Une ordonnance politique!

2
169
Le juge d’instruction Walther Wesser Voltaire a finalement rendu publique le 19 février 2024 son ordonnance de 122 pages, sur l’instruction du dossier d’assassinat, le mercredi 7 juillet 2021, de l’ancien président Jovenel Moïse.

Le juge d’instruction Walther Wesser Voltaire a finalement rendu publique le 19 février 2024 son ordonnance de 122 pages, sur l’instruction du dossier d’assassinat, le mercredi 7 juillet 2021, de l’ancien président Jovenel Moïse.

Cette ordonnance, faite à l’image de la corruption qui gangrène le  pays, est truffé de mensonges et révèle combien la justice haïtienne est puante. Cette ordonnance qui a inculpé 51 personnes a-t-elle été faite par le juge ou précisément par Ariel Henry ? Il s’agit sans aucun doute du scandale de corruption le plus grave de l’histoire du pays, banalisant ainsi l’assassinat crapuleux d’un président en fonction.

Tout ce montage est en complicité avec l’administration américaine de Joe Biden, car l’ordonnance n’a indiqué aucune piste pouvant même suspecter les auteurs et co-auteurs   intellectuels de cette forfaiture criminelle.

Réginald Boulos

C’est la preuve par quatre, il semblerait que le juge Voltaire a été  bien rémunéré pour produire une telle mascarade de façon à tourner en dérision la société haïtienne. Comme le juge ne se respecte pas lui-même, il a pris tout le monde pour des imbéciles, des ignorants. Il voulait nous faire croire que le nommé Ariel Henry n’a rien à voir avec cette affaire d’assassinat.  C’est une façon de le déclarer innocent, lui qui vient de récidiver en cautionnant l’assassinat de 5 agents de la BSAP et en volant sur le champ les cadavres pour les inhumer en catimini dans une fosse commune.

Par cette ordonnance pour créer la confusion, on y voit beaucoup plus clair dans ce complot d’assassinat. A mesure qu’on essaie de cacher la vérité, les mains de certains responsables au sein du gouvernement et celles des puissances tutrices  apparaissent davantage plus comme les principales forces criminelles.

Par cette ordonnance, le pays est apparu comme un repaire de terroristes puisque le juge a mis tout le gratin du monde  dans le même sac. Mais il sait ce qu’il a fait, il a pris soin de ne pas y mettre son bienfaiteur Ariel Henry ancien Premier ministre  qui kidnappe présentement  la Primature les armes à la main.

Ariel Henry

Le juge en bon intelligent dans le langage haïtien n’a pas osé questionner d’où viennent les financements de ce crime odieux ? Il n’a retracé, ni entendu aucun des conspirateurs dénoncé par la clameur publique. Surtout les oligarques de la bourgeoisie patripoche qui avaient de grand démêlé avec le président sur des questions de contrats juteux coupés et de remboursement de fortes sommes d’argent empruntées à l’ONA.

Où sont passés les commanditaires Me le juge d’instruction ? À ce titre, il y a en effet un individu qui une semaine avant le crime avait laissé le pays et depuis lors, il n’est pas revenu. Il s’agit en fait de Réginald Boulos, ce commerçant qui a coutume de tout acheter y compris juge, avocat,  commissaire de gouvernement et même les policiers  à la Direction Centrale de la Police Judiciaire.

En fait, dans la cohorte de noms de présumés coupables renvoyés par devant le tribunal criminel pour être jugés, il y a de grands absents, qui sans doute sont grandement coupables. Nous pouvons citer entre autres Michel Martelly, Ariel Henry, Reginald Boulos, et Dimitri Vorbe.

Michel Martelly

Par cette ordonnance, qui n’est qu’une insulte à la nation, force est de constater que la corruption s’est installée au pays comme une véritable fourmilière et se répand dans tous les compartiments de la société sans aucun arrêt en contaminant corrompant les dernières enclaves d’intégrité.

Cette ordonnance n’a rien d’une décision de justice, mais est bien un verdict politique bien huilé, décidé en haut lieu par les bandits internationaux pour se racheter. Ce complot n’a pas simplement les mains criminelles des forces colombiennes mais il a aussi celles de Washington, de la République Dominicaine et tant d’autres.

Dimitri Vorbe

Pour l’édification de nos lecteurs, nous publions la liste des présumés inculpés jugés sur les faits d’association de malfaiteurs, de vol à mains armées, de terrorisme, d’assassinat et de complicité d’assassinat, crimes commis au préjudice de Son Excellence Jovenel MOÏSE.

1) Victor Albeiro Pineda CARDONA ;

2) Alejandro Giraldo ZAPATA ;

3) Manuel Antonio GROSO GUARIN ;

4) Jhon Jairo Ramirez GOMEZ ;

5) Jhon Jader ANDELA,

6) Neil Caceres DURAN,

7) Francisco Eladio Uribe OCHOA ;

8) Alex Miyer PEŇA ;

9) Jheyner Alberto Carmona FLORES ;

10) Enalber Vargas GOMEZ ;

11) Angel Mario Yarce SIERRA ;

12) Naiser Franco CASTAŇEDA ;

13) John Jairo SUARES ALEGRIA, ;

Par cette ordonnance pour créer la confusion, on y voit beaucoup plus clair dans ce complot d’assassinat.

14) Carlos Giovanni Guerrero TORRES ;

15) Edwin Enrique Blanquicet RODRIGUEZ ;

16) Juan Carlos Yepes CLAVIJO ;

17) Gersain Mendivelso JAIMES ;

18) Christian Emmanuel SANON,

19) Joseph VINCENT ;

20) James SOLAGE ;

21) Jean Laguel CIVIL ;

22) Joseph Félix BADIO ;

23) Dimitri HERARD ;

24) Léon CHARLES ;

25) Claude JOSEPH ;

26) Jacques SINCÈRE ;

27) Marie Étienne Martine Joseph MOЇSE ;

28) Renald LUBERICE ;

29) Ardouin ZÉPHIRIN ;

30) Louis Edner Gonzague DAY ;

31) Francis CINÉUS ;

32) Miradieu FAUSTIN ;

33) Ashkard-Joseph PIERRE ;

34) Jeantel JOSEPH ;

35) Gordon Phénil DÉSIR ;

36) Emmanuel LOUIS ;

37) Bony GRÉGOIRE ;

38) Hubert JEANTY ;

39) Marky KESSA ;

40) William MOЇSE ;

41) Clifton HYPPOLITE ;

42) Élie JEAN-CHARLES ;

43) Rony FRANÇOIS ;

44) Ronald GUERRIER ;

45) Cléantis LOUISSAINT ;

46) Sadrac ALPHONSE ;

47) Ernst GERMAIN ;

48) Jude LAURENT ;

49) Frantz LOUIS ;

50) Faneck DELICAT ;

51) Arly JEAN.

Il est évident que cette ordonnance est un tract pour restaurer le gouvernement décrié, rien de ce qu’elle contient n’inspire confiance et vérité.

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here