documents avant le départ des forces militaires de la MINUSTAH, annoncé pour octobre 2017 ?

5)      Pourquoi avoir élaboré ces deux documents en étroite collaboration avec la MINUSTAH, coupable de viols, de pédophilie, de pendaison, d’assassinats et de choléra à plus de dix mille Haïtiens-Haïtiennes ?

6)      Pourquoi refuser d’admettre que le Code Pénal haïtien daté de 1835 et donc âgé de 182 ans, ne saurait être révisé dans une période de DEUX ANS par une petite clique d’avocats-brasseurs à la solde de la MINUSTAH et de l’USAID, et cantonnés à Port-au-Prince ?

7)      Peut-on décemment s’associer aux représentants de troupes étrangères, interdites par la Constitution, pour élaborer un document juridique destiné à interpeler le sort de  plusieurs générations d’Haïtiens ?

8)      Pourquoi ces avocats-laquais de la MINUSTAH et de l’USAID veulent légitimer un document qui sera opposable aux citoyens ; alors que la majorité d’entre eux ne sont pas au courant de son contenu ?

9)      Combien d’émissions radiophoniques et télévisées diffusent tous les jours le contenu de ces deux documents, article par article, pour la pleine édification de la population ?

10)  Pourquoi alors ne pas crier, en toute citoyenneté : à bas le plan machiavélique du GREAS et du JSSP, succursales de la MINUSTAH et de l’USAID ! À bas toute ratification de l’avant-projet du code pénal et du code de procédure pénale par le parlement pappadap !

 

Hermania Pierre Louis

Sociologue

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY